Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73004639 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiéesfour à pain
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Pugny-Chatenod
Lieu-dit : Sous les Côtes
Adresse : chemin rural dit des
Maillants
Cadastre : 1880 C2 364, 365, 363, 361 numéros 364 et 365 : bâtiment avec cour et maison numéro 363 : bâtiment et cour numéro 361 : four à pain ; 1958 C2 246, 247, 249, numéro 246 : grange-étable et four à pain numéro 247 et 249 : maison ; 2014 C2 246, 247, 248, 249 numéro 246 : grange-étable et four à pain numéro 247 : cour de la maison numéro 248 et 249 : maison

La ferme étudiée est aujourd’hui constituée d’une maison, d’une grange-étable et d’un four à pain. Une autre ferme, non étudiée (1880 C2 1369 ; 2014 C2 1539, 1540), avait un lien historique avec la ferme étudiée.

Les matrices cadastrales de 1880 nous délivrent certains renseignements qui peuvent laisser entrevoir la chronologie du parcellaire : l’actuelle maison étudiée (2014 C2 248, 249) devait être à l’origine une seule ferme, avec un logis et des dépendances agricoles. Plus tard, cette ferme est partagée entre deux frères : Maillant dit Rosset Pierre et Antoine, vraisemblablement vers 1862 . En effet, à cette date, Maillant dit Rosset Pierre fait construire un bâtiment (registre des mutations du bâti), et le cadastre de 1880 signale que l’actuelle maison est alors divisée entre les deux frères Maillant dit Rosset. Ainsi, Pierre fait-il construire en 1862 une maison, peut-être au moment où il hérite d’une partie de la ferme étudiée, la partie des communs (1880 C2 364, "bâtiment") ; Antoine hérite quant à lui de la partie logis (1880 C2 365, "maison") et du bâtiment agricole qui porte la date 1849 sur un de ses linteaux, qui est encore aujourd’hui la grange-étable attachée à la ferme étudiée (2014 C2 246 / 1880 C2 363) ; une autre date, vraisemblablement un remploi, est gravée sur une pierre de construction de la remise : 1848 ou 1858. Sur le cadastre de 1880, un four à pain, sous le numéro 361, appartient alors aux deux frères. Plus tard, en 1898 (registre des mutations), Anatole Deporte alors propriétaire des biens de Maillant dit Rosset Pierre (?), fait démolir la partie agricole de l’actuelle maison (1880 C2 364), peut-être dans le cadre de l’agrandissement d’un chemin passant entre ses deux bâtiments.

Aujourd’hui, la famille Presson est propriétaire des lieux (maison et bâtiments agricoles distincts, four à pain). La maison étudiée est considérablement rénovée, peut-être dans les années 1930. A cette époque la maison est agrandie vers l’est pour y installer un pressoir, la ferme possédant des vignes sur la commune de Pugny-Chatenod, arrachées vers 1980. L’exploitation comportait sept vaches et deux bœufs, remplacés par la suite par un cheval pour les labours. Une croix de mission portant la date 1881 et les initiales MP, pour Maillant Pierre, est élevée dans un angle de la propriété (étudiée, IA73003797).

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle , (?)
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1862, daté par source
1896, daté par source
1849, porte la date

La ferme est de type « logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour ». Le logis actuel est divisé entre deux propriétaires différents, la partie nord est distincte du reste du bâtiment ; elle est accessible par un escalier récent en béton positionné sur la façade latérale ouest. Le restant de la maison comporte trois niveaux : un rez-de-chaussée avec une cave accessible de plain-pied au nord, et quatre pièces au sud, dont la cuisine et la salle à manger ; un étage carré avec ses quatre chambres accessibles par un escalier intérieur ; un comble à surcroît servant de grenier (?). La façade principale est sur le mur pignon sud, elle comporte la porte d’entrée principale et un balcon avec garde-corps en fer forgé, au droit, et à l’étage. La maison est construite en moellon de calcaire avec un revêtement couvrant en ciment ; les encadrements des baies sont en ciment. La toiture à longs pans et demi-croupe est couverte de tuiles plates mécaniques, et les avant-toits sont fermés.

La grange-étable est un bâtiment de plan barlong comportant alternativement de gauche à droite (d’ouest en est) une étable, une grange, puis à nouveau une étable et une grange, et enfin une remise ouverte. Les encadrements des portes sont majoritairement en calcaire, et certaines en bois ou molasse. Le linteau en molasse de la double porte de la seconde étable porte la date 1849 gravée. Un système de treuil, encore en place, permettait d’élever le char à foin au niveau du comble à surcroît pour le décharger. Les murs sont maçonnés en moellons de calcaire avec un enduit partiel à la chaux. La toiture à longs pans et demi-croupe est couverte de dalles en fibrociment.

Le four à pain de plan rectangulaire est construit en moellon de calcaire et de molasse (pierres de taille), la voûte du four à pain occupe la partie arrière de l’édicule. L’entrée du four est encadrée de deux murs latéraux en avancée qui dégagent un espace protégé au-devant ; une voûte en berceau (aujourd’hui détruite) couvrait cet espace. La bouche du four (partiellement détruite), la tablette située au-devant, et le cendrier (également détruit) sont en molasse. Une niche est placée dans le mur intérieur droit du four. Au-dessus de la voûte détruite, un plancher est aménagé (pour stockage de bois et d’ustensiles) ; l’espace est fermé par des bardages verticaux en bois. Le toit à longs pans, avec débord de la toiture plus important sur le côté droit (au nord), est couvert en ardoise et les avant-toits sont fermés par des planches.

Un bassin-abreuvoir en pierre (340 cm de large, 125 cm de profondeur) est situé dans la cour placée entre la maison et la grange-étable, la borne fontaine est également en pierre.

Une croix de mission de 1881 (étudiée IA73003797) est placée dans un des angles de la parcelle.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate mécanique, ciment amiante en couverture, ardoise
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier intérieur
Typologieslogis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Monnet Thierry - Guibaud Caroline