Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine Louiset puis Lozet puis Berlioz actuellement logement

Dossier IA73003898 réalisé en 2015

Fiche

Dénominationsmoulin à farine
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Moûtiers
HydrographiesRuisseau de l’Eau Blanche ; bassin-versant Isère moyenne
AdresseCommune : Aigueblanche
Lieu-dit : Chef-lieu
Adresse : rue des
moulins
Cadastre : 2014 AA 56 (bâtiment), 57 (canal)

Un moulin (parcelle 346) accolé à une maison (parcelle 345) appartenant à Joseph Louiset est visible sur la mappe sarde de 1733. Le bâtiment abritant la maison et le moulin est toujours en place sur le premier cadastre français de 1883 (section unique, feuille 3, parcelle 827). Il appartient aux héritiers de Michel Lozet. En 1898, le moulin est exploité par Philippe Berlioz (FR.AD073, 3P 1894). Il est mentionné dans le recensement des moulins de 1917, 1923 et 1924 (FR.AD073, 284 R 1). Actuellement, le bâtiment est occupé par un logement.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle , daté par source
Dates1733, daté par source

Le moulin est implanté en rive droite du ruisseau de l’Eau Blanche. L'eau arrivait du moulin supérieur (IA73003899) grâce à un aqueduc franchissant la route. Cet ouvrage remarquable prend la forme d'une voûte en pierre maçonnée. Les dépôts de tuf accumulés au fil lui temps lui donnent l'aspect d'avoir été taillé dans la roche. Le bâtiment de l'ancien moulin est actuellement occupé par un logement. Il est de plan rectangulaire sur deux niveaux : un rez-de-chaussée et un étage. Il est construit en pierre et couvert d'un crépi. Le toit est en tuile mécanique.

Murspierre crépi
Toittuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationbon état

Il s'agit du dernier moulin de la commune à avoir fonctionné.

Le ruisseau de l’Eau Blanche qui alimentait le site a donné son nom à la commune d'Aigueblanche. Il prend sa source sous le rocher de la Bietaz. Tout au long de la traversée du village, il alimente de nombreux sites hydrauliques avant de se jeter dans l'Isère. Son parcours est particulièrement intéressant car il prend alternativement la forme d'un canal dallé, parfois aérien (aqueduc), parfois souterrain (siphon). Son eau particulièrement calcaire a laissé de nombreuses concrétions à divers endroits du village.

L'aqueduc de pierre qui existe juste en amont du moulin est particulièrement remarquable car il en subsiste peu d'exemples en Savoie. On peut le comparer à l'aqueduc des moulins d'Arbin.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesaqueduc

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, C1876, Cadastre de 1728, Aigueblanche, 443, Vue 04, 1733.

    AD Savoie : C1876
  • FR.AD073, 3P 7328, Premier cadastre français, Aigueblanche, Section unique, feuille 3, 1883.

    AD Savoie : 3P 7328
  • FR.AD073, 3P 1894, Matrice cadastrale des propriétés bâties, Aigueblanche, 1885.

    AD Savoie : 3P 1894
  • FR.AD073, 3P 1085, Matrice cadastrale des propriétés bâties, Aigueblanche, 1911-1933.

    AD Savoie : 3P 1085
  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Aigueblanche, 1917.

    AD Savoie : 284 R 1
  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Aigueblanche, 1923.

    AD Savoie : 284 R 1
  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Aigueblanche, 1924.

    AD Savoie : 284 R 1
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara