Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village de Chevaline

Dossier IA74001730 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Faverges
HydrographiesNant de Chamossière
AdresseCommune : Chevaline
Lieu-dit : Chevaline

Chevaline ne comptant qu´un seul groupement d´habitat significatif, l´histoire du village se confond avec celle de la commune. Une église y est attestée depuis le XIIe siècle. L´église actuelle, probablement construite au XVIIe siècle a été plusieurs fois remaniée et restaurée au XVIIIe et XIXe siècle malgré la suppression de la paroisse en 1803. Au cours du XIXe siècle le village se structure avec la construction d´un four à pain au centre du village en 1824, l´édification d´une mairie en 1865 puis d´une école en 1892 et l´édification de bassins en 1898. Quelques dates portées : 1733 : linteau de porte, ferme (2008 A2 216) 1808 : porche d'entrée, ferme (2008 A2 1227) 1816 : linteau de porte, ferme (2008 A3 1142) 1822 : linteau de porte, ferme (2008 A2 1155) 1828 : linteau de porte, ferme (2008 A2 962) 1837 : linteau de porte, ferme (2008 A2 909) 1837 : linteau de porte, ferme (2008 A2 255) 1848 : linteau de porte, ferme (2008 A2 167) 1848 : linteau de porte, ferme (2008 A2 272) 1865 : façade, mairie-école (2008 A2 220)

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Le village de Chevaline s´étire le long d´un axe nord-sud, sur le rebord d´un plateau au pied de la montagne du Charbon et surplombant l´Ire et la plaine de Doussard. Il se compose de deux noyaux d´habitation. Le plus au sud, est le plus important, il regroupe quelques anciennes fermes à juxtaposition autour d´un four à pain, de deux bassins et de l´ancienne église paroissiale. Le second noyau, plus au nord ce compose d´un ensemble de grosses fermes dont une ferme bourgeoise avec ses dépendances sur cour. Entre ces deux noyaux, se trouve la mairie école en face de laquelle est établie une fontaine et le monument aux morts. Le premier noyau, au bâti relativement dense se compose de fermes à juxtapositions qui peuvent être mitoyennes. Le second, noyau plus lâche se compose de fermes à juxtaposition ou sur cour sans mitoyenneté. Les bâtiments, globalement plus importants, présentent des encadrements plus soignés et des façades biens ordonnancées témoignant d´une certaine aisance des habitants. De nombreux près-vergers bordent le village à l´ouest.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme