Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73004636 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiéesfour à pain
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Pugny-Chatenod
Lieu-dit : le Chainet
Cadastre : 1880 B5 787, 788 Four à pain parcelle 787. Maison parcelle 788. ; 1958 B5 578 Four à pain et maison avec la même parcelle. ; 2014 B5 578

La ferme étudiée existe déjà sur le cadastre de 1880 sous le numéro 788 ; un four à pain, sous le numéro 787, lui est rattaché. Les deux bâtiments sont la propriété de Jean Fiard (ou Piard). Le four à pain a, à cette date, des dimensions plus réduites : la porcherie/poulailler située sur le côté droit, et la remise située à l’arrière n’existent pas encore. Le registre des agrandissements pointe en 1897 une adjonction de construction en 1894 sur la parcelle n° 788 (AC Pugny-Chatenod, cote 1G5 : cadastre : mutations 1862-1964 ; peut-être celle du four à pain, ou une surélévation de la ferme. Les agrandissements du four à pain sont présents sur le cadastre de 1958. La ferme actuelle possède quelques ouvertures récentes en façade principale. La bouche du four, en terre cuite, comporte les inscriptions TERRASSIER / TAIN (DROME).

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle
Dates1894, daté par source
Auteur(s)Auteur : Terrassier Alfred
Alfred Terrassier

Alfred Terrassier, "FOURS ECONOMIQUES & PIECES REFRACTAIRES", à Tain-l'Hermitage (Drôme).

Maison fondée en 1840 (succède à la Veuve Ronzier) ; existante en 1900 (catalogue disponible en ligne : http://www.ultimheat.com/Museum/section2/1901%20TERRASSIER%20fours%20economiques%2020130623.pdf).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant signature

La ferme est de plan rectangulaire, de type à juxtaposition. Elle possède quatre niveaux distincts : un étage de soubassement abritant une cave sur la largeur du logis et accessible latéralement, côté pignon ouest ; un rez-de-chaussée surélevé comportant une partie du logis (pièces à vivre : cuisine, salle à manger), puis sur sa droite, successivement une cave voûtée, l’étable et la grange. Le premier étage comprend à l’ouest des chambres distribuées par un escalier intérieur (non vu), avec la présence d’une porte ouvrant actuellement sur un balcon en béton au droit de la cave voûtée. Le balcon devait être initialement en bois, y avait-il un escalier extérieur pour accéder au balcon ? Le restant du bâtiment était occupé par la grange, mais une partie de celle-ci a été aujourd’hui transformée en partie habitable. Enfin un comble à surcroît est aménagé sous la toiture. Le bâtiment est construit en moellon de calcaire, enduit d’un ciment gris couvrant. Les ouvertures ont leur encadrement en pierre de taille calcaire avec un piédroit commun pour les portes du logis du rez-de-chaussée et du premier étage avec la fenêtre qui leur est contigüe ; le linteau de la cave voûtée est exceptionnellement haut. La toiture à longs pans et demi-croupes est couverte en dalle de fibrociment, et un débord par extension de la charpente génère un large avant-toit, fermé, sur la façade principale.

Le four à pain, de plan rectangulaire, possède sur sa façade arrière une remise (avec une porte double d’accès sur la façade ouest), et sur sa façade latérale ouest une porcherie ou un poulailler dont l’entrée, au nord, est encadrée par le mur externe du four à pain et un muret maçonné. La partie four de l'édifice a un plan rectangulaire : la voûte du four à pain occupe la partie arrière, l'entrée du four est protégée par deux murs en avancée, percés d’une petite ouverture à droite, et qui supportent un plancher. L’intérieur du four n’a pas été vu, mais la margelle est en molasse avec la présence d’un cendrier en dessous. La bouche du four, en dalle de terre cuite, comporte les inscriptions TERRASSIER / TAIN (DROME). L'ensemble est coiffé par un toit à longs pans et demi-croupe en ardoise reposant en partie sur des poteaux placés sur le mur encadrant l’entrée de la porcherie.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise, ciment amiante en couverture
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier intérieur
Typologiesferme à juxtaposition
État de conservationrestauré
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Monnet Thierry - Guibaud Caroline