Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, dite villa Les Bruyères

Dossier IA73002205 inclus dans Boulevard de la Roche-du-Roi réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Appellationsvilla Les Bruyères
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonSaint Pol-Biollay
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Saint Pol-Biollay
Adresse : 39 boulevard de la
Roche-du-Roi
Cadastre : 1879 E 131 p. ; 2004 AR 33

Cette maison, appelée villa Les Bruyères, est édifiée en 1899 à l'initiative de l’entrepreneur aixois François Bonna. Les travaux ont certainement été réalisés par ce dernier.

Comme d’autres entrepreneurs locaux, François Bonna a fait construire ce bâtiment avec l'intention de le louer. En 1924, il devient la propriété de M. Bal, industriel à Chambéry, apparenté à la famille Bonna. A partir de cette date, cette maison est occupée de manière saisonnière par ses différents propriétaires, domiciliés en dehors d’Aix-les-Bains. Depuis 1974, elle appartient à Marcel Rochet-Revol qui l’a probablement immédiatement louée en meublés, comme l’atteste encore aujourd’hui le panneau « Meublés Les Bruyères », placé à l’entrée.

Qu’elle ait été louée comme meublés de manière saisonnière ou qu’elle ait été utilisée comme résidence secondaire par ses propriétaires, cette maison est dédiée à la villégiature depuis sa construction.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates1899, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bonna François auteur commanditaire, entrepreneur (?), attribution par source

Afin de palier la forte déclivité du terrain, cette maison, implantée au-dessus du boulevard de la Roche-du-Roi, prend place sur une terrasse en terre-plein ménagée au pied du rocher. Un mur de soutènement, surmonté d’une grille en fer forgé présentant des motifs d’enroulements, la protège de la rue. Depuis le portail d’entrée piéton, le bâtiment est accessible par deux escaliers parcourant le jardin et menant à la cour qui l'entoure.

La maison se compose de deux corps de bâtiments disposés en équerre, couverts chacun d’un toit à deux versants et à égouts retroussés, ornés à l’origine de lambrequins en bois découpé aujourd’hui disparus. Edifiée en pierre, elle compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un comble à surcroît. Le mur de l'étage de soubassement a fruit et se singularise par des chaînes d’angle harpées saillantes, des encadrements de baies traités de manière similaire, et des moellons à tête dressés apparents.

Animée par cinq travées de baies, la façade principale (façade ouest) présente des balcons-loggias, soutenus par des piliers en bois, soulignant chacun des étages et offrant une vue sur le panorama de la ville. Au dernier niveau, des parements en bois ferment partiellement le balcon-loggia.

Placée dans le creux formé par le plan en L, l’entrée protégée par une marquise aux formes simples, est desservie par un escalier en maçonnerie et en équerre, reposant sur des aisseliers en béton armé imitant le bois (rocaille). L’élévation latérale gauche (façade nord) et la façade postérieure (façade est), accessible par un escalier latéral taillé dans la pente, sont régulièrement ajourées de baies. Des aisseliers en bois soutiennent les balcons du pignon sud ainsi que l’avant-toit protégeant l’ensemble des élévations. Au nord, les restes de l’aménagement du jardin en terrasses sont encore visibles.

L’architecture de cette maison peut être qualifiée de style chalet, caractéristique de l’architecture de villégiature.

Murspierre moellon enduit
Toittuile mécanique, ardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à deux pans
Escaliers
Techniquesmaçonnerie
ferronnerie
menuiserie

PLU 2007 : étoile creuse (bâti intéressant : démolition soumise à permis de démolir)

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • Annexe 1 Liste des propriétaires

    Annexe 1

    Liste des propriétaires

    1903 : Bonna François

    1924 : Bal, époux Bonna, industriel à Chambéry

    1925 : Forestier Pierre

    1939 : Huber Paul, à Belfort

    1960 : Huber Lucie, la veuve de Huber Paul, née Groult-Forestier

    1971 : Huber Claude, à Paris, et Huber Jacqueline

    1976 : Rochet-Revol Marcel

    2004 : Rochet-Revol Marcel

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 198, n°135. Autorisation de voierie accordée à M. François Bonna pour construire une maison d’habitation sur le terrain qu’il possède, boulevard de la Roche-du-Roi et de clore sa propriété par un mur longeant le boulevard, 15 novembre 1899.

    AC Aix-les-Bains : 1 O 198, n°135.
  • [Album de villas à louer, à vendre] / Agence générale de location d'Aix-les-Bains, Michel Mermoz, puis agence Kaola. Aix-les-Bains, 1898 [à partir de]. 1 album : collage de photogr. et impr. ; 32 x 42 cm. 50 pl. (AC Aix-les-Bains. Don de M. Philippe POLLET)

    AC Aix-les-Bains
Documents figurés
  • Villa Les Bruyères. N° 195. Villa boulevard de la Roche-du-Roi / S.n. Aix-les-Bains, [1898]. 1 photogr. : n. et b. ; 12 x 17 cm. (AC Aix-les-Bains. 11 Fi 2114). Dans : [Album de villas à louer, à vendre] / Agence générale de location d'Aix-les-Bains, Michel Mermoz, puis agence Kaola, pl. 1.

    AC Aix-les-Bains : 11 Fi 2114. Album de villas à louer, à vendre.
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Belle Elsa - Gras Philippe