Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison dite chalet Soya

Dossier IA74000861 inclus dans Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationschalet Soya
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonAvoriaz - Biot (le)
AdresseCommune : Morzine
Lieu-dit : les Dromonts
Adresse : chemin des
Ardoisières
Cadastre : 2006 O1 237

Le chalet Soya est conçu à la fin des années soixante-dix par Jean-Jacques Orzoni (lot n° 48 du lotissement, 135 m2 de plancher) dont la conception adapte les principes du "chalet champignon" à la configuration topographique très pentue du terrain placé en belvédère sur la vallée des Ardoisières. Au début des années quatre-vingt-dix, le porche d'entrée est agrandi en deux étapes et la couverture est reprise par le remplacement des portes neige en planche de bois par des tuiles de bois sur les parties de toit traitées en béton armé. Les rives laissées ouvertes qui dissociaient les composants de la toiture les laissant à la vue (dalle, étanchéité, porte neige) disparaissent au profit de rives fermées d'aspect plus conventionnel. En unifiant le traitement de la couverture et celui des rives de toit, la silhouette expressive du chalet laisse place à un profil plus adouci.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Orzoni Jean-Jacques architecte urbaniste attribution par source
Personnalité : Cherry commanditaire

Le chalet est un "chalet champignon", construit en bordure du chemin des Ardoisières sur un terrain pentu, avec encastrement des deux niveaux inférieurs formant le socle et le soubassement. Le plan est composé en deux parties. A l'amont sur deux niveaux, les espaces de service sont disposés selon un plan rectangulaire avec les distributions verticales et horizontales, le bar, la cuisine et les sanitaires. A l'aval, les volumes des pièces de vie sont en encorbellement successif. En plan, le séjour avec une cheminée hors oeuvre est décalé de 30° et surmonté d'une chambre. Le coin repas est aménagé sous toiture, traité par un plan en quart-de-cercle et prolongé par une terrasse en belvédère avec une vue plongeante sur la vallée des Ardoisières et les montagnes alentours. Les niveaux inférieurs sont consacrés aux chambres. Placé le long du parcours public, le chalet présente une allure discrète malgré une hauteur imposante à l'aval, révélée par le conduit et la souche de la cheminée intégrés à la silhouette d'ensemble. La construction est en maçonnerie de béton armé recouverte de tuiles de bois. La toiture est mixte, en béton armé pour les parties à l'amont et en charpente bois pour les parties à l'aval, l'ensemble étant recouvert sans distinction de tuiles de bois.

Mursessentage de bardeaux
crépi
béton armé
Toitbéton en couverture, bardeau
Étages2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couverturestoit à deux pans
toit à un pan
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
Typologieschalet champignon polygonal, chalet individuel
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Rez-de-chaussée. Plan. Projet pour le chalet Soya. Jean-Jacques Orzoni, 1982. Ech. 1/50

  • Plan de l'entrée. Projet pour le chalet Soya. Jean-Jacques Orzoni, 1991. Ech. 1/50

  • Projet de porche d'entrée pour le chalet Soya. Elévation. Jean-Jacques Orzoni, 1991. Ech. 1/50

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Lyon-Caen Jean-François - Salomon-Pelen Catherine