Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, dite grangerie de Grange Neuve

Dossier IA73004266 inclus dans Écart de Chez les Clercs ou du Séminaire réalisé en 2014

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • fontaine
    • porcherie
    • poulailler
    • logement
Parties constituantes non étudiéesfontaine, porcherie, poulailler, logement
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Trévignin
Lieu-dit : le Séminaire
Cadastre : 1732 859 ; 1880 A2 259 ; 2014 A2 224

La ferme est représentée sur la mappe sarde (aucun vestige visible de cette époque), puis sur le premier cadastre français, en 1880, avec une emprise assez similaire. Elle faisait partie des biens (voir IA73004268) légués par Charles Girard, maître de poste à Chambéry, au Séminaire de Chambéry, par testament datant de 1816. Elle est alors exploitée par Pierre, fils de feu Jean Paris dit l’Espérance, natif de Cusy (bail du 22 février 1816), puis par les frères Maurice et François Marin dits Martineaux (ou Martenaud), fils de feu Michel Marin dit Grosjean, propriétaires à Trévignin (bail du 15 février 1837).

L'administration du Séminaire réalise des travaux dans l'édifice : construction d'un grand hangar, reconstruction et façon de toutes les crèches des écuries en 1827, construction d’une écurie de porcs et d’un poulailler en 1828, réfection du plancher de l'aire à battre en 1833-1834.

La ferme a été rachetée par la famille des actuels propriétaires après 1905, en même temps que la ferme voisine (IA73004267) (oral). L'édifice a été remanié dans la 1ère moitié du 20e siècle : surélévation, réfection des ouvertures et de la toiture. Le four à pain a été détruit. La ferme est encore en activité (avec une quarantaine de vaches à viande).

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

Ferme à juxtaposition, édifiée sur un replat. Elle comprend une habitation de trois travées, avec un étage carré, une grange encadrée de deux étables et une grande remise à l'extrémité du bâtiment. La cour, bordée par le chemin, est délimitée à l'ouest par une porcherie (puis poulailler) et à l'est par un bâtiment abritant un cellier et un garage au rez-de-chaussée et un logement à l'étage, transformé en grenier et grange (agrandissement par une remise au nord).

Le bâtiment est en moellon de calcaire enduit au ciment (en charpente et bardage pour la remise), avec des encadrements en béton ; toit à demi-croupes, en tuile plate mécanique, sur la ferme ; à longs pans sur le logement (tôle) et la porcherie (tuile).

Un bassin (fontaine, abreuvoir) est aménagé de l'autre côté du chemin.

Murscalcaire moellon enduit
Toittôle ondulée, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Typologiesferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée
Protections

Annexes

  • Copie du testament de M. Girard de Trévignin et baux de ses trois fermiers (AD Savoie. 43F : 187).

    Extrait des archives civiles du sénat de Savoie. 29 novembre 1816.

    Teneur du testament : Charles fils de défunt Claude Girard, né à Chambéry, demeurant à Trévignin, ancien premier officier soit commis à la direction des Postes de sa majesté à Chambéry, lègue à Marie Roux, sa gouvernante, les revenus, soit l’usage et l’usufruit durant sa vie, de la grande grangerie qu’il possède en la présente commune appelée Grangerie de la Cour ainsi que les vignes qui en dépendent à Rubin, commune de Grésy ; l’usage de la maison de maître et jardin qu’il possède et habite actuellement en la présente commune ; la propriété de tous les meubles, linge et ustensiles de ménage contenus dans la maison ; à Noël Maillard, qui l’aide à la régie et administration de ses affaires, des pièces de pré, de broussaille, de bois et de vigne... en divers lieux. Le Séminaire de Chambéry est héritier et légataire universel. Charles Girard lègue encore une écuelle en argent avec son couvert et assiette et un étui d’or ciselé à son exécuteur testamentaire, le sénateur Bourgeois).

    Addition au testament : Claude Girard lègue du mobilier au Séminaire (dont deux grandes malles couverts de peau de cochon, un grand lit en soie jaune qui peut servir pour faire des ornements d’église). Il lègue à l’église cathédrale de Chambéry, pour le service de l’archevêque : des couverts d’argent, salière, moutardier, une épée à poignée d’argent, deux montres en or, un carlin en or au portrait de Charles Emmanuel, un écu en argent de même, des boucles de soulier et jarretière d’argent, une épingle or avec initiales CG, un cachet, une petite lunette avec son cercle et pied en argent, un beau reliquaire en argent en partie doré de saint Philippe, des objets en étain.

    Bail à ferme en faveur d’Honoré Collomb pour la grangerie du Mollard, du 9 mars 1824. Honoré fils de feu Sébastien Collomb, natif de la commune de Cusy. Bail pour 9 ans, prix : 576 livres neuves par an, la moitié du vin, tous les sarments, châtaignes et pommes reinettes, 2 veissels de froment, 25 £ de beurre, 2 pots d’huile vierge, 4 chapons gros, 8 £ de rites, 2 paires de poulets, participer à la coupe du bois de chauffage de la maison de Trévignin et de la maison de ville du bailleur ; planter les arbres fruitiers fournis, payer la réparation du chaume de la toiture...

    Bail à ferme en faveur de Pierre fils de feu Jean Paris dit l’Espérance, natif de Cusy [pour la ferme de Grange Neuve]. 22 février 1816. Le preneur était déjà titulaire du même bail en 1806. Prix : 600 livres neuves, 3 veissels de froment, un d’orge pesatu, 30 £ de beurre, 2 pots d’huile vierge, 2 pendrillons de poires, 4 chapons gros, 10 £ de rites, 2 paires de poulets, la moitié du vin, tous les sarments, châtaignes et pommes reinettes, participer à la coupe du bois de chauffage, tenir 4 bœufs et 4 vaches...

    Bail à ferme en faveur de Victor, fils de feu Balthazar Lombard natif et habitant des Frasses, pour la grangerie de la Cour, 19 octobre 1817. Bail pour 9 ans. Prix :1150 livres neuves, 2 veissels de froment, un de seigle, 1 quartan de pois verts, 30 £ de beurre, 2 pots d’huile, 4 chapons gros, 10 £ de rites, 3 paires de poulets, la moitié du vin, les pommes calville et reinettes blanches, du lait...

  • Inventaire détaillé de la pièce Biens du Séminaire de Chambéry à Trévignin (AD Savoie. 43F : 183)

    - Rapport statistique sur le domaine de Trévignin. Trévignin le 7 août 1826, signé Gaime, régisseur du domaine de Trévignin pour le compte de l’administration du Séminaire.

    - Plan extrait de la mappe de la commune de Trévignin dans lequel est représenté une partie des biens du Grand Séminaire... Pierre-François Thomé (géomètre), 1827.

    - [États des travaux et Comptes en récoltes et dépenses pour le domaine de Trévignin, rendus par le sieur Gaime]. 1827.

    - Etat des bâtiments mis à disposition de Victor Lombard par suite de son bail à ferme du 25 février 1828.

    - Diverses notes d’artisans et de fournisseurs (1827-), dont :

    Etat des journées employées par le soussigné charpentier pour la construction d’une voûte plate dans l’écurie du fermier Lombard au domaine du Séminaire à Trévignin. Signé Georges Vuilliermet. 19 mai 1829.

    Note des journées de maçon faites par Claude Simon pour le compte de l’administration du Séminaire de Chambéry à Trévignin sous les ordres de M. Billioud homme d’affaire 1830 et 1831.

    Note des journées et travail faits pour le compte du Séminaire tant pour les charpentiers et maçons et manœuvre, pour les années 1833 et 1834.

    - Note des objets qu’il y a à Trévignin laissés par M. Gayme, remis au sieur Billioud (s. d., vers 1836).

    - Baux de la ferme de la Grange Neuve sur Trévignin et Grésy-sur-Aix, 15 février 1837. 13 mars 1847.

    - Projet (plan et élévation) et Devis et détail estimatif des travaux à exécuter pour la construction d’un bâtiment d’exploitation à la ferme du Séminaire située à Trévignin. Chambéry, 30 mars 1838. Tournier architecte.

    - Etat général des propriétés appartenant au séminaire de Chambéry situées rière de la commune de Trévignin.... par le sieur Challend géomètre-mesureur... les 6, 7, 8, 13, 14 et 15 octobre 1845.

    - Le Séminaire. Numéris des trois fermes de Trévignin. 17 octobre 1845.

    - Bail de la ferme du Mollard. 13 mars 1847.

    - Travaux faits à Trévignin... à la ferme de la Cour, par Claude Clerc. 1875.

    - Extrait du plan local par relation à la mappe de la commune de Trévignin. Longue (géomètre-mesureur expert), Chambéry le 20 juin 1876.

    - 18 février 1884. Courrier de Rivoire [au Séminaire]. Le fermier Marin Laflèche demande la construction d’un hangar.

    Autres documents :

    - Reçu pour solde du tableau de la Madone, par M. Revel, de Catherine Grassi née de Préd... Chambéry le 24 janvier 1834. Facture de J. Barlet à Chambéry, atelier de menuiserie, ébénisterie et fabrique de billards. 5 décembre 1834. Au verso : caisse pour le tableau de Trévignin.

    - Octobre 1835. Réunion du conseil de la commune de Trévignin. Reconstruction du pont sur le Layat.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. Sous-série 43F : 183. Biens du séminaire de Chambéry (descriptions). Plan de la ferme et du domaine de Trévignin.

    AD Savoie : 43F : 183
  • AD Savoie. Sous-série 43F : 187. Séminaire (legs et fondations) : testaments, 1807-1900.

    AD Savoie : 43F : 187
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry