Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rue Grenette

Dossier IA69005969 réalisé en 2004

Á rapprocher de

  • Ensemble d'édifices derrière façade
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 9, 11 rue Grenette
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 3 rue Grenette , rue Mercière
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 1 rue Grenette , 36 rue Mercière , 16 quai Saint-Antoine
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 54 rue Président-Edouard-Herriot , rue Grenette
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 2-12 quai Saint-Antoine , rue Grenette , rue Mercière , place d' Albon
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 5 rue Grenette , rue de Brest
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 11 rue Grenette
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 9 rue Grenette
  • Immeuble
    Lyon 2e, Saint-Nizier, 17 rue de Brest , rue Grenette

En 1858, Aimé Vingtrinier écrit dans sa Chronique locale que " le prolongement de la rue Grenette [vers la Saône] est fréquenté par de hardis passants qui bravent les poutres et les moellons (...) ".

AppellationsGrenette
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonLyon Saint-Nizier
AdresseCommune : Lyon 2e
Lieu-dit : Saint-Nizier
Adresse : rue
Grenette
Cadastre : 1999 AB non cadastré ; doma ne public

Morand est le premier, dans son plan de 1764, à proposer la prolongation de la rue Grenette vers la Saône et le Rhône parallèlement à celui du percement de la future rue Centrale, projet repris en 1814-1821 par Louis Benoît Coillet, voyer de la ville. Il faut cependant attendre le percement de la rue Impériale pour le voir prendre forme. Il fait en effet partie des cinq propositions annexes au percement de cette grande voie pour lesquelles le préfet Vaïsse conclut un traité le 4 mars 1855 avec la société de la rue Impériale. Le projet est décrété d'utilité publique le 3 mai 1856. Le tracé figure sur le plan de base de l'ensemble du projet, élaboré par René Dardel, architecte de la ville, et daté du 20 août 1853. La largeur de la rue Grenette sera de 12 m. Les démolitions pour la continuation de la rue vers la Saône commencent en juin 1857. Le chantier bat son plein l'année suivante. Cinq immeubles ont été reconstruits : les n° 1, 3, 5, 2 et 4. Le processus d'élargissement pour la partie existante de la rue se poursuivra jusqu'en 1904.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1857, daté par source
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • PUITSPELU, Nizier du. Les Vieilleries lyonnaises. Lyon : Jean Honoré Editeur, 1980, (première édition en 1891)

    PUITSPELU, Nizier du. Les Vieilleries lyonnaises. Lyon : Jean Honoré Editeur, 1980, (première édition en 1891)

    p. 158

    (...) C'est un gnafre, un savetier dans son échoppe. C'est, trait pour trait, ce savetier dans son échoppe en plein vent, sur la place des Cordeliers, en face de la Grenette, vous savez ? Elle touche l'échoppe du marchand de faïence, et, derrière elle, se pressent par centaines, jusqu'à la rue de la Gerbe, ces longs chars de Comté, que domine la haute colonne du méridien, et sa statue qui tient une poêle à rissoler les marrons, pour marquer les heures.

    24 décembre 1872

    p. 319-320

    Lorsque je commençai de bien savoir nager, mon père jugea que le moment était venu de me choisir un état. Il me prit par la main et me mena "faire le tour des deux quais", afin de consulter mes goûts en route. (...)

    Nous prîmes la rue Grenette et passâmes devant les potiers d'étain et leurs seringues alignées sur les devantures, en files de grandeur décroissante comme une flûte de Pan. Il y en avait de très grosses. Celles-ci étaient, comme me l'expliqua mon père, pour les gros ménages. - Fi ! pour rien au monde je n'aurais consenti à fabriquer de pareils instruments ! - Puis les tourneurs en buis, fabricants de coquetiers, de coulants de serviette, de totons ou virolets, de fiardes, de bilboquets, de boules. J'aurais mieux aimé y jouer que d'en fabriquer. A cette heure, les cordonniers. Le cuir fleure plus fort, mais bien moins bon que la rose. (...)

    octobre 1877

  • TISSEUR, C. Benoît Poncet et sa part ... Annales de la Société académique d'architecture de Lyon. 1881-1882.

    TISSEUR, Clair. Benoît Poncet et sa part dans les grands travaux publics de Lyon. Annales de la Société académique d'architecture de Lyon. t.7, 1881-1882.

    La rue Grenette, p, 148-149

    La construction du marché couvert, en dégageant la place des Cordeliers, donnait naturellement l'idée de rectifier la rue Grenette et de la prolonger jusqu'à la Saône. Puis on avait fait la remarque que tous les travaux de percement avaient eu jusque-là pour objet la circulation dans le sens longitudinal de la ville. Il fallait pourtant faire quelque chose pour la circulation transversale. Poncet jugeait aussi que l'amélioration de la rue Grenette, loin de porter tort à la rue Impériale, en lui faisant concurrence, lui donnerait un nouveau débouché.

    ...

    L'ouverture de la rue Grenette a donné lieu en outre à la reconstruction de deux maisons par voie d'alignement. Pour l'une d'elles, la maison Rivoire, rue Centrale, le propriétaire céda à la voie publique 12 m 29 qui furent payés le même prix qu'à la Société ... Pour l'autre, quai Saint-Antoine, et qui appartient à notre célèbre érudit, M. Morel de Voleine, il y eut 9 m2 pris sur la voie publique, que la Ville céda pour rien, en compensation du consentement du propriétaire à la reconstruction.

    Sans avoir, comme la rue Impériale, des magasins de grand luxe, cette nouvelle portion de la rue Grenette a donné des résultats très satisfaisants.

    P. 184 : La rue Grenette (la rue classique des cordonniers) ...

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan du prolongement de la rue Grenette jusqu'au quai Saint-Antoine. 1 : 500. 1855. 1 dess. : encre et lavis ; 30 x 44 cm (AM Lyon : 321 WP 111)

  • Plan parcellaire des propriétés à exproprier pour le prolongement de la rue Grenette jusques sur le quai Saint-Antoine / G. Bonnet. 1 : 200. 31 octobre 1856. 1 dess. : encre et lavis ; 68 x 49 cm (AC Lyon. 321 WP 111)

    AC Lyon : 321WP111
  • Lyon. Rue Grenette [vue depuis la rue de la République en direction de la Saône]. [ca 1900]. 1 impr. photoméc. : carte postale (AM Lyon : CP 1485)

Bibliographie
  • MARTIN, Pierre. Recherches sur l'architecture, la sculpture, la peinture, la menuiserie, la ferronnerie, etc. dans les maisons du Moyen-Age et de la Renaissance à Lyon. Paris : Victor Didron, Lyon : Beaud, 1854

    Région Rhône-Alpes, SRI, Lyon : 69-LYON MAR
  • BERTIN, D. Les transformations de Lyon sous le préfet Vaïsse : étude de la régénération du centre de la presqu'île. Lyon : s.n., 1987. 3 vol. multigr. : 502 p.-56 pl.-201 ill.Th. doct. : Lyon 2 : 1987

    p. 46-49, 221-238
  • IACONO, Giuseppe. FURONE, Salvatore Ennio. "Géographie de l'économie urbaine", Les Marchands banquiers florentins et l'architecture à Lyon au XVIe siècle. Paris : Publisud, 1999, p. 91-105

    p. 95-96 Région Auvergne-Rhône-Alpes, SRI, site de Lyon : 69-LYON IAC
  • TISSEUR, Clair. Benoît Poncet et sa part dans les grands travaux publics de Lyon. Annales de la société académique d'architecture de Lyon, 1881-1882, t. 7

    p. 148-149
  • VINGTRINIER, Aimé. Chronique locale. Revue du Lyonnais, 1858, nouvelle série t. 16

    p. 87
  • ZANDER, Anne. La rue Mercière à Lyon, histoire d'une rue. [Lyon] : [s.n.], 1992. 2 vol. 105 p. multigr.-80 f. de pl. : ill., plans ; 30 cm. Mem. Maîtrise : Institut d'histoire de l'art : Lyon 2 : 1992

    vol. 1, p. 34-38 ; vol. 2, pl. 35-37 Région Auvergne-Rhône-Alpes, SRI, site de Lyon : HA1 ZAN
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Ducouret Bernard - Belle Véronique