Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Immeuble à logements
    Immeuble à logements Lyon 7e - Guillotière-Marseille-Saint-André - 3 quai Claude-Bernard 1 rue Montesquieu - en ville - Cadastre : 1999 AB 55
    Description :
    Cet immeuble de six niveaux est implanté à l'angle du quai Claude-Bernard et de la rue Montesquieu . L'angle est souligné par un léger pan coupé et une souche de cheminée en brique. Le premier étage fait de panneaux à motifs de triglyphes à gouttes. La façade sur quai est animée par des balcons : deux balcons au troisième étage carré et un balcon filant à l'étage de combles. Au couronnement, les trois fenêtres placées à l'angle et à l'extrémité de la façade sur quai sont dotées d'un fronton cintré et
    Typologies :
    immeuble à deux corps de bâtiments en L
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Données complémentaires :
    par palier de l'escalier
    Illustration :
    Plan de situation, d'après www.cadastre.gouv.fr IVR84_20166900564NUDA Vue cavalière de l'ilot en 1847, depuis le sud-est (détail de la lithographie d'Alfred Guesdon, AC Vue des bâtiments en 1857, avant la surélévation ou la reconstruction de l'immeuble en 1865 (détail Représentation de l'immeuble sur un plan dressé en 1862 (AC Lyon, 342 WP 12/1 Détail du couronnement de l'angle IVR82_20156901621NUCA
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Représentations :
    communes (moulures de plafond, linteaux de portes moulurés, moulures encadrant les boîtes aux lettres et le miroir dans l'entrée). Vitrail à motif de fleurs au niveau du premier retour d'escalier (fenêtre occultée par l’ajout de l’ascenseur).
    Données complémentaires :
    2 corps de bâtiments en L
    Historique :
    La documentation des années 1840-1850 montre à cet emplacement un immeuble de trois étages, occupé François Couturier, propriétaire. La ville lui refuse l'autorisation d'ajouter un 7e étage de combles mansardés à l'immeuble "qu'il vient de reconstruire au 3, quai du Prince-impérial" (AC Lyon 315 WP 15). Dans façade de la dite maison des travaux d'art qui étaient nécessités par le genre des constructions voisines qui étaient de premier ordre... en vue sur de larges quais et les squares [nouvellement établis à l'entrée du pont de la Guillotière] où l'on a toléré l'établissement au-dessus des corniches de lucarnes en forme de mansardes." Le rapport du voyer constate que l'immeuble est déjà en dépassement de gabarit , mais argue que le nivellement de la rue a diminué sa hauteur utile à 5 étages. Le propriétaire est autorisé à éclairer ses combles par des jours à tabatière, sans créer d'étage habitable. L'actuel étage de couronnement est donc sans doute postérieur, peut-être contemporain de la campagne de décoration intérieure des
    Référence documentaire :
    Panorama de la rive gauche du Rhône entre le pont de la Guillotière et le pont de l'Hôtel-Dieu, été le pont de l'Hôtel-Dieu, été 1857 (dit panorama Baumers 1) / René-Félix Baumers. Lyon : 1857. 6 1865 : demande de construction d'un étage de combles mansardés, 3 quai du Prince-impérial AC Lyon . Constructions de bâtiments, constructions de murs de clôture, exhaussement de maisons, modifications 1857 (dit panorama Baumers 1) Panorama de la rive gauche du Rhône entre le pont de la Guillotière et photogr. nég. : assemblage de calotypes. (AC Lyon 84 PH) Construction de la rampe d'accès de l'ancien quai Combalot / Delerue 1862. Construction de la rampe d'accès de l'ancien quai Combalot (rue Cavenne prolongée) au cours de Brosses. Plan des lieux à joindre à Lyon, vue prise du faubourg de la Guillotière / dessiné par Guesdon, lithographié par A. Cuvillier , 1847 Lyon, vue prise du faubourg de la Guillotière / dessiné par Guesdon, lithographié par A
  • Secteur d'étude du 4ème arrondissement de Lyon. Études urbaines du 4e arrondissement : les immeubles-ateliers vecteur du développement urbain du Plateau de la Croix-Rousse.
    Secteur d'étude du 4ème arrondissement de Lyon. Études urbaines du 4e arrondissement : les immeubles-ateliers vecteur du développement urbain du Plateau de la Croix-Rousse. Lyon 4e - Croix-Rousse - rue Dumenge rue Pailleron rue Belfort rue du Mail - en ville - Cadastre : 1999 AX 1999 AW
    Titre courant :
    Secteur d'étude du 4ème arrondissement de Lyon. Études urbaines du 4e arrondissement : les immeubles-ateliers vecteur du développement urbain du Plateau de la Croix-Rousse.
    Description :
    Le calcaire à Gryphées (proximité de production évidente), dont les diverses variétés ont fait
    Annexe :
    furent créés à Clermont (Hérault), Rouen et Nîmes et, à la fin de l’Empire une trentaine de villes en le sentiment d’être en faute, « il était dans l’ordre naturel des choses, c’était la volonté de Dieu . C’est de là que partent les ouvriers de la soie pour descendre sur l’Hôtel de Ville par la Grande Côte Recensement de la population en 1831 rue Dumenge (Arch. Mun. Lyon 3 WP 027 1 à 061, registres de recensements de la population de la commune de la Croix-Rousse) N°2 : Benoit propriétaire. 2 fabricants, 1 empailleur N°11 : 7 fabricants, 1 tourneur et 1 vendeur de parapluies (RC) N°13 : Buyet propriétaire. 13 fabricants, 1 cordonnier (RC), 1 manufacturier (RC), 1 mécanicien (RC), 1 farinier (RC) et 1 garçon de ? (RC Recensements de la population en 1825 rue Dumenge (Arch. Mun. Lyon 3 WP 027 1 à 061, registres de recensements de la population de la commune de la Croix-Rousse) N°1 : 6 fabricants, 1 épicier, 1 journalier et menuisier. 29 métiers à mécanique Jacquard. N°7 : 15 fabricants, 1 tulliste journalier, 1 fabricant de
    Observation :
    Pour citer cette étude : Halitim-Dubois Nadine, l'urbanisation du plateau de la Croix-Rousse, 2016 -arrondissement-de-lyon-etudes-urbaines-du-4e-arrondissement-les-immeubles-ateliers-vecteur-du-developpement -urbain-du-plateau-de-la-croix-rousse/9a0cc2bf-873e-4aad-8aca-a015e23038cc https
    Illustration :
    Plan de Lyon et de ses environs / Gez auf Stein von Sebastian Wolf, 1818 ; BNF GED-4147 Nouveau Plan illustré de la ville de Lyon et de ses faubourgs / dessiné par Driat ; 1873 ; BNF GEC La Place de Belfort, la Croix-Rousse, vers 1900 ; fonds Jules Sylvestre ; BML P0546_SA 6/16 Vue de la Croix-Rousse, depuis Fourvière, vers 1875 ; fonds Jules Sylvestre ; BML P0546_SA 6/22 Ville de Lyon. Prolongement de la rue de la République jusqu'à la Croix-Rousse ; fonds Jules Plan des nouveaux quartiers résidentiels de la Croix-Rousse ; fonds Jules Sylvestre ; BML P0546_S Vue sud est de la place Bertone IVR82_20136901417NUCAQ Vue nord est de la place Bertone IVR82_20136901419NUCAQ Rue Gigodot en prolongement de l'impasse et à l'est de la rue Belfort IVR82_20136901332NUCAQ Datation des percements de rues dans le secteur entre les rues Dumenge et Pailleron (4ème
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Texte libre :
    présentent, pour la plupart, des escaliers à mur noyau plein ou ajouré. Ils se différencient de ce fait des phases de construction suivantes pour lesquels on constate une présence quasi systématique d’escaliers à vide central. Le cadastre napoléonien de 1827-1828 met en évidence cette première phase, puisque les deux ilots compris entre la rue Dumenge, la rue de Belfort, la rue d’Austerlitz et la rue du Mail sont presque entièrement bâtis. La partie ouest de l’ilot compris ente la rue Joséphin Soulary, la rue Célu, la rue Justin Godart et la rue de Belfort est également construite tandis que la partie Est est constituée de terres à bâtir. En revanche, le nord du secteur ne compte, à cette époque, que quelques constructions sur la rue de Belfort, qui ont aujourd’hui disparu. Cette partie est alors majoritairement occupée par des jardins, bosquets et vignes qui rappellent une forte présence agricole de la Croix-Rousse. La clos Fayolle et Theoleyre. Le prolongement de la rue Dumenge à l’est vers 1840 permet d’étendre
    Historique :
    Grâce à l’essor de la spéculation et au développement de l’industrie de la soie au début du siècle , c’est une nouvelle ville qui s’élève sur le Plateau de la Croix-Rousse. Les tisseurs et leurs familles privés qui y construisent de hauts immeubles destinés au travail alors que la ville de Lyon ne peut offrir d’aussi vastes terres disponibles et surtout prêtes à bâtir immédiatement. La création de ce nouveau type d’architecture va de paire avec une certaine logique d’urbanisation. Ce sont en effet une majorité de propriétaires privés qui ouvrent des rues et mettent en place des lotissements dans lesquels s'élèvent les immeubles-ateliers. L’activité de la soierie a profondément marqué la Croix-Rousse et son dans les immeubles où habitat et production n’étaient pas séparés. Le Plateau de la Croix-Rousse jardiniers et viticulteurs prospèrent tout au long de l’époque moderne jusqu’au deuxième quart du XIXe siècle . Une description du Plateau donnée en 1826 lors d’une réunion du Conseil Municipal de la Croix-Rousse
    Référence documentaire :
    Limites : N. Remparts de la Croix-Rousse - E. Part-Dieu - S. Confluent - O. Cimetière de Loyasse. Surfaces Rousse. En carton : en bas gauche : titre. En bas à droite vue de la façade de l'Hotel de Ville. Limites Arch. Mun. Lyon, 3 WP 24, 1786-1854, administration communale 3 WP 24 : "administration de la commune ; 1786-1854". 3WP 24 1 : constitution de la commune de la Croix-Rousse 1790-1830 ; 3 WP 24 2 : projet de division de la commune en trois communes distinctes 1832-1841 ; 3 WP 24 3 : archives et , circulaires, listes nominatives, tableau comparatif de la taxe foncière pour les années 1792, 1815 et 1829 : nominations des répartiteurs de l’impôt : correspondance, circulaires. 1802 – 1848 3 WP 069 2 : nomination des répartiteurs de l’impôt : correspondance, circulaires. 1802 – 1848 3 WP 070 1 : patentes, assiette et . 1792 – 1847 3 WP 070 2 : registre de déclarations. 1791 3 WP 070 3 : adresses et changements de domicile d contribuables :listes nominatives. 1798 3 WP 070 4 : matrices : extraits, avis de réception des
1