Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rue de Chabrol, puis rue Sébastien-Gryphe

Dossier IA69006684 inclus dans Voirie du secteur d'étude La Guillotière réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellationsde Chabrol, Sébastien-Gryphe
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonLyon Saint-André
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : la Guillotière
Adresse : rue
Sébastien-Gryphe
Cadastre : 1999 AC NC ; 1999 AD NC ; 1999 AM NC ; 1999 AN NC ; 1999 AP NC ; 1999 AY NC

La rue de Chabrol est ouverte vers 1820 dans le cadre du lotissement du clos Félissent. Sa dénomination est probablement choisie en hommage au comte Christophe de Chabrol de Crouzol (1771-1836), préfet du Rhône entre 1814 et 1817. Ceci en fait l'équivalent lyonnais de la rue de Chabrol parisienne, qui porte pour sa part le nom du comte Gaspard de Chabrol de Volvic, frère du précédent, préfet de la Seine entre 1812 et 1830. En 1824, son tracé est seulement ébauché, entre la Grande rue de la Guillotière et la rue Montesquieu, sur le document préparatoire au plan d'alignement Scève (AD Rhône 3 Pl 91). Il est prolongé jusqu'à la rue des Trois-Pierres (Reinach) sur le Plan des propriétés des Hospices civils de Lyon en 1839. La section suivante, de la rue des Trois-Pierres à la rue Croix-Jordan, est ouverte spontanément par les lotisseurs du Prado à partir de 1842, en respectant le plan d'alignement municipal (AC Lyon, 321 WP 179/1).

En 1854, la rue de Chabrol est prolongée jusqu'à la voie de chemin de fer au sud et jusqu'au cours de Brosses (Gambetta) au nord, et sa largeur est portée à 13m contre 10m précédemment. En 1863, la dernière lacune empêchant le raccordement de la rue au cours Gambetta est éliminée par voie d'expropriation. L'élargissement de la section ancienne de la rue à 13 m est obtenu progressivement, par voie d'alignement. Au début de la IIIe République, la dénomination originale à connotation légitimiste est abandonnée et la rue est rebaptisée "rue Sébastien-Gryphe" en 1879, en hommage à l'illustre imprimeur humaniste de la Renaissance lyonnaise. A l'occasion du percement de la rue de l'Université, la place du Prado est aménagée à la jonction des rues de Chabrol, de la Croix-Jordan (Cluzan) et de la voie nouvelle.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle , daté par travaux historiques

La rue est orientée nord-est/sud-ouest ; elle part du cours Gambetta et se termine place Jules-Guesde, en jonction avec la rue de Béchevelin. Elle a été étudiée dans le cadre de l'inventaire des secteurs "Guillotière" et "Saint-André", soit seulement jusqu'à la rue de l'Université au sud.

Annexes

  • Rapports sur l'alignement de la rue de Chabrol (AC Lyon, 321 WP 057)

    Amélioration de la rue de Chabrol. Ouverture d’une lacune entre le cours de Brosses et la Grande rue de la Guillotière et élargissement de 10 à 13 m de la partie comprise entre ce dernier point et l’avenue des Ponts Napoléon (1862-1863)

    Exposé des motifs, 13/06/1861 : "Dans la partie Nord cette rue est ouverte suivant une largeur de 13m ; la partie Sud est également percée en suite d’une cession gratuite suivant une semblable largeur de 13m. La partie intermédiaire ne présente que 10m de largeur. […] Il ne semble pas possible de laisser une portion intermédiaire à 10m de largeur seulement. Cette largeur est d’ailleurs un minimum qui ne peut convenir qu’à des rues tout à fait secondaires. La rue de Chabrol au contraire est une voie à long parcours ; elle est par sa position, sa direction et ses aboutissants, une des rues de premier ordre du quartier de la Guillotière".

    Rapport de M. Loizeau, conducteur de voirie, 8/5/1872 :

    - Le Plan du 3e arrondissement ancienne commune de la Guillotière a été adopté par le Conseil Municipal en 1844, la rue de Chabrol avait alors une largeur de 10m dans tout son parcours

    - Depuis l’Agglomération lyonnaise un nouveau Plan a été dressé et les alignements de cette rue ont été modifiés comme suit :

    - La section comprise entre la Grande rue de la Guillotière et la rue Croix-Jordan a été maintenue à la largeur primitive de 10m en raison des maisons importntes établies en façade des deux côtés de la rue

    - La partie comprise entre la Croix Jordan et le boulevard d’enceinte qui traversait des propriétés non bâties, ainsi que la section qui a été ouverte en 1863 entre la Grande rue de la Guillotière et le nouveau Cours de Brosses ont été portées à 13m de largeur

    - Ce Plan a été approuvé par arrêté préfectoral du 28/10/1854, mais il n’a jamais été sanctionné par aucun décret ni ordonnance.

  • Rapport sur la voirie du lotissement du Prado, 15 juillet 1852 (AC Lyon, 321 WP 179/1)

    Rapport de Christophe Crépet, voyer, sur une pétition des habitants pour obtenir les remblais nécessaires au prolongement de la rue de Chabrol entre la rue des Trois-Pierres et la rue Croix-Jordan, ont fait préventivement l’abandon gratuit de leurs terrains à la ville en 1850 et 1851, réclament en outre l’installation d’une lanterne.

    "Le pré Chazel, acheté en 1842 par mrs Bouchardy et Missot, fut converti par ces messieurs en un quartier neuf dont les rues furent ouvertes gratuitement et cédées à l’administration, sinon d’une manière authentique mais au moins par les faits, puisque les propriétaires ont tracé toutes leurs rues conformément au Plan général de la Guillotière. Cette dernière n’a donc pris aucun engagement à l’égard des auteurs de ce nouveau quartier, mais dans le but de favoriser sans dépenses cette nouvelle population, l’administration faisait conduire par les agents de la Police municipale tous les déblais provenant du midi de la Guillotière et de Lyon dans cette portion de la rue de Chabrol, qui fait l’objet de la réclamation ci-jointe. Aujourd'hui les remblais ne sont plus conduits à cette destination, de telle sorte que les remblais de cette portion de la rue de Chabrol restent inachevés et qu’il en résulte un état fâcheux pour les propriétaires riverains."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. 321 WP 057. Voirie urbaine - Rue de Chabrol, 3e arrondissement (1861-1879). Prolongement entre la Grande rue de la Guillotière et le Cours de Brosses ; élargissement de ladite rue et de la rue Croix-Jordan : alignement, acquisition et cession de terrains et d'immeubles.

    AC Lyon : 321 WP 057
  • AC Lyon. 321 WP 179/1. Voirie urbaine. Cours Saint-André, 3ème arrondissement (1852-1857). Prolongement du dit cours jusqu’au fort de la Vitriolerie, achèvement de la rue du Midi (1852-1853). Élargissement du dit cours et de la rue de Chabrol, élargissement de la place des Repentirs, élargissement de la rue Béchevelin (1854-1857).

    Rapport de voirie du 15 juillet 1852, sur une pétition des habitants pour obtenir les remblais nécessaires au prolongement de la rue de Chabrol entre la rue des Trois-Pierres et la rue Croix-Jordan AC Lyon : 321 WP 179/1
Documents figurés
  • Plan géométral de la ville de la Guillotière indiquant les projets qui seront représentés dans le plan général d'alignement dont la confection est commencée / S. n. 1824. Données techniques manquantes. (AD Rhône. 3 Pl 091)

    AD Rhône : 3 Pl 091
  • Plan de la Ville de Lyon et ses environs / J.-M. Darmet, 1830. 1 : 6000. Grav. 878 x 546 cm. (AC Lyon. 0002 S 00571)

    AC Lyon : 2 S 571
  • Plan général des propriétés appartenant aux hôpitaux civils de Lyon situées sur les communes de la Guillotière et de Villeurbanne / L.Dignoscyo, 1839. Grav./ Adam et Lemaître, écrit par Martin aîné. Lith. 1 : 5000. 1110 x 750 cm. (AC Lyon. 0002 S 00102 a)

    AC Lyon : 2 S 102 a
  • Achèvement de la rue de Chabrol / Chr. Crépet. 20 février 1854. 1 plan : 12 volets en accordéon, encre et aquarelle (AC Lyon, 321 WP 057).

    AC Lyon : 321 WP 057
Bibliographie
  • VANARIO, Maurice. HOURS, Henri (sous la direction de). Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe). Lyon : Éditions Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990. 283 p. ; 24 cm.

    p. 132
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Chalabi Maryannick - Delavenne Magali