Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, dite La Roselière

Dossier IA73002291 inclus dans Secteur urbain de la baie de Mémard réalisé en 2015

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsLa Roselière
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonBaie de Mémard
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Baie de Mémard
Adresse : 23 chemin de
la Roselière
Cadastre : 1879 A 838 ; 2004 BK 208

Cette maison de villégiature est construite un peu avant 1908 pour M. Oudin, domicilié au Puy. Elle est doublée d'une seconde maison, probablement destinée à loger le gardien de la propriété, et d’une remise. M. Oudin demande l'autorisation, en 1909, de construire un petit port sur le lac pour abriter deux bateaux. Aujourd’hui, la loge du gardien, située au nord de la propriété, est indépendante de l’habitation principale. Aucun mur de clôture ne sépare cependant les deux constructions.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates1908, daté par source

Cette construction est une des rares habitations individuelles située sur les rives du lac et bénéficiant d’un accès direct aux eaux. La propriété, entourée d’un mur de clôture, était accessible par un portail cocher situé au nord, à proximité de l’ancienne loge de gardien (désormais reconvertie en habitation indépendante). L’un des piliers en bossages porte l’inscription « La Roselière », gravée sur une plaque. Aujourd’hui, l’accès à l’édifice est assuré par le portail piéton, situé plus au sud. Celui-ci donne sur une petite allée formée par deux rangées de quatre platanes, aménagée dans le jardin entourant l’habitation et menant à l’entrée principale.

L’édifice comprend un corps principal et une construction en rez-de-chaussée, couverte d’un appentis et attenante à la façade postérieure (est). Le corps principal, bâti en mélange de mâchefer et de pierre, est abrité par un toit à deux versants et à demi-croupe en tuiles mécaniques. Il présente un plan rectangulaire et compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un comble à surcroît. Les encadrements de la majorité des baies sont faits de briques et ornés d’une agrafe en béton. Deux bow-windows, couverts de tuiles écailles, sont présents sur les pignons latéraux (nord et sud) percés d’une baie en plein cintre éclairant le comble à surcroît. Sur la façade donnant sur lac (ouest), un balcon filant situé au premier étage et soutenu par des piliers en bois abrite une galerie au rez-de-chaussée surélevé. Une lucarne pignon, percée d’une baie en plein cintre identique à celle des pignons, achève l’organisation de cette élévation.

Cette maison présente plusieurs similarités architecturales avec sa voisine (voir dossier Maison, dite Les Roseaux) : le plan du corps principal, les baies en plein cintre encadrées de briques et l’organisation de la façade sur lac laissent penser qu’il pourrait s’agir du même constructeur (architecte ou entrepreneur).

Mursbéton
résidu industriel en gros oeuvre
pierre
Toittuile mécanique
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît
Couverturestoit à deux pans demi-croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : en charpente
Techniquesmaçonnerie

Etudié dans le cadre de l'exposition "Aix côté Lac" en 2015.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Sites de protectionsite inscrit, loi littoral
Précisions sur la protection

Site inscrit le 12/09/1974 : Lac du Bourget et ses abords.

Annexes

  • ANNEXE 1 Liste des propriétaires

    ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    1911 : Oudin Louis, négociant au Puy

    1936 : Moulin Marie, au Puy

    1937 : Martin Georges, médecin, rue de l'Institut Zander

    1935 : Clerc Renaud Jean Marie et Clerc Renaud Louis

    2004 : Clerc Renaud Louis Jacqueline

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Belle Elsa - Gras Philippe - Lagrange Joël