Logo ={0} - Retour à l'accueil
Château de la Bastie d'Urfé

Voûte de la chapelle

Dossier IM42000723 réalisé en 2000

Fiche

Dénominationsvoûte
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Saint-Étienne-le-Molard
Lieu-dit : la Bastie d'Urfé
Emplacement dans l'édificechapelle

La voûte semble avoir été réalisée dans les années 1548-1549. Sa conception architecturale s'inspire d'exemples italiens, en particulier de réalisations romaines d'Antonio da Sangallo et Perino del Vaga, dont un élève a pu donner le dessin d'ensemble de cette voûte, à moins qu'il ne s'agisse du peintre Siciolante, familier de l'architecture de Sangallo (hypothèse formulée par O. Raggio). L'exécution des stucs est peut-être due à des praticiens débauchés de l'équipe de Rosso et du Primatice à Fontainebleau, où le décor de stuc de la galerie de François Ier et de la chambre de la duchesse d'Etampes présente des similitudes avec celui de la Bastie.

Période(s)Principale : 2e quart 16e siècle
Auteur(s)Personnalité : Urfé Claude d' commanditaire, propriétaire

La voûte en berceau plein-cintre, recoupé par les pénétrations correspondant à la fenêtre donnant sur la cour d'honneur et à l'oratoire, repose sur une corniche en pierre soutenue par des pilastres. Elle est ornée de caissons octogonaux, avec des caissons carrés aux angles, à décor en bas-relief et en haut-relief, en stuc, rehaussés de dorure.

Catégoriessculpture
Matériauxstuc, décor en bas-relief, décor en haut-relief, peint, doré
Iconographiesdenticules
ordre corinthien
cartouche
cuir découpé
Trinité
Agneau mystique
autel
rosace
perles
ove
dard
spirale
sphinge
à méandre
chute végétale
à fruit
feuilles
légume
raisin
poire
navet
artichaut
grenade fruit
blé
pomme
courge
melon
cornichon
fève
raisin
piastre
ange
rai de coeur
triangle
Précision représentations

denticules; ordre corinthien; cartouche; cuir découpé; Trinité; Agneau mystique; autel; rosace; perles; ove; dard; spirale; sphinge; à méandre; chute végétale; à fruit; feuilles; légume; raisin; poire; navet; artichaut; grenade fruit; blé; pomme; courge; melon; cornichon; fève; raisin; piastre; ange; rai de coeur ; triangle § La voûte est portée par des pilastres corinthiens cannelés et une corniche ornée de frises de rais de coeur, oves et dards et denticules. Les caissons octogonaux représentent alternativement le monogramme au double C (Claude d'Urfé) et I (sa femme Jeanne de Balzac) dans un cartouche de cuirs découpés, et l'autel frappé d'un symbole trinitaire (triangle encadrant un point, ou portant le mot VNI, ou inscrit dans un cercle, ou entouré de trois fleurs, ou porté par une femme...) et sur lequel brûle l'agneau divin. Les caissons carrés sont chargés d'une rosace. Le cadre de chaque caisson est formé de frises de perles, d'une frise d'oves et dards, et d'une sorte de spirale en relief alternant avec une chute de grappes de fruits et de légumes. Les deux caissons octogonaux qui flanquent le cadre central de l'oratoire sont ornés de sphinges adossées, avec des têtes de chérubins sur l'encadrement. L'intrados des arcs doubleaux est orné de caissons rectangulaire où court une frise de méandres et de points ; l'encadrement est formé de frises de perles, d'une frise d'oves et dards, et de piastres.

Inscriptions & marquesmonogramme
devise, latin
Précision inscriptions

Monogramme CIC de Claude d'Urfé et de sa femme Jeanne de Balzac, dans les caissons. Inscription D . O . M . S . (peut être pour DEO OPTIMO MAXIMO SEMPITERNO) dans le carré situé au centre de la voûte de la chapelle. Inscription MENS . SA / NA . IN CO / RPORE . SANO . au centre de la voûte de l'oratoire.

Statut de la propriétépropriété d'une association
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé MH, 1912/10/25
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Bardisa Marie - Guibaud Caroline