Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
  • Voie ferrée
    Voie ferrée Loire
    Description :
    Les gares sont représentatives de l'architecture ferroviaire des années 1860 : murs enduits avec le quai. Les maisons de garde barrière sont construites sur le même modèle. Des remises ferroviaires de la SNCF à été construit sur le même modèle que les cités SNCF de plus grande importance avec toit à croupes, corniche en brique et balcon à garde-corps de ciment ajouré.
    Illustration :
    BOÊN (Loire). - La Gare P. L. M. / Ligne de Saint-Etienne à Clermont-Ferrand. Cliché Mesnière ARTHUN (Loire). - Vue de la Gare. Cliché Chave, place Thiers. IVR82_20024200085XB Vue d'ensemble de la gare de l'Hôpital-sous-Rochefort. IVR82_20034200301XB Vue d'ensemble de la gare de l'Hôpital-sous-Rochefort. IVR82_20034200300XB . Editions des docks Foréziens. IMPR. REUNIES DE NANCY. IVR82_20024200118XB Marcilly-le-Châtel, Lugnieux, 1987 B2 1327-1329. Vue d'ensemble du hangar de trois-quarts gauche Sail-sous-Couzan, A la Gare, 1986 A 396. Logement des employés de la gare. Entrée Sail-sous-Couzan, A la Gare, 1986 A 396. Logement des employés de la gare. Vue d'ensemble Sail-sous-Couzan, A la Gare, 1986 A 396. Logement des employés de la gare. Vue de trois-quarts Leigneux, Chozieux, 1987 A3 1351. Maison de garde barrière (à l'entrée de la ville de Boën
    Historique :
    marchandises, et être à l'origine de la création d'un écart ou "quartier" avec entrepôts, café et hôtels de Dans la 2e moitié du 19e siècle, le chemin de fer aménagé dans la plaine du Forez et les vallées du Lignon et de l'Anzon par la compagnie Paris-Lyon-Marseille apporte un renouveau économique au canton voyageurs : quartier de la gare à L'Hôpital-sous-Rochefort (gare achevée en 1877), à la Gare, sous la Gare à Sail-sous-Couzan, les Places en limite avec Leigneux. Seule la gare de Boën est encore en activité d'habitation (les gares d'Arthun et de Sail-sous-Couzan sont détruites). Des tronçons de voies désaffectés sont
    Référence documentaire :
    Carte postale. BOÊN (Loire). - La Gare P. L. M. / Ligne de Saint-Etienne à Clermont-Ferrand. Cliché Saint-Etienne à Clermont-Ferrand. Cliché Mesnière. Editions des docks Foréziens. IMPR. REUNIES DE NANCY Collection particulière Vue d'ensemble de la gare de l'Hôpital-sous-Rochefort. Vue d'ensemble de la gare de l'Hôpital-sous-Rochefort. / Photographie argentique, milieu 20e siècle Collection particulière. Carte postale. ARTHUN (Loire). - Vue de la Gare. Cliché Chave, place Thiers. ARTHUN (Loire). - Vue de la Gare. Cliché Chave, place Thiers. / Chave (photographe). Carte postale, 1911 (oblitération Mesnière. Editions des docks Foréziens. IMPR. REUNIES DE NANCY. BOÊN (Loire). - La Gare P. L. M. / Ligne de
  • Les fermes du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan
    Les fermes du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan Loire
    Titre courant :
    Les fermes du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan
    Description :
    Le canton de Boën présente des paysages, et donc des modes d'exploitation et des habitats contrastés. La partie situé en bordure de plaine et sur le coteau, à proximité des principales voies de nombre élevé de fermes sélectionnées dans certaines communes (par exemple Cezay). Sur le coteau et les premiers monts, chaque commune compte de très nombreux écarts regroupant quelques fermes, le bourg concentrant les fonctions d'échange et l'artisanat, ainsi que le lieu de culte et plus tard l'école. En plaine , appartenaient à des riches propriétaires et sont isolées dans de grands domaines. Le pisé est le matériau de construction majoritaire (87,5 % du corpus). Le moellon de granite est utilisé dans les zones les plus élevées encadrements sont le plus souvent en bois (63 %), la pierre de taille en encadrement est essentiellement utilisée en association avec des murs en moellons. La présence d'un aître, galerie de circulation en bois , est une caractéristique remarquable des logis de fermes du canton : elle concerne encore un quart du
    Typologies :
    C2, 3e corps de bâtiment bas C3, 2e grange-étable et cour fermée par un corps de bâtiment bas.
    Illustration :
    Boën, le bourg, route de Clermont, ferme (1986 AL 919). Châssis de baies utilisés horizontalement Cezay, la Vialle (1987 B1 1163), type A1. Vue d'ensemble du logis de trois-quarts gauche Cezay, la Vialle (1987 B1 1163), type A1. Vue d'ensemble du logis de trois-quarts droite Ailleux, le Bourg (1987 A1 24), type A1. Vue d'ensemble de trois-quarts du logis Ailleux, le Crozet (1987 B1 123), type A1. Vue d'ensemble de la ferme côté cour Ailleux, Domois (1987 C1 680, 681), type A1. Vue d'ensemble de la ferme côté cour Arthun, la Terrière (1987 A1 837), type A1. Vue d'ensemble de la ferme. IVR82_20044200187ZE Bussy-Albieux, Albieux (1987 A2 866), type A1. Ferme à galerie, vue intérieure de la cour, façade Bussy-Albieux, Albieux (1987 A2 866), type A1. Ferme à galerie, vue intérieure de la cour , porcherie au-devant de la grange-étable. IVR82_20034200190X
    Texte libre :
    Observations générales Introduction : conditions de l’enquête Le canton de Boën présente une physionomie assez contrastée, tant sur le plan des paysages que de l’exploitation agricole ou de l’habitat qui y est lié. La partie situé en bordure de plaine et sur le coteau, à proximité des principales voies de communication (N 89 et D 8) et des agglomérations urbaines (Boën et Montbrison), est celle qui sont révélateurs de l’augmentation rapide de la population et du « mitage pavillonaire » qui en résulte directement dans les communes de Marcilly-le-Châtel et Pralong (parties est), Trelins, Arthun, Montverdun. La crise de la viticulture (après le phylloxéra) a contribué à l’utilisation, pour construire des logements , d’anciennes parcelles de vigne, souvent de petite taille, bien situées, et sur lesquelles pouvait déjà se nombre élevé de fermes sélectionnées dans certaines communes (par exemple Cezay). Les maisons des bourgs Généralités de la commune). L’importance de la culture de la vigne a donné naissance, surtout au 19e siècle, à
    Historique :
    % du 18e siècle ; 71,6 % du 19e siècle (23 % de la 1ère moitié, 48,6 % de la 2e moitié) ; enfin 5,3
    Référence documentaire :
    SCARATO, Pascal. Inventaire du patrimoine en pisé du département de la Loire. Clermont-Ferrand . Clermont-Ferrand : Pisé Terre d'Avenir, 1984. multigr., 170 p. : ill. rurale, ou Leçons par lesquelles on apprendra soi-même à bâtir solidement les maisons de plusieurs étages avec la terre seule ou autres matériaux les plus communs et de plus vil prix. Paris, 1790, 52 p. ; Lyon DUPLESSY, Joseph. Essai statistique sur le département de la Loire, contenant des renseignements statistique sur le département de la Loire, contenant des renseignements sur sa topographie, sa population , son histoire, ses antiquités [etc.]. Montbrison : impr. du Cheminal, 1818. 2 vol., XII-599 p.-1 f. de pl. dépl. : ill. ; 18 cm. Paris : Res Universis, 1992. Reprints Département de la Loire. 2 vol (XII -599 p) : couv. ill.; 20 cm. (Monographies des villes et des villages de France). GONON, Marguerite. Le cadre de la vie en Forez au Moyen Age : habitat, mobilier, vêtements
  • Présentation de l'aire d'étude du recensement du vitrail ancien de Rhône-Alpes
    Présentation de l'aire d'étude du recensement du vitrail ancien de Rhône-Alpes Ain
    Titre courant :
    Présentation de l'aire d'étude du recensement du vitrail ancien de Rhône-Alpes
    Illustration :
    Détail de la baie 2 de l'église Saint-Nicolas-de-Tolentin de Brou, Bourg-en-Bresse Détail de la baie 109 de l'église Notre-Dame de Champ-près-Froges : la Pentecôte Détail de la baie 0 de la cathédrale Saint-Jean de Lyon : bordure du registre inférieure, coté Détail de la baie 4 de l'église Notre-Dame-des-Marais de Villefranche-sur-Saône : Vierge à l'Enfant Vue d'ensemble de la baie 0 de l'ancienne abbatiale Sainte-Marie d'Ambronay IVR82_19820100045PA Détail de la baie 5 de l'église Saint-André de Saint-André-d'Apchon : Vierge à l'Enfant vue d'ensemble des baies 0, 1, 2 et 3 de l'église de Brou, Bourg-en-Bresse IVR82_19820100048PA Vue d'ensemble de la baie 0 de la Sainte-Chapelle du château des ducs de Savoie à Chambéry Vue d'ensemble de la 0 de l'église Saint-Pierre de Manthes IVR82_19812600115PA Vue d'ensemble de la baie 2 de l'église Saint-Martin de Saint-Martin-d'Estreaux : verrière de
    Texte libre :
    , auquel se rattachent les panneaux dépareillés de la cathédrale de Clermont-Ferrand. Par ailleurs , l'ancienne église de la Bénisson-Dieu dans la Loire, conserve des exemples de grisailles cisterciennes datées des vitraux pour l'Hôtel de ville en 1498 ; en Savoie, au château de Chambéry, deux peintres-verriers siècle l'une des fenêtres de l'hôtel de la Bessée à Ville-franche-sur-Saône ; il s'agissait comme l'a églises, les chapelles, et à l'hôtel de Ville de Lyon, on trouve les noms de très nombreux peintres extérieurs à la région interviennent comme Thibaud de Clemont-Ferrand, restaurateur des vitraux de la d'après l'introduction de la partie Rhône-Alpes du Corpus Vitrearum III (1986), rédigée par et la Haute-Savoie. La profonde originalité de ce territoire provient de sa diversité, à la fois bassin Atlantique. Composé de provinces aussi diverses que la Bresse, le Lyonnais, le Beaujolais, le siècle, seul le Lyonnais est sous la domination des rois de France ; au XVe, le Dauphiné est rattaché
    Référence documentaire :
    décoratifs de Paris. Paris : Édition des Deux-Mondes, 1958. AUBERT, Marcel. CHASTEL, André. GRODECKI, Louis , sous la haute direction du Musée des arts décoratifs de Paris. Paris : Édition des Deux-Mondes, 1958. BAUDSON, François. Le Vitrail. Visage de l'Ain, n°3, 1948, p. 10-18. BAUDSON, François. Le Vitrail. Visage de l'Ain, n°3, 1948, p. 10-18. l'ancien diocèse de Lyon. Paris : H. Laurens, 1911 BRISAC, Catherine. Les Vitraux de l'étage inférieur du chœur de Saint-Jean de Lyon. Thèse de 3e cycle, 3 vol., Paris : Sorbonne, 1977. BRISAC, Catherine. Les Vitraux de l'étage inférieur du chœur de Saint-Jean de Lyon. Thèse de 3e cycle, 3 vol., Paris : Sorbonne, 1977. , Catherine, PEREZ Marie-Félicie, TERNOIS, Daniel. Les vitraux du XIXe siècle dans les églises de Lyon . Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français, année 1982, parution 1984
  • Les fermes du canton de Montbrison
    Les fermes du canton de Montbrison Loire
    Titre courant :
    Les fermes du canton de Montbrison
    Description :
    Les fermes du canton de Montbrison se divisent en deux grandes catégories : habitat permanent et fermes d'estive, dites jasseries. Chaque catégorie est représentée par plusieurs types de fermes. Les trois premiers types relèvent de l'habitat permanent : Type A : - Type A1, ferme à juxtaposition : logis et grange-étable sont juxtaposés, parfois sous une toiture unique, dans le sens de la ligne de sous une toiture unique, dans le sens perpendiculaire à la ligne de faîtage du toit - Type A3 : ferme à superposition : logis et grange-étable sont superposés sous une toiture unique : dépendances en rez-de-chaussée bâtiments perpendiculaires formant un plan en L, avec un espace de remise à la jonction Type C : - Type C1 ... Le dernier type relève de l'habitat temporaire : Type D : - Type D1, jasserie à entrée unique et
    Annexe :
    Entretien avec Hubert Tarit, fabricant de fourme artisanale à Sauvain (42), 17 octobre 2007. Hubert Tarit est le petit-fils du fondateur de Forez-Fourme, qui a créé la première laiterie du Forez, dans les appellations des fourmes d´Ambert et de Montbrison n´ont été séparées qu´en avril 2002. Le lait : La production de lait destinée à la fabrication de la fourme AOC est contrôlée par Forez-Fourme, qui se charge . Ce lait est un peu plus cher : le lait de production ordinaire s´achète 300 les 1000 l, le lait vendu par Forez-Fourme, 340 /1000 l (mais le lait devrait subir une augmentation de 25 % pendant l ´automne 2007). M. Tarit achète son lait à 4 producteurs de la commune de Sauvain : le lait provient de troupeaux de 15 à 20 vaches de race Montbéliarde, qui restent au pré d´avril à mi-novembre. La tournée a à partir de lait cru (les 2 fromageries industrielles qui utilisent du lait pasteurisé). Il faut 22 l de lait pour faire une fourme. L´AOC a fixé la taille des fromages : 13 cm de diamètre, 20 cm de
    Illustration :
    des bâtiments distincts, sur cour ; le logis de cette ferme a un aître en façade
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Texte libre :
    Les fermes d'habitat permanent Observations générales Introduction : conditions de l’enquête Le canton de Montbrison présente des paysages et un habitat agricole diversifiés, dus à une implantation qui traverse, d’est en ouest, un territoire allant de la plaine du Forez au coteau (ou « Pays coupé ») puis aux la seule agglomération urbaine du canton (formée par les bourgs de Moingt et de Savigneux qui rejoignent la ville chef-lieu, Montbrison), ainsi que le passage de la route départementale 8 (axe nord-sud ), qui a connu le plus de modification du bâti agricole, transformé en habitation ou détruit pour laisser place à de nouvelles constructions (Ecotay-l’Olme, dont la partie nord devient un faubourg de Montbrison , est passé de 466 habitants à la fin du 19e siècle à 1206 au dernier recensement) ; en plaine, où le du 20e siècle, favorisé par le développement des moyens de transports motorisés et ferroviaires. À l’opposé, les communes de montagne ont connu moins de mutation du bâti. Ainsi, les fermes situées dans les
    Référence documentaire :
    . Clermont-Ferrand : Etude du patrimoine auvergnat, 1987 (Images du patrimoine ; 27) BANVILLE, Etienne de. Les fourmes de Montbrison et d'Ambert. 2006. BANVILLE, Etienne de. Les fourmes de Montbrison et d'Ambert : des jasseries aux familles et aux groupes. Saint-Etienne  : Publications de l'Université de Saint-Etienne, 2006. BAROU, Joseph. La montagne de Dovézy. VDF suppl. n°79-80, 1999. BAROU, Joseph. La montagne de Dovézy. Parcours à travers l'histoire de Lérigneux (notes et documents), 4e trimestre 1999. (Village de jasseries des monts du Forez : sociologie de la vie pastorale. Montbrison : Villages de Forez, 2004 . (Villages de Forez ; supplément au n° 94-95 d'octobre 2003 ; réed. Th. doct. : Sociologie rurale : Lyon p. 10-11 FOURNIER, Marguerite. Autour des journées de la Fourme : histoire des hautes chaumes ... VDF n°45, 1991. FOURNIER, Marguerite. Autour des journées de la Fourme : histoire des hautes chaumes
  • Présentation de l'étude du patrimoine du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan
    Présentation de l'étude du patrimoine du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan Loire
    Titre courant :
    Présentation de l'étude du patrimoine du canton de Boën et de la commune de Sail-sous-Couzan
    Illustration :
    Vue aérienne de la RN 89, en direction de Clermont-Ferrand. IVR82_20024202459XA Vue d'ensemble d'un autel, tabernacle, exposition provenant de l'ancien Hôpital de Boën Projet de maison d'habitation pour une exploitation rurale : plans coupes et élévation Projet de mairie-école. IVR82_20034200226XAB Vue d'ensemble de la plaine du Forez depuis le Mont d'Uzore et en direction du Pic de Montverdun Paysage du canton. Vue du plateau de la commune de Saint-Sixte (en lisière du bois de la Goutte Paysage du canton. Vue de la plaine depuis le coteau, vers l'est : à gauche, le mont d'Uzore, à droite, le château de Marcilly. IVR82_20054200250ZE Paysage du canton. Vue des monts du Forez et du château de Couzan depuis le hameau de Ciergues Paysage du canton. Vue des monts du Forez et du château de Couzan depuis la commune de Saint-Sixte
    Texte libre :
    tracés du Grand chemin de Forez, à son croisement avec la route Lyon-Clermont ; la proximité de la main-d’œuvre est moins coûteuse et plus docile. L’arrivée du chemin de fer, avec la ligne Clermont C’est au nord du Forez, à la limite du Roannais et dans le département de la Loire, que s’est constituée en 1995 la communauté de communes du Pays d’Astrée. Située entre monts d’Auvergne et du Lyonnais , partagée entre montagne et plaine, elle est composée de 17 des communes rurales du canton de Boën-sur -Lignon (la commune de Pralong ayant préféré se tourner vers l’agglomération montbrisonnaise) auxquelles s’est jointe celle de Sail-sous-Couzan (canton de Saint-Georges-en-Couzan). 1. Plaine et monts du Forez . 03) qui s’élève assez lentement par une série de replats jusqu’aux sommets émoussés qui s’échelonnent de 1300 à 1500 m d’altitude et qui supportent un massif granitique culminant à Pierre-sur-Haute (1640 m). La plaine du Forez (fig. 01), en forme de large ellipse délimitée par les monts du Forez à
    Référence documentaire :
    Musée archéologique de la Diana Montbrison Buste en hermès de Vincent Durand, vue d'ensemble. Buste en hermès de Vincent Durand, vue d'ensemble. / Millefaut E. (sculpteur). Musée archéologique de la B Diana Montbrison Fonds Vincent Durand (non classé) Projet de maison d'habitation pour une exploitation rurale : plans coupes et élévation. Projet de maison d'habitation pour une exploitation rurale Musée archéologique de la Diana Montbrison Vitrines de céramiques gallo-romaines (provenant des communes de Trelins, Bussy-Albieux). Vitrines de céramiques gallo-romaines (provenant des communes de Trelins, Bussy-Albieux). / Musée archéologique de la Diana Montbrison. B Diana Montbrison Fonds Vincent Durand [non classé] Projet de mairie-école. Projet de mairie-école Musée archéologique de la Diana Montbrison Buste en hermès de Vincent Durand, vue rapprochée. Buste en hermès de Vincent Durand, vue rapprochée. / Millefaut E. (sculpteur). Musée archéologique de la
  • Présentation du canton de Montbrison
    Présentation du canton de Montbrison Loire
    Titre courant :
    Présentation du canton de Montbrison
    Illustration :
    Carte du canton de Montbrison, avec communes et relief. IVR82_20144200268NUD Canton de Montbrison : carte des lieux cités. Détail A : section du cours du Vizézy (fod : BD CARTO Atlas cantonal. Canton de Montbrison. 1887. IVR82_20074200183NUCA Côteaux des monts du Forez et plaine de Montbrison depuis Verrières-en-Forez. IVR82_20064201169NUCA Plaine de Montbrison, de nuit, depuis les hauteurs de Verrières-en-Forez IVR82_20064201167NUCA Plaine de Montbrison, de nuit, depuis les hauteurs de Verrières-en-Forez. IVR82_20064201168NUCA Le bourg de Verrières-en-Forez sous la neige. IVR82_20054201307NUCA La Trésaillette vers le pont de l'Ollagnière (Essertines-en-Châtelneuf). IVR82_20064200454NUCA Paysage aux environs du hameau de Conol (Verrières-en-Forez). IVR82_20064201123NUCA Appareil de granite à petit moellon sur chant (Essertines-en-Châtelneuf, Hérieux, ferme, IA42002966
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Texte libre :
    -Fromental et à Moingt, réunies à l’hôtel-Dieu de Montbrison en 1696. Ces établissements contribuent à la comptait l’église prieurale Sainte-Eugénie, l’annexe Sainte-Anne, chapelle de l’hôtel-Dieu de Montbrison 1643 et de capucins vers 1700 tandis que les religieuses hospitalières de l’hôtel-Dieu, en 1682 , où l’autorité temporelle est encore mal définie. De l’abbaye de la Chaise-Dieu (Haute-Loire) relèvent Le canton de Montbrison occupe une position centrale au cœur de l’ancienne province du Forez que délimitent le seuil de Neulise au nord, les monts du Forez à l’ouest, le massif du Pilat au sud et les monts du Lyonnais à l’est. Les 20 communes qui composaient son territoire jusqu’en 1973, date de la fusion de la commune de Moingt dans celle de Montbrison, présentent des milieux naturels et des habitats l’étagement du relief depuis la ligne de crête des monts du Forez, qui marque la limite administrative entre le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne, et celui de la Loire en Rhône-Alpes, jusqu’au lit
    Référence documentaire :
    Atlas cantonal... rrondissement de Montbrison. En détail : Plan de la ville de Montbrison. 1887 . Département de la Loire. Atlas cantonal voté par le conseil général [...]. 1887. Canton de Montbrison . Arrondissement de Montbrison. En détail : Plan de la ville de Montbrison / M. Piquart (agent voyer). 1 est [du Conseil général], président Publié sous l'administration de M. Bargeton, préfet de la Loire ; M . Saint-Etienne : Conseil Général de la Loire, 1971 BROUTIN, Auguste. Histoire des couvents de Montbrison avant 1793. 1874-1876. BROUTIN, Auguste . Histoire des couvents de Montbrison avant 1793. Saint-Etienne : impr. de Montagny, 1874-1876. 2 vol. (XIII Bulletin de la Diana. 1876- Bulletin de la Diana. 1876- . Montbrison : La Diana, Société Historique jasseries des monts du Forez : sociologie de la vie pastorale. Montbrison : Villages de Forez, 2004 . (Villages de Forez ; supplément au n° 94-95 d'octobre 2003 ; réed. Th. doct. : Sociologie rurale : Lyon
1