Logo ={0} - Retour à l'accueil

Avenue : cours de Brosses, actuellement cours Gambetta

Dossier IA69005192 inclus dans Voirie du secteur d'étude La Guillotière réalisé en 2004

Fiche

Œuvres contenues

Appellationsde Brosses, Gambetta
Dénominationsavenue
Aire d'étude et cantonLyon Guillotière
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : la Guillotière
Cadastre : 1999

La partie du cours de Brosses comprise entre la place du Pont et le quai est réalisée en 1840 ; cependant, des pétitions circulent dans les années 1850 contre le projet, jugé trop onéreux, ralentissant son avancement. Son prolongement jusqu'à la voie ferrée est achevé en 1870. En 1876, il prend le nom de cours Gambetta.

En 1975, la COURLY élargit et aménage le carrefour du cours Gambetta et de la rue Garibaldi : le 8 janvier 1975, elle devient propriétaire des immeubles 90-92 cours Gambetta, 24 rue Rachais et 337-339 rue Boileau, qui seront démolis ; le 21 mai, elle sollicite un permis de démolir pour les immeubles 263 à 273 rue Garibaldi (nord du cours Gambetta), 285 à 287 rue Garibaldi et 102-104 cours Gambetta (AC Lyon. 1289 WP 14)

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Note du chef de bataillon du génie Daigremont, à propos de l'exécution d'une porte avec deux tours défensives sur le pont de la Guillotière, 17 février 1831.

    ...L'inspection du plan suffit pour faire reconnaître l'impossibilité d'une tête de pont en avant du pont de la Guillotière ; en effet plus de 150 m de ce pont (côté du faubourg) viennent d'être supprimés, comblés et les terrains adjacents relevés en grande partie au niveau du pont sont déjà couverts de maisons hautes de quatre à cinq étages qui plongeraient dans toute espèce d'ouvrage construits en arrière sur la rive gauche du Rhône.

    On remarquera en outre que le seul terrain disponible pour construire un ouvrage se trouve en contrebas du pont de plus de 8 mètres Au reste ce terrain désigné au plan sous le nom de port submersible doit être laissé nu pour laisser un libre passage aux eaux surabondantes du Rhône dont le lit n'a été que trop rétréci par la suppression des six arches extérieures du pont.

    Nous avons donc pensé qu'il n'y avait rien de mieux à faire que d'élever sur la pile du pont la plus rapprochée de la rive gauche une porte avec tours défensives d'une solidité telle qu'elle put résister pendant quelque temps à l'artillerie.

    On trouvera indiqué sur le fragment de plan l'emplacement d'un pont-levis qui a existé pendant quelques années et que l'on a supprimé en 1816 ou 1817. Nous n'en proposons point le rétablissement attendu qu'à l'époque où il fut construit il était à peine tenable (faute de couverts) et le serait bien moins encore aujourd'hui à cause du relief des nouvelles constructions de la Guillotière et de l'extension prochaine de ce faubourg.

    Les tours que nous proposons ne sont point trop élevées : il faut pouvoir contrebattre avantageusement les feux de mousqueterie partant des étages supérieurs des maisons en avant. la hauteur de ces tours résulte aussi de l'établissement d'une herse dont l'emplacement en arrière du passage est tel que le canon de l'assiégeant ne puisse la découvrir de la campagne. Cette herse précédée d'une forte porte en chêne placée à l'extérieur du passage resterait intacte pendant un assez long temps.

    Nous ferons savoir d'ailleurs que la Ville qui depuis longtemps cherche à remédier à l'inconvénient de la rapidité de la descente du pont vers la rive droite se propose cette année même de remplacer par des travées en bois les deux premières arches du pont qui seraient démolies (A. Service historique de l'armée de terre. Paris. Vincennes. Art. 8, section 1, Lyon, carton 2 n° 30).

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. 4WP 75. Voirie urbaine

    02
  • AC Lyon. 0321WP 043. Cours de Brosses, 3e arrondissement : rectification de la route impériale n°6 de Paris à Chambéry, entre le dit cours et l´enceinte des fortifications dans la traverse de la Guillotière : ouverture du boulevard de ceinture : avant-projet, projet, classement, enquête administrative sur le projet, pavage du dit cours, demande de crédit : correspondance, affiche publique, plans, profil en long, rapport. 1859 - 1867

  • AC Lyon. 1289 WP 14. Démolitions d'immeubles privées

  • A. Service historique de l'armée de terre. Paris. Vincennes. Art. 8, section 1, Lyon, carton 2 n° 30. Note du chef de bataillon du génie Daigremont, à propos de l'exécution d'une porte avec deux tours défensives sur le pont de la Guillotière, 17 février 1831

Documents figurés
  • [Plan du quartier de la place du Pont, alignement] / Sève, 30 juillet 1826. Lithogr. Impr. L. Bereaud. 58,8 x 21,4 cm. 1 : 2000 (AC Lyon. 0003 S 00097)

    AC Lyon : 3 S 97
  • [Plan du quartier de la place du Pont et du pont de la Guillotière] / S.n., [vers 1828]. Encre, 57,5 x 40,3 cm. 1 : 2500 (AC Lyon. 0003 S 00071)

  • Plan du quartier du pont de la Guillotière avec un projet de nivellement [de la place au Rhône] / S.n., [1842]. Encre, lavis. 43 x 27,7 cm. 1 : 700 (AC Lyon. 0003 S 00072)

  • Plan d'une partie du 3ème arrondissement de Lyon comprise entre le cours Lafayette et la Grande rue de la Guillotière, indiquant le tracé du cours de Brosses à ouvrir et celui des voies nouvelles à créer, ou à prolonger / J.-C.-J. Dignoscyo, 1855. Grav. / E. Rembielinski ; impr. / de Gracia.Lithogr. 54,2 x 40, 7 cm. 1 : 5000 (AC Lyon. 3 S 10 b)

  • [Pont de la Guillotière et cours de Brosse, vue du port au bois] / S.n., [vers 1842]. Dessin, encre. 24,6 x 16,3 cm (AC Lyon. 0003 S 00073)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Chalabi Maryannick