Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble, puis cabaret Théâtre Scala-Bouffes, puis cinéma Le Scala, actuellement cinéma Pathé-Cordeliers

Dossier IA69004226 inclus dans Rue Thomassin réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

AppellationsThéâtre Scala-Bouffes
Destinationscinéma Pathé-Cordeliers
Dénominationsimmeuble, cabaret, cinéma
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 2e
Adresse : 20 rue
Thomassin
Cadastre : 1831 F 520, 521, 522 ; 1999 AH 32

L'immeuble figure sur le plan Cottin-Loisy (restitution de Lyon vers 1750), ainsi que sur le cadastre napoléonien (1831). On accédait aux étages par une allée centrale conduisant à un escalier, visible sur le cadastre de 1831. Propriété en 1860 de MM. Viennot de Veaublanc (parcelles 520 et 521) et Mouton (parcelle 522). En 1877, une loge de concierge est construite dans la cour. Créé par Claude Guillet, propriétaire du Casino, rue Impériale, le café-concert Théâtre Scala-Bouffes ouvre ses portes au public le 1er septembre 1880, après un an de travaux. La salle de spectacle est érigée en fond de parcelle, à l'emplacement de la cour et de constructions annexes démolies. Elle est reliée à la voie publique par les espaces d'accueil occupant le rez-de-chaussée de l'immeuble. La salle, d'une capacité de 730 places, s'élève sur 4 niveaux de balcons au-dessus de l'orchestre (AC Lyon, 85 WP 004-7). Dès 1884, le cabaret s'agrandit et empiète sur l'immeuble mitoyen : aménagement d'une sortie de secours à chaque étage par l'escalier de l'immeuble 18 rue Thomassin (AC Lyon, 315 WP 98-2) sous la conduite de l'architecte Millon (85 WP 004-7) ; le mur latéral ouest devient contigu au Petit passage de l'Argue. En 1892, la Ville autorise le propriétaire et le directeur de la Scala, Claude Guillet, à percer une porte dans le mur de refend, en saillie sur la rue, moyennant une redevance annuelle au profit de la Ville, propriétaire d'une partie de la parcelle sur laquelle il s'élève ; les travaux sont réalisés en 1899. A partir de 1906, la café-concert se lance dans la projection cinématographique, ce qui entraîne une première rénovation de la salle en 1915, ainsi que la création de nouvelles issues de secours donnant sur le Petit passage de l'Argue. Cette activité deviendra en 1938 la principale de l'établissement, désormais dénommé Le Scala, dont la salle est entièrement repensée en 1933 par l'architecte Félix Brachet. D'importants travaux sont engagés après-guerre, sous la conduite de l'architecte Georges Peynet, qui transforme définitivement l'établissement en salle de cinéma. Un complexe cinématographique de sept salles est créé par l'UGC en 1974, entrainant de nouvelles modifications dans la distribution intérieure ; c'est peut-être à cette date que l'entrée de l'immeuble a été reportée vers la dernière travée orientale. En 1984, la salle située au 22 rue Thomassin, Le Paris, intègre ce complexe. L'habillage actuel de la façade sur rue (sur le mur oriental en saillie) date de 1995 ; c'est également à cette date qu'on été démontées les menuiseries des arcades de la galerie du rez-de-chaussée.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Brachet Félix architecte attribution par travaux historiques
Auteur : Peynet Georges architecte attribution par travaux historiques
Personnalité : Guillet Claude propriétaire
Personnalité : Rasimi Edouard personnage célèbre

Elévation à travées, en pierre de taille au niveau des rez-de-chaussée et entresol. Cinq baies en arc surbaissé rythment la galerie ouverte sur le rez-de-chaussée, vraisemblablement à l'emplacement d'anciennes boutiques. Sur le côté oriental du rez-de-chaussée, une allée profonde débouche sur un escalier en équerre, en ciment, donnant accès à une terrasse couverte qui permet de rejoindre l'escalier d'origine par un couloir créé au-dessus de la première volée d'origine. Escalier d'origine à l'arrière du bâtiment, tournant à retour sans jour avec mur-noyau plein (? ; le noyau a peut-être été comblé à une date inconnnue : certaines parties du mur sonnent creux), paliers et repos voûtés d'arêtes, cage ouverte, percée d'une baie en plein cintre au niveau de chaque repos de l'escalier. Au niveau du comble, une échelle de menuisier en bois permet d'accéder au toit. Les portes palières du premier étage portent l'inscription : COUTELLERIE / FERME DE MIDI A 1. Le cinéma Pathé-Cordeliers occupe le sous-sol, le rez-de-chaussée et le premier étage de l'immeuble et la cour, ainsi que le bâtiment construit en fond de parcelle (ancienne salle du café-concert La Scala), dont la façade postérieure longe l'impasse de l'Argue.

Murscalcaire
brique
béton
enduit
moellon
Toittuile, tuile mécanique, zinc en couverture, ciment amiante en couverture
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 4 étages carrés, entresol
Couvrementsvoûte d'arêtes
charpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit à deux pans
appentis
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en équerre en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
cage ouverte

Autres organes de circulationsescalier mécanique
Typologiesimmeuble à un corps de bâtiment
États conservationsinégal suivant les parties
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Arch. mun. Lyon. 85 WP 004-7. Théâtre Scala-Bouffes. Plans, explications, 1880.

  • Arch. mun. Lyon. 321 WP 208. Ouverture d'une porte dans un mur mitoyen en saillie sur l'alignement sud de la rue Thomassin. Pétition de M. Guillet, directeur de la Scala, 4 août 1899.

  • Arch. mun. Lyon. 1097 WP 117. Projet de transformation du théâtre de la Scala. Plans, par Félix Brachet, 1933

  • Arch. mun. Lyon. 1623 WP 3. Certificat d'urbanisme, 18-20-22 rue Thomassin, 52-62 passage de l'Argue, 1985.

Documents figurés
  • Café concert de la Scala, rue Thomassin n°20, plan du rez-de-chaussée. [ca 1880]. 1dess. : encre sur calque. 48 x 94 cm (Arch. mun. Lyon. 85 WP 004-7)

  • Scala, coupe par devant la scène. [ca 1880]. 1dess. : crayon 2 couleurs sur calque. 47 x 44 cm (Arch. mun. Lyon. 85 WP 004-7)

  • Théâtre Scala, coupe longitudinale. [ca 1880]. 1dess. : encre 2 couleurs et crayon sur calque. 48,4 x 94 cm (Arch. mun. Lyon. 85 WP 004-7)

  • Agrandissement de la Scala rue Thomassin. [Millon]. [ca 1884]. 1dess. : encre et crayon sur calque. 30,4 x 42,5 cm (Arch. mun. Lyon. 85 WP 004-7)

  • Plan-masse du théâtre Bouffes-Scala, rue Thomassin. 1899. (Arch. mun. Lyon. 321 WP 208)

  • Projet d'ouverture d'une porte dans le mur mitoyen en saillie du théâtre Bouffes-Scala, rue Thomassin, 1899. 1 dess. : encre noire et rouge sur calque, 28 x 31 cm (Arch. mun. Lyon. 321 WP 208)

  • Projet d'ouverture d'une porte dans le mur mitoyen en saillie du théâtre Bouffes-Scala, rue Thomassin, 1899. 1 dess. : crayon, encre et lavis d'encre noire et rouge sur papier beige, filigrane Canson et Montgolfier (Arch. mun. Lyon. 321 WP 208)

  • Scala-Théâtre. Plan des transformations, par Félix Brachet, architecte, 30 juillet 1933. 1 dess. : encre, crayon gras jaune sur papier beige. 95,7 x 58, 5 cm (Arch. mun. Lyon, 1097 WP 117)

  • Scala-Théâtre. Coupe longitudinale, par Félix Brachet, architecte, 30 juillet 1933. 1 dess. : encre, crayon gras jaune sur papier beige. 62 x 78,4 cm (Arch. mun. Lyon, 1097 WP 117)

  • Plan annexé au certificat d'urbanisme délivré le 17 septembre 1985 pour les 18-20-22 rue Thomassin et 52-62 passage de l'Argue (salles de cinéma UGC) (Arch. mun. Lyon, 1623 WP 3)

Bibliographie
  • [Exposition. Lyon. 1995]. Les cinémas de Lyon : 1895-1995 : exposition organisée par les Archives municipales de Lyon, présentée au Palais Saint-Jean, 1er juin-31 juillet 1995. Réd. J.-M. Dureau et al. Lyon, 1995.

    p.18, 20, 28, 29, 33, 37, 39, 40, 76
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Dessert Aurélie - Guégan Catherine