Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison dite chalet Altius

Dossier IA74000789 inclus dans Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationschalet Altius
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonAvoriaz - Biot (le)
AdresseCommune : Morzine
Lieu-dit : les Dromonts
Adresse : chemin de la
Combe
Cadastre : 2006 O1 171

Le chalet Altius est l'un des premiers chalets dessinés dans la station (lot n°70 du lotissement, 354 m2 de terrain) pour Monsieur J. Bruley résidant à Paris. Il est construit sur la butte des Dromonts, à l'aplomb de l'hôtel Dromonts et de la résidence Séquoïa, dominant la place centrale du quartier et bénéficiant d'une vue exceptionnelle au sud en direction du sommet des Hauts-Forts et du domaine skiable. La conception est due à l'équipe d'architectes de l'Atelier d'Architecture d'Avoriaz.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1966, daté par source
Auteur(s)Auteur : Atelier d'Architecture d'Avoriaz agence d'architecture attribution par source
Personnalité : Bruley J. commanditaire

Le plan est composé de deux travées en éventail partagées par le mur d'échiffre de l'escalier, avec une travée à l'est (angle de 10°) et une travée à l'ouest (angle de 8°). L'escalier placé au centre partage le chalet en deux parties décalées chacune d'un demi niveau. Le chalet comprend deux niveaux d'habitation superposés, traités en encorbellement dans les parties sud et est. En partie arrière, de plain-pied sur un seul niveau, ce sont les espaces de l'entrée surélevée avec porche et sas central. En partie aval, répartis sur deux niveaux, ce sont les espaces de vie et au rez-de-chaussée ce sont trois chambres et les sanitaires. À l'étage, aménagés sous toiture, ce sont la cuisine, le coin repas et le séjour prolongé par une grande terrasse et surmonté d'une mezzanine. Le rez-de-chaussée et une partie de l'étage sont en maçonnerie de béton armé crépis ou recouverts de tavaillons. La toiture est composée de deux versants dissociés assemblés au droit de l'escalier avec des pannes reposant sur les murs de façade et les murs de refend. Sur le côté ouest, la charpente est à pan unique avec faible débord, tandis que sur le versant est, la toiture est à deux versants dont l'un est une façade toiture traitée en encorbellement sur le niveau inférieur de maçonnerie. Les fenêtres sont de grands formats sur toute la façade sud.

Mursessentage de bardeaux
crépi
béton armé
Toitbois en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier en équerre en maçonnerie
Typologieschalet champignon polygonal, chalet individuel
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine