Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, hôtel Cosmopolitain, actuellement immeuble, dit Le Murano

Dossier IA73001811 inclus dans Avenue de la Gare, puis avenue des Thermes, puis avenue Charles-de-Gaulle réalisé en 2009

Fiche

  • Publicité
    Publicité
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • boutique

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsHôtel Cosmopolitain, Le Murano
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationshôtel de voyageurs, immeuble
Aire d'étude et cantonQuartier de la gare
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Quartier de la gare
Adresse : , 27 avenue, Charles-de-Gaulle , rue
Sir-Alfred-Garrod
Cadastre : 1879 D 417 p., 419 p. ; 1973 CE 273 ; 2004 CE 583-585

A cet emplacement, sur une partie des terrains de l'ancienne propriété Ratazzi, le Photographe Numa Blanc fait établir, en août 1896, un chalet provisoire pour accueillir les projections du cinématographe des frères Auguste et Louis Lumière. Un négociant de Menton, Jean Pinton, installe, à côté, un kiosque pour la vente de bois d'oliviers et de bimbeloteries pendant la saison d'été. En mars 1897, Antoine Laurent et Adolphe Cogery, propriétaires du terrain depuis 1894, font construire, par l'entreprise Léon Grosse, des magasins pour marchands ambulants. Cet ensemble de boutiques, qui s'étendait, le long de l'avenue de la Gare, de l'hôtel du Helder jusqu'à l'angle avec la rue du Docteur Garrod, est supprimé à la demande de Gabriel Cogery en 1902. La démolition du cinéma Rex, en 2009, a permis de retrouver des vestiges de ces boutiques. En octobre 1902, les entrepreneurs Bonna frères obtiennent l'autorisation de construire un hôtel pour le compte du nouveau propriétaire du terrain, Henri Peretmère. Ce parisien est associé avec le cafetier Petrus Dunoyer, qui exploitait jusqu'alors le café de la gare, sous l'enseigne Grand café-restaurant Petrus. C'est vraisemblablement ce dernier, qui, sur le terrain appartenant à Henri Peretmère, fait construire, au même moment que l'hôtel et en contiguïté de celui-ci, le café à l'angle de l'avenue de la Gare et de la rue Sir-Alfred-Garrod. Il fait placer sur la façade de l'hôtel en construction, en novembre 1902, l'enseigne : New-bar, Cosmopolitain hôtel, Taverne internationale. En 1903, une marquise en fer forgé est installée au-dessus de la porte d'entrée. En 1909, avec l'exploitant suivant, Pierre Million, le café-restaurant prend le nom de Restaurant Million et Brasserie moderne. L'hôtel employé comme hôpital militaire disposant d'une salle d'opération chirurgicale en 1915, est à nouveau réquisitionné en 1944. Peu après la seconde guerre mondiale, le café est transformé en magasin. La boutique accueille, à partir de 1996, les Pompes funèbres Sedran. De catégorie moyenne, l'hôtel Cosmopolitain qui compte 40 chambres, soit environ 75 lits, cesse son activité peu après 2005. Il est actuellement en cours de transformation en appartements. La demande de permis de construire déposée par Axis Promotion, en mars 2007, concerne la création de 21 logements sous la direction de l'architecte Jérôme Nussle.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1902, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bonna Frères entrepreneur attribution par source

L'édifice, implanté à un angle de rue, se compose de l'hôtel proprement dit à deux étages et de l'ancien café en rez-de-chaussée, couvert en terrasse, dans son prolongement, au nord. L'hôtel présente un plan en U, avec façade orientale ouvrant sur la terrasse. Le long de l'avenue, au nord, le rez-de-chaussée est partiellement occupé par des boutiques avec entresol dont la façade s'orne de pilastres à bossages couronnés chacun d'un cartouche. Les garde-corps des fenêtres du premier étage sont à balustres en ciment moulé tandis que ceux du deuxième étage sont en fer forgé.

Murspierre
enduit
bossage
moellon
Toittuile mécanique
Plansplan régulier en L
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliers
escalier de distribution extérieur : escalier symétrique en maçonnerie
États conservationsremanié
Techniquesmaçonnerie
ferronnerie

PLU 2007 : étoile creuse (bâti intéressant : démolition soumise à permis de démolir)

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    Murs :

    1884 : Rute Marie de, née Bonaparte Wyse, dite Marie de Solms (jardin)

    1894 : Sammarcelli Marius, à Paris, Laurent Antoine et Cogery Adolphe, restaurateur à Nice (jardin)

    1896 : Cogery Gabriel, restaurateur

    1902 : Peretmère Henri, à Paris (sols et hôtel) et Dunoyer Petrus (café : murs uniquement)

    1911 : Dunoyer Joseph, plombier

    1932 : Melle Dunoyer Franciline

    1964 : Gradel Joseph, époux Rey Marie

    1979 : Mme Portay Michel, née Gradel Rolande et Mme veuve Gradel Joseph

    2006 : copropriétaires des parcelles CE 583-585

    Fond de commerce (propriétaires ou gérants)

    De 1903 à 1908 : Dunoyer Petrus

    Entre 1909 et 1920 : Million Pierre (et Charles Humbert : cinéma, bar, brasserie, pour 1920-1921)

    En 1922 : Lecoq A.

    1925-1935 : Gully Ferdinand (et Marcoult Arthur, cafetier, pour 1925-1926)

    1939-1949 : Ferotin Charles

    En 1950 : Damois Joseph

    1961-2005 : Hôtel Cosmopolitain SARL

  • ANNEXE 2

    Commercants des boutiques du rez-de-chaussée

    1913-1916 : Reiss Maximilien de Dijon, marchand de bijoux en faux ; François de Marseille, modiste et Lafleur Tony de Lyon, marchand d'antiquités

    1917-1918 : Léonori Dante, marchand d'images ; François, modiste et Lafleur Tony, marchand d'antiquités

    1919 : Wagner Louis de Paris, loueur de vélocipèdes ; Melle Roussel de Tarrare, marchande de dentelles ; François, modiste et Lafleur Tony, marchand d'antiquités

    1925-1926 : Kravtzoff Israël de Paris, marchand de vêtements confectionnés ; Ferry Eugénie de Granville, bimbeloterie fine et Guérin Ferdinand de Menton, marchand d'appareils et fournitures pour la photographie

    1931: présence d'une "manufacture de fourrures et tricotage"

    1943 : Auvert Jeanne, marchande de chapeaux en paille et Gastaud Félix, teinturier

    1944 : Auvert Jeanne, marchande de chapeaux en paille et Melle Bogey Emma, couturière à façon

    1946 : Auvert Jeanne, marchande de chapeaux en paille ; Melle Bogey Emma, couturière à façon et Rubaud Lucienne, marchande d'accessoires pour les sports et les jeux

    1949 : Auvert Jeanne, marchande de chapeaux en paille et Rubaud Lucienne, marchande d'accessoires pour les sports et les jeux

    1961 : Auvert Jeanne, chapellerie et Rubaud Lucienne, articles de sport et de camping

    1968-1970 : Portay Michel, transports de marchandises ; Melle Auvert Danièle, chapellerie et Rubaud Lucienne, articles de sport et de camping

  • ANNEXE 3

    Acte de vente par Mme de Rute à Mrs Sammarcelli, Laurent et Cogery, 9 juin 1894. Extrait. (AP Michelez)

    Désignation : un Parc, planté d´arbres d´agrément, d´une contenance de quatre mille cinq cent quatre vingt cinq mètres environ, clos du côté nord avenue de la gare d´un petit mur et d´une grille en fer et fonte avec portail sur l´avenue. S´y trouve un chalet et quelques dépendances bâties, le terrain touche à l´est la rue Alfred Garrod autrefois dénommée Avenue Vornoux, du midi les terrains du Cercle d´Aix et ceux de la Société des villes d´eaux, à l´ouest l´avenue Marie, la villa de M. Viennet, loueur de pianos, l´immeuble Dagand, celui de Chiron et le restaurant du Helder, et du nord l´avenue de la Gare.

    Et un autre terrain, d´une contenance de sept cent quatre vint dix neuf mètres environ, cultivé, clos par treillage de bois et fil de fer dit barrière de chemin de fer, touchant du nord le terrain de Bernascon autrefois à M. le comte Alexis de Solms, de l´est un jardin clos de murs, du midi les terrains de la société des Villes d´Eaux, de l´ouest la rue Alfred Garrod sur laquelle ce terrain est en façade.

  • ANNEXE 4

    Démolitions (L'Avenir d'Aix-les-Bains, n° 59, 25 octobre 1902, p. 2)

    Sous peu vont commencer les démolitions des petits magasins construits, il y a peu d'années, sur l'avenue de la Gare. Ils vont faire place à un hôtel, dont le nouveau propriétaire M. Dunoyer Pétrus, n'a pas voulu nous dire le nom. Les arbres qui ornaient le parc derrière ont commencé à disparaître. C'est là qu'habitait Mme de Rute, princesse Bonaparte. Peu à peu tous ses souvenirs disparaissent.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 195, n° 119. Autorisation de voirie accordée à M. Numa Blanc, photographe à Aix-les-Bains, pour construire dans l'ancienne propriété Ratazzi, en face de la villa des Fleurs, avenue de la Gare, un chalet provisoire pour servir à l'exploitation du cinématographe (photographies animées) de M. M. Auguste et Louis Lumière, 1 août 1896

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 195, n° 120. Autorisation de voirie accordée à M. Pinton Jean, négociant à Menton, pour établir un kiosque dans la propriété Ratazzi, avenue de la Gare, pour la vente pendant la saison d'été de bois d'oliviers et de bimbeloteries, 1 août 1896

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 196, n° 45. Autorisation de voirie accordée à M. Grosse, entrepreneur de travaux publics, pour construire des magasins pour le compte de M. M. Cogery et Laurent sur le terrain qu'ils possèdent avenue de la Gare et rue Docteur Garrod, 12 mars 1897

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 201, n° 134. Autorisation de voirie accordée à Messieurs Bonna, pour le compte de M. Peretmère, pour construire un hôtel dans le terrain qu'il possède à l'angle de la rue Garrod et de l'avenue de la Gare, 27 octobre 1902

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 201, n° 140. Autorisation de voirie accordée à Petrus Dunoyer, pour placer sur la façade de l'hôtel en construction, avenue de la Gare, l'enseigne : New-bar, Cosmopolitain hôtel, Taverne international, 7 novembre 1902

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 202, n° 142. Autorisation de voirie accordée à M. Peretmère, propriétaire, pour placer une marquise en fer forgé sur la porte d'entrée de son hôtel, avenue de la Gare, Cosmopolitain hôtel, 16 juillet 1903

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 208, n° 47. Autorisation de voirie accordée à Million Pierre, pour placer les enseignes : Restaurant Million, Brasserie moderne, sur les façades de l'hôtel Cosmopolitain, avenue de la Gare, 19 mai 1909

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 216, n° 9. Autorisation de voirie accordée à Dunoyer Joseph, entrepreneur, pour pratiquer une tranchée rue Garrod pour l'établissement d'un branchement d'égout pour la vidange de la salle d'opération de l'hôpital militaire du Cosmopolitain hôtel, avenue de la Gare, 22 novembre 1915

Documents figurés
  • Messieurs Cogery et Laurent, avenue de la Gare. Construction de magasins pour marchands ambulants / [Léon Grosse, entrepreneur. Aix-les-Bains, mars 1897]. Ech. 1 : 20 et 1 : 50. 1 plan sur calque ; 39 x 104,5 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 196, n° 45)

  • Aix-les-Bains (Savoie). Hôtel Cosmopolitain. Le hall / Boulogne-sur-Seine : Patras, [vers 1930]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/37)

  • Aix-les-Bains (Savoie). Hôtel Cosmopolitain. Salle à manger / Boulogne-sur-Seine : Patras, [vers 1930]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/204)

  • Grand hôtel Cosmopolitain / Paris : C.F.I.P., [vers 1925]. 1 carte postale publicitaire ; 9 x 14 cm. (AC Aix-les-Bains. Cp 38/38)

  • Aix-les-Bains (Savoie). Hôtel Cosmopolitain. Vue d'ensemble / Boulogne-sur-Seine : Patras, [vers 1930]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 14 cm. Dans : Arts et mémoire, n° 4, juin 1995, p. 9

  • [Avenue Charles-de-Gaulle. Hôtels Cosmopolitain et Beaulieu, immeuble Le Royal] / Edouard Navello. Aix-les-Bains, [milieu XXe siècle]. 1 photogr. : plaque de verre ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Fonds Navello, n° 0363)

  • [Avenue Charles-de-Gaulle. Immeuble Le Royal, hôtels Beaulieu et Cosmopolitain] / Edouard Navello. Aix-les-Bains, [milieu XXe siècle]. 1 photogr. : plaque de verre ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains. Fonds Navello, n° 0443)

  • [Hôtel Cosmopolitain. Le hall] / S.n. Aix-les-Bains, [vers 1980]. 1 photogr. : noir et blanc ; 13 x 18 cm. (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/184)

  • [Hôtel Cosmopolitain. Le hall] / Aix-les-Bains : éditions de luxe CÉDÉ, [milieu XXe siècle]. 1 carte postale : noir et blanc ; 10,5 x 14,5 cm. (AC Aix-les-Bains : 12Fi 4/241)

Périodiques
  • Démolitions. L'Avenir d'Aix-les-Bains, n° 59, 25 octobre 1902 (AC Aix-les-Bains : PER 4)

    p. 2
  • FOUGER, François. 100 ans de cinéma(s) à Aix-les-Bains. Arts et mémoire, n° 4. Société d'Art et d'Histoire, juin 1995

    p. 5-16
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël - Gras Philippe