Logo ={0} - Retour à l'accueil

Pavillon Minerve et Aile Marcoz

Dossier IA73003803 réalisé en 2014
Dénominationspavillon
Aire d'étude et cantonaire d'étude de la région Rhône-Alpes - Chambéry
AdresseCommune : Chambéry
Adresse : 8 rue
Pierre-Veyrat
Cadastre : 2012 CM 68

Au 19e siècle

De 1827 à 1892, l'établissement fonctionne avec trois bâtiments : l'ancien couvent transformé en salles de classes et prolongé d'une aile au sud-ouest ; le bâtiment en H construit en 1827, dévolu à l’internat, et la chapelle. Toutefois l'accroissement régulier du nombre d'élèves, associé aux transformations de l'appareil législatif sur l'enseignement et à la vétusté des locaux, incitent les gestionnaires à reconsidérer régulièrement l'état des lieux disponibles. En 1881 une réflexion s'engage à nouveau sur l'agrandissement du lycée, suscitée notamment par la création, en 1869, au nord des bâtiments existants, du Petit lycée et d'un gymnase. On projette de détruire ces bâtiments et de raser ceux de l'ancien couvent (cloitre et chapelle comprise), pour laisser place à une structure plus adaptée au lycée. L'architecte de la Ville Vincenty conçoit un premier projet, approuvé par la commission du lycée du 22 mars 1881. Ce projet prévoit, outre la destruction de l'ancien couvent de la Visitation, le prolongement de l'aile nord-est de la "Jésuitière", qui porterait la surface du lycée de 19.200 m2 à 25.440 m2, soit un agrandissement d'un tiers. (AC Chambéry, 4M56).

Cependant, le projet de Vincenty n'est pas retenu et une autre étude est demandée au nouvel architecte de la Ville Paul Lathoud, lequel propose d'occuper l'espace à l'ouest de la "Jésuitière" pour édifier des locaux mieux adaptés à l'accueil des classes ; parallèlement des améliorations sont apportées à l'internat. Entre 1886 et 1892 sont édifiés le pavillon Minerve, qui tire son nom du relief en terre cuite ornant son fronton en façade, et la première partie de l'aile Marcoz (plan masse et chronologique, B et C). Cette première partie est construite sans sous-sol et comprend un rez-de-chaussée et un étage de combles.

Le projet s'inscrit dans une réorganisation urbaine totale, qui vise à créer une cité dédiée à la culture et à l'éducation : à côté du palais de justice, prendront place le musée-bibliothèque, le lycée de jeunes filles et une école préparatoire à l'enseignement supérieur. Les bâtiments scolaires sont distribués autour d'un nouvel axe percé à l'emplacement de l'ancien couvent des Visitandines : la rue Marcoz.

Cette période est éprouvante pour les élèves et le corps enseignant du lycée. Les travaux, conduits par Paul Lathoud, vont bon train. Les élèves intègrent les nouveaux locaux (première partie sud de l'aile dite Marcoz) au fur et à mesure que ces derniers sont livrés, entre 1886 et 1892. De cet aménagement subsistent la façade du pavillon Minerve d'une part, et quelques ouvertures encore visibles sur la rue Marcoz, d'autre part.

Une note de l'inspecteur d'académie du 15 mars 1892 indique qu'il conviendrait de fermer les baies des galeries dans la partie haute du mur de clôture, "soit en y plaçant un grillage, soit encore en y établissant une claustra en briques". Ces claustra sont encore visibles aujourd'hui, de même que les têtes des tirants de fer.

Du 20e siècle à aujourd'hui

Pendant la Première Guerre mondiale, le lycée accueille, du 3 août 1914 au 3 juin 1916, le service militaire de santé. Entre 1919 et 1923, l'aile Marcoz est prolongée par un préau surmonté d'une salle de dessin (plan masse et chronologique, D), suivant le projet de l'ingénieur municipal Dubettier ; le préau est une vaste salle en rez-de-chaussée ouvrant par des colonnes sur la cour intérieure, que l'on devine encore aujourd'hui. L'ensemble est livré en 1923.

De 1949 à 1962, l'essentiel des travaux se concentrent sur l'aile Marcoz. Les diverses règlementations de l'enseignement supérieur, tout comme l'augmentation progressive et régulière des élèves, conduisent les proviseurs à améliorer les espaces existants et à en créer de supplémentaires. C'est dans cette perspective que sont engagés, sur pratiquement vingt ans, d'importants travaux de réhabilitation et d'agrandissement. Confiés à l'agence d'architecture chambérienne Louis Planche, Jean Foray et Pierre Tercinet, ces travaux vont porter aussi bien sur la construction d'une nouvelle aile dans le prolongement nord du bâtiment Marcoz (E, 1955-1962), que sur la transformation totale du Petit lycée en salles de classes et logements (F) ; le bâtiment en H la "Jésuitière" (A) est également modifié (infirmerie, salles d'hygiène et cuisines sont rénovées). Le premier bâtiment de l'aile Marcoz construit dans la continuité du pavillon Minerve (C) est rehaussé de 2 étages sur le rez-de-chaussée existant avec un étage de combles, le préau et la salle de dessin (D) sont transformés en salles de cours dans le prolongement du précédent (1961-1969). Le trio Planche, Foray et Tercinet donne au bâtiment une unité, à tout le moins sur la façade de la rue Marcoz, qu'il va conserver jusqu'à la réhabilitation de 2005-2011. Lors de ces derniers travaux, les classes préparatoires sont aménagées au dernier niveau de l'aile Marcoz, côté nord, tandis que la totalité de l'élévation sur cour de l'aile Marcoz est reprise et unifiée par une façade vitrée, sur proposition de l'architecte Daniel Bouchet.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source, porte la date
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates1886, daté par travaux historiques, porte la date
1923, daté par source
1949, daté par source
1969, daté par source
2011, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lathoud Paul
Auteur : Foray Jean
Foray Jean

Architecte chambérien associé à Louis Planche et Pierre Tercinet, notamment pour les travaux d'agrandissement du Lycée de garçons (Vaugelas) à Chambéry (IA73003802), de 1949 à 1962. Nombreuses réalisations : immeubles et villas privés, bâtiments industriels avec cité ouvrière, bâtiments commerciaux, cliniques et hôpitaux, etc.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Planche Louis
Planche Louis

Architecte chambérien associé à Jean Foray et Pierre Tercinet, notamment pour les travaux d'agrandissement du Lycée de garçons (Vaugelas) à Chambéry (IA73003802), de 1949 à 1962. Nombreuses réalisations : immeubles et villas privés, bâtiments industriels avec cité ouvrière, bâtiments commerciaux, cliniques et hôpitaux, etc.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Tercinet Pierre
Tercinet Pierre

Architecte chambérien associé à Louis Planche et Jean Foray, notamment pour les travaux d'agrandissement du Lycée de garçons (Vaugelas) à Chambéry (IA73003802), de 1949 à 1962. Nombreuses réalisations : immeubles et villas privés, bâtiments industriels avec cité ouvrière, bâtiments commerciaux, cliniques et hôpitaux, etc.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Foray P.
Auteur : Bouchet Daniel
Bouchet Daniel

Architecte associé de l'agence Cooperim à Chambéry.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Le pavillon Minerve

Au sud, le pavillon Minerve (B) assure le lien entre l'aile Marcoz (C) et la "Jésuitière" (A). À l'origine, son rez-de-chaussée était structuré par un couloir de distribution à angle droit, ouvrant sur les espaces administratifs. Le 1er étage accueillait bibliothèque et salle des répétiteurs, tandis qu'au 2e étage se trouvaient les appartements des maîtres répétiteurs. En 1952, l'entrée du lycée ayant été installée au pavillon Minerve, le rez-de-chaussée sert d'accueil des élèves avec la conciergerie. Depuis 2011, le pavillon Minerve est un espace de circulation entre le bâtiment en H (A) et l'aile Marcoz (C) au rez-de-chaussée et au 1er étage, tandis que le 2e étage abrite encore l'appartement du proviseur, l'entrée générale ayant été rétablie sur la cour d'honneur.

La façade du pavillon Minerve a conservé la modénature dessinée par Paul Lathoud en 1886. Elle se développe selon un axe central marqué par un volume en léger ressaut couronné d'un fronton orné d'un haut-relief en terre cuite. L'utilisation de plusieurs matériaux anime le dessin régulier et symétrique de la façade : pierre de calcaire blanche pour le soubassement, les montants du portail d'entrée, les claveaux d'imposte des fenêtres ; molasse verte pour l'axe central et l'encadrement des ouvertures ; briques sur les cadres intercalaires placés à l'aplomb de chaque ouverture.

L'aile Marcoz

La première partie de l'aile Marcoz (C) est de plain pied (sans sous-sol) et comprend 3 étages carrés et un étage de combles aménagés en salles de classes. La partie centrale (D) est sur sous-sol, aménagé en salles de classes, surmonté de 3 étages carrés et un étage de combles aménagés en salles de classes. La partie (E), construite sur sous-sol, comprend 3 étages carrés. Trois escaliers assurent la liaison verticale, placés aux extrémités nord et sud, le troisième étant au niveau de l'ancien préau, pratiquement au centre.

Ces aménagements amènent, en 2011, à une unification des espaces : chaque niveau (du rez-de-chaussée au 3e étage) est desservi par un couloir latéral ouvrant d'un côté sur la cour, de l'autre sur les salles de classe ; à chaque extrémité est aménagé un bloc sanitaire. Un ascenseur hors-oeuvre se détache en biais de la façade sur cour, à laquelle il est relié par une passerelle également en biais. Construit en aluminium galvanisé brut, il s'intègre à la nouvelle façade abritant un préau protégé par un auvent ; les coursières ainsi créées sont protégées par des verrières. Sur la rue Marcoz, les agrandissements successifs sont unifiés par l'alignement des ouvertures dans un cadre vertical, reprenant l'aménagement de la façade du pavillon Minerve ; un bandeau horizontal sépare le 1er du 2e étage. Une première série de 5 lucarnes à croupe débordante anime la toiture de la partie sud de l'aile. Au centre du bâtiment, trois groupes de fenêtres jumelées éclairent les salles des classes préparatoires aménagées dans les combles.

Murscalcaire petit appareil enduit partiel
brique
béton béton armé enduit
Toitardoise, ciment en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Étagessous-sol, 3 étages carrés, étage de comble
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à deux pans croupe
terrasse
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
Autres organes de circulationsascenseur, rampe d'accès
État de conservationbon état
Techniquessculpture
céramique
Représentationsdéesse symbole des sciences,
Précision représentations

Haut-relief de terre cuite est composé de 9 plaques de terre cuite fixées sur le panneau vertical du fronton. Buste de Minerve casquée, emplumée, entourée de symboles des études : globe, rouleau, calames, palette de peintre...

Inscription : LA CHASTE DÉESSE PRÉSIDE AUX ÉTUDES / ANNO / MDCCCLXL (sic)

Références documentaires

Documents figurés
  • Lycée de garçons, ville de Chambéry Savoie. Plan masse / Foray, architecte. 1er avril 1961. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Agrandissement du lycée de Chambéry. Projet rectifié / Lathoud. 9 mai 1892. 1:100. 1 dessin : encre noire, aquarelle. (AC Chambéry, 43W40-LYC5_17).

    AC Chambéry : 43 W 40-LYC5_17
  • Lycée national de garçons de Chambéry. Projet de construction d’une salle de dessin et d’un grand préau au-dessous. Plans et coupes de détail / Dubettier, ingénieur municipal. 1921. 1:100. 1 dessin : encre noire, aquarelle. Reprod. du plan conservé aux AC Chambéry, 4 M 58. (AD Savoie, 14 J 567).

    AD Savoie : 14 J 567
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Bâtiment sur rue Marcoz / 25 février 1931. 1:100. 1 dessin : encre noire sur calque. (AC Chambéry, 43 W 40-LYC5_2).

    AC Chambéry : 43 W 40-LYC5_2
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projet d'agrandissement. Aménagement de 2 classes sous le préau existant. Rez-de-chaussée / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:200. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Les appartements 3e étage rue des Écoles / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:200. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Les chambres individuelles / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:200. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Façade sur cour au sud-est / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Façade rue Marcoz / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Façade sur cour au nord-est / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Façade rue des Écoles / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Avant-projet d'agrandissement. Vue de la cour sur les bâtiments au nord-est et au sud-est / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Projet d'agrandissement. Vue sur les bâtiments rue des Écoles et rue Marcoz / Planche, Foray, Tercinet, architectes. 1950. 1:500. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 4 M 61).

    AC Chambéry : 4 M 61
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. Plan de situation / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:2000. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. Plan du 2e étage / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:200. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. Plan des combles / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:200. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. [la tour] le 2e étage / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:100. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. Façade sur cour / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:100. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. Coupes / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:100. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Ville de Chambéry. Lycée de garçons. Projets de surélévation sur rue Marcoz et sur rue des Écoles. Façade sur la rue Marcoz / Foray, Tercinet, architectes. 1955. 1:100. 1 tirage de plan : crayon de couleur. (AC Chambéry, 4 M 65).

    AC Chambéry : 4 M 65
  • Aménagement de combles classes préparatoires : DOE. Plan masse et situation / J. Ventura, architecte. 11 juin 1999. 1:500. 1:7000. 1 tirage de plan. (AD Savoie, 14 J 564).

    AD Savoie : 14 J 564
  • Aménagement de combles classes préparatoires : DOE. Plan coupe, détail / J. Ventura, architecte. 11 juin 1999. 1:50. 1:20. 1 tirage de plan. (AD Savoie, 14 J 564).

    AD Savoie : 14 J 564
  • Aménagement de combles classes préparatoires : DOE. Façade sur cour, façade rue Marcoz / J. Ventura, architecte. 11 juin 1999. 1:200. 1 tirage de plan. (AC Chambéry, 160 W 70).

    AC Chambéry : 160 W 70
  • Lycée Vaugelas. DOE. 2e phase. Ensemble de 8 plans : ailes DEFGH (sous-sol gymnase, rez-de-chaussée, 1er étage), aile D (1er étage), aile H (2e étage), ailes EFGH (2e étage), ailes EFG (2e étage), ailes DEFG(combles) / Atelier Coopérim, architectes. 12 décembre 2011. 1:200. 1 plan numérique couleur. (A Région Rhône-Alpes. DIL).

    A Région Rhône-Alpes : sans cote
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Dandel Elisabeth
Dandel Elisabeth

Inventaires de lycées de la région Rhône-Alpes : Gabriel-Faure à Tournon-sur-Rhône, La Martinière à Lyon, Champollion à Grenoble, Plaine de l'Ain à Ambérieu-en-Bugey (2009-2011) ; Jean-Puy à Roanne, Claude-Fauriel à Saint-Étienne (avec Frederike Mulot), Claude-Berthollet à Annecy, Claude-Vaugelas à Chambéry, Olivier-de-Serres à Aubenas, Émile-Loubet à Valence, Robert-Doisneau à Vaulx-en-Velin (avec Frederike Mulot), Pierre-du-Terrail à Pontcharra (avec Frederike Mulot). Inventaire topographique de deux communes de l'ancien canton de Trévoux (Pays d'Art et d'Histoire Dombes Saône Vallée, pour la communauté de communes Dombes Saône Vallée, 2019). Inventaire des œuvres réalisées au titre du 1 % artistique dans les lycées publics de 8 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes : compléments à l'état des lieux de 2010 (2019-2020).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.