Dossier IA69006686 | Réalisé par
École professionnelle, atelier dite Ateliers d'Apprentissage
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Ville de Lyon

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Lyon Guillotière
  • Commune Lyon 7e
  • Lieu-dit la Guillotière
  • Adresse 112 cours Gambetta , 11-15 rue Abbé-Boisard , 8-14 rue Victorien-Sardou
  • Cadastre 1826 I 42 à 47 partie ; 1999 AH 25 partie, 31, 33
  • Dénominations
    école professionnelle, atelier
  • Parties constituantes non étudiées
    chapelle, salle de spectacle, cour
A cet emplacement se trouvait au 19e siècle la propriété Biétrix (cf cadastre).

En 1875, le 13 de la rue de Crémieu est acheté par Paul Giraud, patron d'une entreprise de soierie, qui le remet à la Société Saint-Vincent-de-Paul, présidée par Brac de la Perrière. Cette société avait déjà fondé un premier patronage à Lyon, celui de Notre-Dame du Bon Conseil, institué aux Chartreux en 1867. La société souhaite en créer un second à La Guillotière. Le Patronage de la Guillotière ouvre le 8 décembre 1875.

Les bâtiments comprenaient alors, à gauche de l´entrée la maison d´habitation, convertie en salle de cours et de réunion ; à droite la ferme et les écuries transformées en salle de récréation précédées d´un vestibule. La chapelle sera installée à l´étage de la ferme. Les bâtiments étaient disposés de chaque côté d´une vaste cour, avec une salle d´ombrage plantée de platanes. En 1876, on construit une salle de théâtre, dont l´arrière scène donnait sur la cour, salle qui sera démolie vers 1907 (Bulletin du patronage et des ateliers d´apprentissage de Notre-Dame de la Guillotière).

Mal géré, le patronage ferme rapidement. Transmis à une filiale de la Société Saint-Vincent de Paul, la Société des patronages, il rouvre le 13 octobre 1879 avec comme aumônier le père Louis Boisard, et compte 300 enfants en 1880 (SAFFANGE, p. 35 ss).

Pour poursuivre son action dans la population ouvrière de la Guillotière, le 15 octobre 1882, le père Boisard ouvre son premier atelier dans l'arrière-scène du théâtre du patronage, rue de Crémieu, dans une petite pièce donnant sur la cour (LESTRA, p. 85 ; SAFFANGE, p. 45). L'atelier de cordonnerie, inscrit au registre du commerce, se développe rapidement et atteint 15 apprentis en un an. On lui adjoint en 1883 un atelier d'ébénisterie. La chapelle Notre-Dampe de la Guillotière est bénie le 4 mars 1883 (A. Association Ateliers d'apprentissage).

En 1884, le bâtiment derrière la chapelle est agrandi et surélevé ; dans cette construction de 3 étages s'installent les ateliers de menuiserie et de serrurerie, ainsi qu'un magasin de meubles et un dortoir de 50 pour les apprentis.

Parallèlement à l'apprentissage professionnel, les apprentis suivent des cours d'enseignement général et d'instruction religieuse.

Plusieurs ateliers ouvrent dans les années suivantes, celui de sculpture ornementale en 1886, une scierie en 1887, puis en 1888 l'atelier de chaiserie, celui de mécanique en 1889 et celui d'ajustage en 1891 (LESTRA, p. 87 ; BOISARD). Chapelle et ateliers donnent sur la grande cour qui sert d'aire de jeu au patronage (LESTRA, p. 207). A cette date, l'entreprise compte cinq contremaîtres, 30 ouvriers et 50 apprentis.

L'abbé Boisard achètent alors des immeubles voisins pour agrandir l'entreprise qui fournit une production considérable. Les Ateliers reçoivent de nombreuses commandes, tant de particuliers que de paroisses. Ils se voient confier une partie de l'ameublement de la basilique de Fourvière (confessionnaux, portes, stalles...)

En 1919, la société achètent des locaux 339 rue Garibaldi, qui lui permettent de s'étendre (SAFFANGE, p. 78).

En 1948, les locaux de la rue de Crémieu consistent en une grande salle de souvenirs historiques, deux ateliers d'externes et la salle François-Coppée (Ibid., p. 303)

En 1959, l´association paroissiale de Sainte-Marie de la Guillotière, 11 rue Abbé-Boisard, comprend :

les Petits colons de la Guillotière, 12 rue Victorien-Sardou

Le bureau d´entraide, 11 rue Abbé-Boisard

En 1954, les bâtiments route de Crémieu et rue Victorien-Sardou sont vendus à la société Crémieu-Sardou constituée pour la construction de l'église Sainte-Marie de la Guillotière. En 1958, la partie nord (rue Victorien-Sardou) est vendue à la société V. Bérard et Fils et la partie sud (rue Abbé-Boisard) à l'Association diocésaine. Cette dernière la revend en 1964 à la Société V. Bérard et Fils.

Les bâtiments du cours Gambetta restent occupés par les ateliers de menuiserie jusqu'en 1980.

Le patronage Notre-Dame de la Guillotière est créé en 1876. En 1879, il est repris par l'abbé Boisard qui en 1882 fonde les Ateliers d'Apprentissage, achète les terrains au nord, le long du cours Gambetta, et y construit des ateliers, des dortoirs, une loge de concierge et une chapelle, le tout imposé en 1887. En 1921, plusieurs ateliers sont déménagés 339 rue Garibaldi. En 1954, les bâtiments route de Crémieu et rue Victorien-Sardou sont vendus à la société Crémieu-Sardou constituée pour la construction de l'église Sainte-Marie de la Guillotière. En 1958, la partie nord (rue Victorien-Sardou) est vendue à la société V. Bérard et Fils et la partie sud (rue Abbé-Boisard) à l'Association diocésaine. Cette dernière la revend en 1964 à la Société V. Bérard et Fils. Les bâtiments du cours Gambetta restent occupés par les ateliers de menuiserie jusqu'en 1980.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • État de conservation
    détruit
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • A. Association Ateliers d'Apprentissage fondateur Abbé Boisard (69 - Vaulx-en-Velin)

Bibliographie

  • BOISARD, Chanoine Louis. Fondation et courte histoire des Ateliers d'Apprentissage. Leur cinquantenaire. Lyon : impr. Le Nouvelliste, 1932. 30 p. : ill. ; 22 cm

  • LESTRA, Antoine. Le père Boisard, prêtre ouvrier. Lyon : Lardanchet, 1948. 311 p. ; 19 cm

    p. 77-102
  • SAFANGE, J.-F. Le Père Boisard et l'Oeuvre des Ateliers d'Apprentissage de la Guillotière. Paris : Editions Don Bosco, 2007. 275 p. 21 cm (Sciences de l'Education)

Périodiques

  • L´histoire du patronage. Bulletin du patronage et des ateliers d´apprentissage de Notre-Dame de la Guillotière, n° 11, novembre 1924, p. 7-9, n° 12, décembre 1924, p. 4-6, n° 1, janvier 1925, p. 8-9, n° 2, février 1925, p. 6-8, n° 3, mars 1925, p. 9-11, n° 4, avril 1925, p. 5-6, n° 6, juin 1925, p. 6-7, n° 9-10, septembre-octobre 1925, p. 6-8, n° 11, novembre 1925, p. 8-10

  • Technica, 1938

Documents figurés

  • [L'Atelier de menuiserie de l'abbé Boisard]. Photogr. / Jules Sylvestre, 1900 (BM Lyon. Fonds d´archives photographiques Jules Sylvestre, 1859-1936. SA 9/11)

Annexes

  • Historique des terrains (A diocésaines Lyon)
  • Lettre de l´ancien président de la Société La Sainte-Marie de la Guillotière adressée à l´archevêque de Lyon, 6 décembre 1956 (A. Evêché Lyon)
  • L'abbé Boisard
Date d'enquête 2006 ; Dernière mise à jour en 2010
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Ville de Lyon