Logo ={0} - Retour à l'accueil

chapelle Saint-Pierre

Dossier IA26000186 réalisé en 2000
VocablesSaint-Pierre
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonGrignan
AdresseCommune : Grignan
Lieu-dit : Bayonne
Cadastre : 1836 H 37 ; 1979 H 21

Jusqu'au XVIIIe siècle, les habitants du hameau de Bayonne dépendaient de l'église paroissiale Saint-André de Sarçon. Mais devant l'éloignement de cette église distante de 2 km, les habitants demandèrent la construction d'une chapelle à Bayonne même ; celle-ci fut élevée grâce à des cotisations et à l'initiative du curé de Sarçon, Louis Marie. Dédiée à Saint-Pierre, elle fut bénite le 30 novembre 1730. Cependant, la porte d'entrée de la chapelle porte la date 1752. Est-ce une réfection du curé François Colonieu, nommé à Sarçon en 1752, qui transféra le service paroissial de Sarçon à Bayonne en 1770 ? La chapelle est succursale de Grignan de 1801 à 1808. Elle est desservie à partir du début du XIXe siècle par les curés de Grignan. En 1839, une petite sacristie est accolée au nord, grâce au legs d'Antoine Bontoute, ancien curé de Bayonne. En 1904, le clocher fut reconstruit, puis la chapelle fut restaurée en 1927-1928 (voûte, crépissage, toiture) par le maçon Monuéra, et les moines de la Trappe d'Aiguebelle terminèrent les travaux. Une nouvelle restauration fut éffectuée en 1955 et la cloche réparée en 1984.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1730, porte la date, daté par travaux historiques
1752

Cette chapelle rurale, à chevet plat, est bâtie en moellons de calcaire enduits, et couverte en tuile creuse d'un toit à deux pans bordé d'une genoîse à deux rangs. Bâtie sur un angle d'îlot, elle est accolée à gauche aux maisons du hameau. La façade, mur-pignon couvert percé d'un oculus au sommet, est couronnée d'un clocher-mur à une baie en plein cintre ; la date 1752 est gravée sur le linteau segmentaire de la porte axiale, dont l'encadrement est souligné d'un boudin. L'intérieur est constitué d'un vaisseau prolongé par le choeur rectangulaire, l'ensemble voûté en berceau légèrement brisé ; outre l'oculus de façade, une seule fenêtre rectangulaire à ébrasement intérieur, percée dans le choeur, à droite, éclaire la chapelle. Dans le mur du fond du choeur sont creusées deux niches latérales en plein cintre, et dans le mur latéral droit de la nef, une niche segmentaire qui abrite le confessionnal ; au fond de la nef, une voûte déprimée (en brisue ?) porte une tribune à balustrade en bois (barreaux plats) accessible par un escalier latéral en bois à balustrade identique. Les murs sont revêtus d'un enduit à faux appareil, la voûte du choeur est semée d'étoiles. Le sol est carrelé. Dans la nef, à gauche, une porte ouvre sur une très petite sacristie.

Murscalcaire
enduit partiel
moellon
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte en berceau brisé
Couverturestoit à deux pans
pignon couvert
TypologiesClocher-mur en façade, à baie unique
Techniquespeinture
Précision représentations

étoile § Voûte du choeur peinte en bleu et semée d'étoiles peintes argent.

La chapelle Saint-Pierre marque, avec la croix de mission également du XVIIIe siècle, l'entrée orientale du hameau de Bayonne, compris dans la ZPPAUP de Grignan.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève