Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, puis immeuble Le Lupin

Dossier IA73002001 inclus dans Rue de Chambéry réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsLe Lupin
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison, immeuble
Aire d'étude et cantonQuartier de la gare
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Quartier de la gare
Adresse : 4 rue de
Chambéry
Cadastre : 1728 485 p. ; 1879 D 465 ; 2004 CE 351

Une maison d'un étage est construite à cet emplacement pour François-Emile Girod entre 1820 et 1850. Elle compte 10 ouvertures en 1861. Une forge est installée dans la cour pour le ferblantier François Janetaz, locataire, en 1864. A cette occasion, l'autorisation de voirie attire l'attention sur la galerie en bois présente sur la façade postérieure. En 1882, un café occupe le rez-de-chaussée de la maison qui compte alors 12 ouvertures. En 1890, le propriétaire, Philibert Girod, y installe son activité de fumisterie et fabrique d'articles de chauffage. Deux ans plus tard, il fait construire un petit bâtiment, peut-être un atelier, dans la cour. La maison est exhaussée d'un étage entre 1890 et 1893, puis de deux étages supplémentaires en 1895. Cette dernière campagne de travaux est réalisée par l'architecte Francis Delimoges, chargé également de restaurer les niveaux inférieurs et d'unifier la façade. Dès la première surélévation, l'immeuble est loué, en totalité ou en partie, en meublés. Il reste propriété de la famille Girod jusqu'en 1972, date à laquelle il est vendu en appartements. La copropriété prend le nom de "Le Lupin" en 2004.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1895, daté par source
Auteur(s)Auteur : Delimoges Francis
Francis Delimoges

Architecte ayant travaillé à Aix-les-Bains dans le dernier quart du 19e siècle. Il travaille avec l'architecte Antoine Gouy dès 1884 et prend sa succession en 1893.

Francis Delimoges réalise les plans de la mairie-école de Pugny-Chatenod (73) en 1893, 1895, 1896.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

L'immeuble est implanté en bordure de rue, sur une parcelle longue et étroite. A l'arrière s'élève un bâtiment de dépendance à un étage dégageant à peine l'élévation postérieure du bâtiment principal. Ce dernier compte un sous-sol, un rez-de-chaussée occupé par une boutique et quatre étages carrés accessibles par un couloir latéral et un escalier postérieur. Cet ancien escalier extérieur en bois, tournant à retours, se développe sur toute la hauteur de la façade ; protégé par la forte avancée du toit et des murs latéraux, il est aujourd'hui fermé par une grande verrière, mais conserve les garde-corps à balustres de ses paliers. La façade principale, à deux travées de portes-fenêtres, est divisée horizontalement par des cordons moulurés qui règnent au niveau des balcons. Des bossages en table ornent le premier étage.

Murspierre
enduit
bossage
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 4 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliers
Techniquesferronnerie
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    1781 vers : Caprés Charles-Joseph, comte de (champ)

    1820 : Caprés de Megève Maurice et sa soeur, épouse de Candie (pré)

    Vers 1850 : Girod François-Emile, cordonnier

    1893 : Girod Philibert, poêlier, puis les héritiers

    1944 : Girod François, dit Francis, industriel

    1954 : Girod Pierre-Marcel, industriel tôlier

    1972 : Girod Pierre-Marcel, Bernard Jean-Baptiste, époux Ambroggi Françoise à Menton (Alpes-Maritime), Burgod-Derrier Hubert, époux Ferrand Andrée, la veuve d'Antoine Dinasse, née Perrenoud Pauline et Sibille Edouard

    2004 : copropriété Le Lupin : Gandin, Torre-Blanca, Pache, Poulenard, Vermeille, Petisco

    Fonds de commerce (propriétaires ou gérants) jusqu'en 1981 :

    Vers 1857 : Girod François-Emile, cordonnier (et, en 1864, Janetaz François, ferblantier)

    Vers 1882 : Girod Philibert, cafetier (?)

    1890 : Girod Philibert, poêlier fumiste et loueur de chambres meublées

    Vers 1912 : Girod Philibert Vve, loueur de chambres meublées

    Vers 1943 : Girod Francis, loueur de chambres meublées

    1946 : Girod Francis, loueur de chambres meublées et Kachadourian Stéphane, marchand de chaussures en gros

    1947 : Girod Francis, loueur de chambres meublées, SARL Savoy chaussures (Kachadourian Stéphane), marchand de chaussures en gros et Déchoz Robert à Besançon, marchand de bas et bonneterie en gros

    1948 : Girod Francis, loueur de chambres meublées et SARL Savoy chaussures (Kachadourian Stéphane), marchand bottier ou cordonnier

    1950 : Girod Emile et Girod Marcel, loueurs de chambres ou appartements meublés et SARL Savoy chaussures (Nory Charles Vve, gérante), marchand bottier ou cordonnier

    1954 : Girod Marcel, loueur de chambres ou appartements meublés et SARL Savoy chaussures (Nory Charles Vve, gérante), marchand bottier ou cordonnier

    1956 : Girod Marcel, loueur de chambres ou appartements meublés (8 pièces, puis 16 en 1968) et Vermeille Jean, à Martigues (Bouches-du-Rhône), marchand bottier ou cordonnier

    1970-1981 : Vermeille Jean, tenant un magasin de chaussures

  • ANNEXE 2

    Etablissement d'une forge dans la cour (AC Aix-les-Bains. 1 O 144, n° 217, 22 mars 1864)

    Le manteau de la forge sera assez grand et assez abaissé sur le foyer de manière à prévenir tout danger d'incendie pour la galerie voisine et que le tuyau de cheminée sera assez écarté de la dite galerie et montera d'au moins un mètre au-dessus du toit couvrant la galerie.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 144, n° 217. Autorisation de voirie accordée à Monsieur Janetaz François, ferblantier en location chez Girod François-Emile, rue de Chambéry n° 102, pour établir, dans la cour derrière l'appartement qu'il occupe, une forge pour l'utilité de son état, 22 mars 1864

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 176, n° 61. Autorisation de voirie accordée à M. Girod Emile pour enduire et badigeonner la façade de sa maison, 22 avril 1882

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 188, n° 193. Autorisation de voirie accordée à M. Girod Philibert pour placer une enseigne sur tôle à la devanture du magasin, maison Girod rue de Chambéry n° 102, portant : Girod Philibert, poêlier fumiste, fabrique d'articles de chauffage, réparations en tout genres, 20 octobre 1890

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 190, n° 11. Autorisation de voirie accordée à M. Girod Philibert pour élever une petite construction dans la cour de son immeuble situé rue de Chambéry n° 102, 5 février 1892

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 194, n° 16. Autorisation de voirie accordée à Mr Delimoges, architecte pour exhausser de 2 étages la maison de Philibert Girod et de restaurer le rez-de-chaussée, 1er et 2e étage de la même maison, 28 février 1895

  • AC Aix-les-Bains. 374 W 2, n° 04 C 5186. Déclaration de travaux délivrée à la copropriété Le Lupin, représenté par Mme Petisco Chantal, syndic pour le ravalement des façades, 13 janvier 2005

Documents figurés
  • Maison P. Girod, rue de Chambéry. Façade / Francis Delimoges, architecte. Aix-les-Bains, [23 février 1895]. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 38 x 26,5 cm. (AC Aix-les-Bains. 1 O 194, n° 16)

Bibliographie
  • MARILLIET, Louis. Souvenir d'une promenade à Aix-les-Bains en 1850 : ce qu'était cette station thermale à cette époque, ce qu'elle est aujourd'hui. Paris : Millot et Antoine, 1909. 60 p. ; 19 cm

    p. 24
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Gras Philippe