Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA69006419 réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour, conciergerie, boutique
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonLyon Jacobins
AdresseCommune : Lyon 2e
Lieu-dit : Jacobins
Adresse : 8 rue
Thomassin
Cadastre : 1999 AE 87 ; 1831 I 504-505

La parcelle comportait en 1831 et compte encore de nos jours deux corps de bâtiments parallèles, l'un sur rue, l'autre sur cour, reliés par la cage d'escalier. La matrice cadastrale des propriétés foncières conservée aux Archives départementales et métropolitaines donnent pour l'un la date de démolition (1850), et pour l'autre la date de reconstruction (1848). A cette époque, le propriétaire est François Stump, puis François Anatole Moucot, marchand de bas et bonneterie, domicilié 42 rue de Brest (1854-1855).

Jean-Luc de Ochandiano, auteur d'une étude sur la présence italienne dans l'agglomération lyonnaise (cf la bibliographie), a identifié un responsable de garni, Alexandre, domicilié au début du XIXe siècle 8 rue Thomassin où logent de nombreux Transalpins. Plus tard, au milieu des années 1840, c'est un certain Bernard Massarotti qui y accueille des plâtriers de Sostegno, Biella, Borgosesia ; il a épousé une Française et s'est fixé à Lyon au début des années 1840. En 1844, il achète un "fond de logeur au mois" rue Thomassin : tous ses locataires sont piémontais. Lui-même est plâtrier : la forte présence de ce corps de métier dans l'immeuble a-t-elle pu influencer maître d'ouvrage et/ou maître d’œuvre lors de la reconstruction de l'édifice ? C'est ce que pourrait laisser penser l'ornementation de l'élévation antérieure, en outre tout à fait originale à l'aune du secteur étudié.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Dates1848, daté par source

Le rez-de-chaussée de l’élévation sur rue est en Villebois, dans son faciès commun. Les quatre premiers étages carrés présentent une façade à claire-voie comptant trois travées sur la rue Thomassin; l'espace des ouvertures l'emportent sur les trumeaux, usage assez fréquent dans la ville de Lyon. Des colonnes cannelées sommées de chapiteaux corinthiens séparent les fenêtres au premier étage, remplacées par des pilastres pour les deuxième (chapiteaux ioniques) et troisième (chapiteaux doriques) étages. Les fenêtres sont pourvues de garde-corps en pierre ornés de motifs géométriques différents pour chaque étage. Au premier étage, le linteau est orné d'une agrafe feuillagée ; une frise de canaux orne la fenêtre sur trois côtés. Les premier et quatrième étages sont couronnés d'une corniche à modillons. Le cinquième étage est probablement une surélévation (un étage de comble transformé en cinquième étage carré).

Le rez-de-chaussée de l'escalier sur cour présente un faciès de pierre à gryphées à la fois riche en gryphées et où alternent les couleurs grise et violacée. La cage d'escalier est ouverte. L'escalier tournant à retour sans jour est à deux noyaux. Une empreinte d'ammonite est parfaitement visible sur l'un d'eux au rez-de-chaussée de l'escalier côté cour.

La loge de concierge donne sur la cour.

Murscalcaire pierre de taille enduit
Étagessous-sol, 5 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour cage ouverte, en maçonnerie
Typologiesimmeuble à deux corps de bâtiments parallèles reliés
Techniquessculpture
fonderie
Précision représentations

Le garde-corps de l'escalier, en fonte, est orné de crossettes.

En 2008, la boutique est occupée par le magasin de vêtements Dialog

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône. 3P 138/47. Matrices cadastrales des propriétés foncières. 1836-1914. 4e arrondissement dit Louis le Grand. 1837-1914. 1er volume.

    section I, folio 211 AD Rhône : 3P 138/47
Bibliographie
  • OCHANDIANO, Jean-Luc (de). PASTOR MARTINEZ, Nuria (coll.). Lyon à l'italienne : deux siècles de présence italienne dans l'agglomération lyonnaise. Lyon : Lieux Dits, 2013, 272 p.

    p. 74-75 AC Lyon : 1C503754 Sal
Documents audio
  • ROUSSELLE, Bruno. SAVAY-GUERRAZ, Hugues. TRITENNE, Dominique. Étude géo-patrimoniale du secteur des Jacobins. 2017 - 2018

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Belle Véronique