Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bac à traille de Puits Gaillot, ou bac à traille des Recteurs de l'Hôtel-Dieu (disparu)

Dossier IA69006580 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénominationbac à traille
Appellationsbac de Puits Gaillot, ou bac des Recteurs de l'Hôtel-Dieu
Dénominationsbac
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Lyon
HydrographiesRhône
AdresseCommune : Lyon 1er
Lieu-dit : 69 Lyon 1er arrondissement, Port Saint-Clair, 69 Lyon 6e arrondissement
Adresse : rue du, Puits-Gaillot , ancienne Grande allée des, ancien Cours Morand, actuel Cours Franklin Roosevelt Brotteaux

Le bac à traille de Puits Gaillot est, avec ceux des Cordeliers et des Terreaux (ou du Grand Collège), l´un des bacs dits "des Recteurs" ou "de l´Hôtel-Dieu" car ils étaient la propriété des Recteurs de l´Hôtel-Dieu et leurs revenus étaient attribués aux "pauvres" de cet hôpital. En 1763, en raison de la saturation des bacs des Cordeliers et des Terreaux qui ne suffisent plus à transporter les nombreux passagers souhaitant gagner les brotteaux de la rive gauche, particulièrement le dimanche, les Recteurs de l´Hôtel-Dieu mettent en place un troisième bac à traille pour piétons. Ses plans sont dressés à leur demande par André Ferrand, le 17 mai 1763. Ce bac est installé en amont des deux autres, au bout de la rue du Puits-Gaillot, en rive droite, ce qui permet un accès plus direct à la Grande allée des Brotteaux en rive gauche (actuel Cours Roosevelt). En janvier 1771, Morand obtient du roi des lettres patentes qui lui donnent le monopole des traversées du Rhône de la porte de Saint-Clair au pont de la Guillotière. Il est ainsi autorisé à racheter les trailles aux Recteurs et à les exploiter temporairement, en vue de l´édification d´un pont. Les religieux s´opposent vivement au projet : au Puits Gaillot, les passeurs refusent de livrer leurs bateaux à Morand et son huissier venus prendre possession du bac. Finalement, en 1773, les Recteurs acceptent de vendre à la Compagnie Morand tout leur matériel dont les trois trailles, les bateaux, etc. pour 22.200 livres.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle
Dates1763, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Recteurs de l'Hôtel-Dieu maître d'oeuvre attribution par travaux historiques
Auteur : Ferrand André architecte attribution par travaux historiques

Le bac à traille du Puits Gaillot reliait le 1er arrondissement de Lyon en rive droite, au 6e arrondissement en rive gauche. Des trois bacs à trailles dits "des Recteurs" ou "de l´Hôtel-Dieu", il est celui qui est situé le plus en amont du fleuve, au débouché de la rue du Puits-Gaillot en rive droite, donnant sur le Port Saint-Clair qu´il relie aux Brotteaux en rive gauche. Le bac du Puits-Gaillot apparaît à proximité, légèrement en amont, de l´emplacement de l'ancien pont Saint-Clair (appelé plus tard pont Morand), approximativement à l'emplacement du pont Morand actuel.

Typologiesbac à traille
États conservationsdétruit

D'après la thèse de Cogoluènhe. Sur la carte générale de l'historien, ce bac se situe en amont du pont de la Guillotière.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [Plan de situation des trailles des Recteurs] Lyon, 1743-1766 (extr. de : COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980, livre 3, Annexe D-11) Notes : dressé à partir d'un plan de 1760 ; figure les trois trailles des Recteurs : Cordeliers 1, Terreaux, Puits Gaillot et également le bac des Cordeliers 2

  • [Plan de situation des trailles des Recteurs] Lyon, 1743-1766 (extr. de : COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980, livre 3, Annexe D-11) Notes : dressé à partir d'un plan de 1760 ; figure les trois trailles des Recteurs : Cordeliers 1, Terreaux, Puits Gaillot et également le bac des Cordeliers 2

Bibliographie
  • COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes

    livre 1, p. 40, p. 71, p. 92 ; livre 2, p. 27, p. 49-50 ; livre 3, Annexes A-02 (carte), D-08 à D-10 et D-11 (plan)
  • PELLETIER, Jean. Ponts et quais de Lyon. Lyon : Editions lyonnaises d´art et d´histoire, [D.l. 2002]. 128 p. ; 22 cm

    p. 94
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Pagenot Sandrine - Havard Isabelle - Decrock Bruno