Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA74002615 inclus dans Ecart de Chez Dupassieux réalisé en 2016

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesfontaine, séchoir à tabac
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Chainaz-les-Frasses
Lieu-dit : Chez Dupassieux
Cadastre : 1891 A7 658 ; 2016 A7 1206, 606

Bâtiment datable du milieu du 19e siècle. En 1891 (Etat de section), le bâtiment principal occupe l'emprise actuelle, agrandie au 20e siècle par l'agrandissement du séchoir à tabac au nord-est. Il appartient alors à François Dupassieux (maison, bâtiment, sol et cour), et comprend également une dépendance (étable et remises ouvertes) au sud-ouest, permettant de loger 15 à 18 vaches (oral).

Au 20e siècle, le bâtiment est modifié et agrandi : la partie centrale devient une habitation, le séchoir à tabac est créé ou agrandi, l'ensemble est surélevé (ajout d'un niveau, en parpaing de béton artisanal) ; dans la 2e moitié du 20e siècle, la grange-étable est agrandie et transformée en stabulation (avec salle de traite aménagée dès 1961 ; renseignement oral), puis à la limite 20e 21e siècles, elle est encore agrandie avec réfection de la salle de traite et agrandissement du stockage de foin vers le sud ; le cheptel actuel est de 60 vaches laitières et 60 génisses.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

L'aspect actuel des bâtiments permet de reconstituer deux fermes mitoyennes, implantées perpendiculairement à la pente : une ferme à bâtiments disjoints à l'ouest et une ferme à juxtaposition à l'est. La première comprend une habitation de trois travées, avec caves en étage de soubassement (une cave humide, pour l'affinage des fromages, et une cave à légumes, puis atelier), habitation au rez-de-de-chaussée surélevé (accès par escalier extérieur en béton) et à l'étage carré (résultant de la surélévation ; escalier intérieur). La grange-étable a été totalement modernisée est est encore en activité. La seconde ferme comprend une habitation mitoyenne de la précédente, de trois travées, avec habitation au rez-de-chaussée et étage carré (escalier intérieur, balcon en béton) et niveau de comble (surélévation) ; à l'est se trouvent l'étable (pour une douzaine de vaches) puis la grange, avec un atelier au nord. L'étage et le comble de la grange-étable sont aménagés en séchoir à tabac. Les murs sont enduits (sans doute sur de la maçonnerie de moellon calcaire), avec des encadrements et chaînages en calcaire. Le toit est à longs pans, en ardoise.

Un jardin potager s'étendait devant le bâtiment principal, avec un bassin (existant en 1891) en béton contre son mur de clôture, côté cour.

Murscalcaire moellon enduit (?)
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologieslogis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour, ferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline