Logo ={0} - Retour à l'accueil
Château de la Bastie d'Urfé

Statue du sphinx de la rampe du corps de galerie

Dossier IM42000774 réalisé en 2000

Fiche

Dénominationsstatue
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Saint-Étienne-le-Molard
Lieu-dit : la Bastie d'Urfé
Emplacement dans l'édificechâteau

Le sphinx a été vendu par Derriaz, antiquaire lyonnais, à l'architecte-décorateur parisien Emile Peyre. Lors de la dispersion de la collection Peyre en 1942, l'Union des Arts décoratifs fut légataire des tableaux et de l'autel de la chapelle, ainsi que du sphinx (n° d'inventaire Pe 347). En 1949, à la demande de la société savante la Diana, le Musée des Arts décoratifs mit ces oeuvres en dépôt à leur emplacement d'origine.

Période(s)Principale : 2e quart 16e siècle
Oeuvre en dépôt provenant deÉdifice ou site : Paris, Musée des Arts décoratifs

Le sphinx en ronde-bosse est posé sur un socle parallélépipédique orné de hiéroglyphes en relief gravé.

Catégoriessculpture
Matériauxpierre, décor en ronde-bosse, décor à relief gravé
Iconographiessphinx
Précision représentations

§ sphinx

Inscriptions & marquesdevise, gravé, latin
Précision inscriptions

La devise SPHINGEM HABE DOMI est gravée sur un cartouche placé sur le poitrail de la statue. Il s'agit d'un proverbe romain (avoir un sphinx chez soi pour, comme Oedipe, résoudre les énigmes et percer le sens des choses). Des hiéroglyphes (apparemment de fantaisie) sont gravées sur le pourtour du socle.

Statut de la propriétépropriété d'un établissement public
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Bardisa Marie - Guibaud Caroline