Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la polyclinique
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la polyclinique Clermont-Ferrand - boulevard Charles-de-Gaulle - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la polyclinique
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Description :
    Bâtiment de plan en T.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique vue du nord-ouest. IVR83_20156300112NUC4A Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique, dessin de l'élévation de la façade principale, non Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique, plan du rez-dechaussée, 24 février 1928, Jean Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique, coupe est-ouest du bâtiment, au niveau de l'aile Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure
    Texte libre :
    par beaucoup comme le plus beau joyau architectural de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Vue depuis le de Clermont-Ferrand, il formula notamment le projet d’édifier un nouvel hôtel-Dieu à l’extérieur de le privé, les administrateurs des hospices de Clermont-Ferrand avaient créé dans l’hôtel-Dieu, dans plan. Une contribution pleine d’intérêt La polyclinique de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand se foncier). Quoi qu’il en soit, la polyclinique de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand semble appartenir au l’origine de leur création. Par exemple, Hippolyte Bousquet, médecin à l’hôtel-Dieu et professeur à l’école de médecine de Clermont-Ferrand, avait ouvert en 1901 une clinique à Chamalières. Désireux de guerre mondiale, se situait sans doute dans le bâtiment même de l’hôtel-Dieu. Ces locaux, vétustes et peu d’implantation s’étendait à l’ouest de l’enclos de l’hôtel-Dieu, à proximité du boulevard Gergovia. Le 4 novembre limitrophe de Clermont-Ferrand), remporta le lot « terrassements, maçonnerie et ciment armé ». La
    Historique :
    Bâtiment construit de 1928 à 1930 ; architecte Jean AMADON.
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Charles-de-Gaulle - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des maladies sociales
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des maladies sociales Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des maladies sociales
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Description :
    Bâtiment de plan rectangulaire.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-est (avenue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, "Pavillon de vénérologie, plans Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, "Pavillon de vénérologie Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, "Pavillon de vénérologie, plans Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, le hall d'accueil au rez-de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, le bureau du directeur et la Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-est (avenue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-est (avenue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-ouest Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, la façade principale vue du sud
    Texte libre :
    l’enclos de l’hôtel-Dieu, en bordure de l’avenue Vercingétorix (ancienne rue Saint-Jacques). Les « filles avant cette date), un quartier séparé du reste de l’hôtel-Dieu leur fut réservé. Il se composait d’une Clermont-Ferrand créèrent deux laboratoires, le premier d’anatomie pathologique, le second de bactériologie de l’hôtel-Dieu. L’augmentation rapide du nombre d’examens chimiques et bactériologiques conduisit à à Clermont-Ferrand un centre régional antivénérien et un laboratoire central de sérologie. Dans ce personnes qui venaient de l’édifice de l’Hôtel-Dieu (entre autres les malades admis dans le service de maison « de Monsieur L. » à Clermont-Ferrand (actuel n° 53 avenue Jean-Jaurès). Elle fut utilisée par des hôpitaux. Ainsi à Clermont-Ferrand, le Refuge (mis en service en 1770) devait prendre en charge toutes les « prostitués repentantes » ou retenues contre leur gré, y compris les vénériennes. L’hôtel-Dieu accueillait Raoul Vaurs et Joseph Castaigne, Clermont-Ferrand comptait très officiellement à l’époque « dix maisons
    Historique :
    Bâtiment construit de 1931 à 1934 par l'architecte Albéric AUBERT, et remanié sur l'arrière lors de
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Couvrements :
    dalle de béton
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
1