Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
  • Pont de la Victoire, puis pont routier Wilson
    Pont de la Victoire, puis pont routier Wilson Lyon 2e - 69 Lyon 2e arrondissement 69 Lyon 3e arrondissement - rue Childebert rue Servient - en ville
    Annexe :
    Reconstruction du pont deHôtel-Dieu sur le Rhône à Lyon (extr. de : AD Rhône, 3959W 1757) : Le La reconstruction après 1944 (extr. de : MOOK-ARAY, André. Reconstruire et embellir. Le grand effort des travailleurs, des entrepreneurs et des ingénieurs. La reconstruction des ponts de Lyon, 1944 , p. 40) : Il ne pouvait être question d'envisager la reconstruction de l'anneau détruit du pont que l'on puisse se permettre de ne pas le reconstruire en 1945 aussi parfaitement qu'on l'avait fait palées de pieux battus dans le lit du Rhône. Dans les conditions actuelles de travail, il y avait effectivement le plus grand intérêt à remplacer l'acier par le bois. D'autre part, les voussoirs de l'anneau effondré, puis, bientôt, le béton armé du tablier effondré à son tour, constituaient de sérieux obstacles d'approvisionnement des chantiers de construction d'ouvrages provisoires était déjà très chargé en bois de charpente . Pour les ouvrages du chantier du pont Wilson, il a donc été décidé de faire uniquement appel à la
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Points de franchissement du Rhône
    Appellations :
    pont de la Victoire, puis pont Wilson
    Illustration :
    [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot 5702. Lyon - Pont Wilson sur le Rhône et perspective du Grand Hôtel-Dieu / S. Farges édit. Lyon Plan de situation (sur fond de SCAN25(R) (C) IGN-2008 (C) Région Rhône-Alpes Licence n°2008-CISE27 Profil en long des ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. C.N.R., Saint-Fons, 21 juin 1962 Ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. Détails des piles. M.T. dessinateur, M.P. ingénieur Pont Wilson. Lyon. 14 Juillet 1918 et le coteau de Fourvière / B.G. édit., [ca 1918]. 1 impr 625. Lyon - Le Pont Wilson et le Quai de la Guillotière / Lévy fils édit. Paris : Lévy fils, [avant
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Rouchon [entrepreneur de maçonnerie] Desseauve [entrepreneur de maçonnerie] Cochet Claude-Ennemond-Balthazard
    Représentations :
    Ornementation de détail : chapiteaux corinthiens des colonnes supportant les plates-formes au
    Titre courant :
    Pont de la Victoire, puis pont routier Wilson
    Description :
    Le pont, de type "Séjourné", est composé de deux ponts jumeaux en pierre de taille (calcaire blanc ) de 5,05 m de large chacun. L'espace de 10,8 m entre les deux est recouvert par une dalle en béton armé. L'ouvrage compte quatre arches dont l'ouverture respective est de 45 m, 49 m, 49 m et 45 m. La courte travée distincte de 19 m complète l'ouvrage de ce côté. La longueur totale du pont atteint environ 220 m. Les piles de section rectangulaire, avec avant et arrière-bec, sont édifiées en pierre de taille. Le tablier est large de 20 m. Il porte une chaussée de 11,50 m à quatre voies en sens unique rive gauche-rive droite, bordée de trottoirs larges de 4,50 m. Ces derniers sont limités par des parapets en pierre. Les maçonneries sont agrémentées de sculptures ornementales. L'éclairage électrique s'effectue par des lampadaires qui ne semblent pas être ceux de l'origine. En rive gauche, côté aval, le
    Statut :
    propriété de la commune
    Observation :
    Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2006, par
    Murs :
    pierre de taille
    Historique :
    Dès 1907, on projette de reconstruire le pont suspendu de l'Hôtel-Dieu (annexe n° 1). En 1910, il est décidé d'adopter la technique de l´ingénieur Paul Séjourné (1851-1939), alliant maçonnerie et . L´arche de la rive gauche est dynamitée le 2 septembre 1944 par les soldats allemands ; dès le lendemain, un passage provisoire est jeté au-dessus de l'arche, remplacé le 16 septembre par une passerelle pour piétons large de 4 m. Le pont est reconstruit à l´identique en 1948.
    Référence documentaire :
    AD Rhône. 3959 W 1757. Ponts sur le Rhône. Lyon : ponts de la Guillotière, Wilson et Hôtel-Dieu AD Rhône. 3959 W 1757. Ponts sur le Rhône. Lyon : ponts de la Guillotière, Wilson et Hôtel-Dieu Reconstruction du pont de l'Hôtel-Dieu. Profil en long. Octobre 1908 ; Ech. 1:500 (AD Rhône, 3959W Reconstruction du pont de l'Hôtel-Dieu. Profil en long. Octobre 1908 ; Ech. 1:500 (AD Rhône, 3959W 1757) [Ville de Lyon. Service municipal de la Voirie. Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône ] [Ville de Lyon. Service municipal de la Voirie. Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F [Ville de Lyon. Service municipal de la Voirie. Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône ] [Ville de Lyon. Service municipal de la Voirie. Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F [Ville de Lyon. Service municipal de la Voirie. Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône ] [Ville de Lyon. Service municipal de la Voirie. Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F
  • Pont routier Lafayette
    Pont routier Lafayette Lyon 2e - 69 Lyon 2e arrondissement 69 Lyon 3e arrondissement - place des Cordeliers cours Lafayette - en ville
    Description :
    Le pont compte trois arches de longueur inégale, 67 m au milieu et 63 m sur les côtés. La travée de rive gauche est passante et franchit le quai et une piste cyclable. L'ouvrage est long de 207 à 218 m selon les sources et large de 20 m. Les arches à poutrelles en acier laminé reposent sur deux piles et deux culées maçonnées en pierre de taille blanche (calcaire). Chaque arche est constituée par huit arcs en acier en forme de caisson à âmes pleines. Les piles oblongues, formant becs, sont surmontées d´un balcon hémisphérique en encorbellement, clos par une balustrade en pierre de taille. La chaussée large de 11 m offre quatre voies de circulation en double sens bordées par de grands trottoirs dotés de pistes sein de grandes niches, des statues allégoriques du Rhône et de la Saône. L'éclairage électrique se
    Annexe :
    Fonds de la Compagnie de Fives-Lille de Givors Plans (non classés). (AD Rhône (rue Servient). Fonds de la Compagnie de Fives-Lille) Notes : 8 portefeuilles intéressant le pont Lafayette sur le Rhône à Lyon : Portefeuille 367 B : Travée de rive de 63 m d'ouverture, 1888 ; Portefeuille 368 C -projets. Renseignements, 1888 ; Portefeuille 368 F : Échafaudage de montage, 25 plans ; Portefeuille 368 G  : [manquant] ; Portefeuille 369 H : Plans venus de Givors. 1889-90 ; Portefeuille 369 I : Caissons pour les La reconstruction du pont Lafayette après le dynamitage de 1944 (d'après RENAUD, P. La reconstruction des ponts de Lyon. 1944 La reconstruction du pont Lafayette après le dynamitage de 1944 (d'après RENAUD, Pierre. La reconstruction des ponts de Lyon. 1944, p. 27 et suiv.) : Le pont se compose de trois ´ouverture, les deux arches de rive semblables ont 62 m d´ouverture. Chaque arche métallique est constituée par huit arcs en acier en forme de caisson à âmes pleines, les six arcs sous chaussée étant espacées
    Statut :
    propriété de la commune
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Points de franchissement du Rhône
    Observation :
    Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2009, par
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Plan de situation (sur fond de SCAN25(R) (C) IGN-2008 (C) Région Rhône-Alpes Licence n°2008-CISE27 Travées de rive. N° 12. Détail d'un arc intermédiaire entre les montants 6 et 16. Paris, Cie de Travées de rive. N° 12. Détail d'un arc intermédiaire entre les montants 6 et 16. Paris, Cie de N° 13. Travée de rive. Détail de l'entrecroisement vertical des arcs au montant n° 1. Paris, Cie de N° 22. Travées de rive de 63m00 d'ouverture. Pilastres spéciaux dans la partie voisine du sommet N° 33. Travée de la rive droite. Coupes transversales donnant la disposition des tôles embouties du tablier aux montants n° 0, 1 et 2. Paris, Cie de Fives-Lille., 4 janvier 1889 (AD Rhône. Cie Fives-Lille Travée centrale. N° 5. Détail de la corniche du garde-corps (chapiteaux des montants venus de fonte avec la corniche). Paris, Cie de Fives-Lille, 26 mars 1889 (AD Rhône. Cie Fives-Lille. Portefeuille 368 N° 2. Travée centrale de 67 m 40. Détail de l'arc de tête et de sa décoration en fonte entre les
    Représentations :
    Les plates-formes en demi-cercle sont ornées à leur base de statues allégoriques du Rhône (Neptune barbu) et de la Saône (femme), répliques des statues de Guillaume et Nicolas Coustou, par Pierre Aubert.
    Historique :
    décide de le détruire et de le reconstruire en même temps que le pont Morand. Les deux projets sont . Le pont Lafayette à Lyon est mis en place par les ateliers de la Cie Fives-Lille de Givors (cf archives). Il a été construit de 1888 à 1890. Il comporte trois arches de 63 à 68 mètres d'ouverture , surbaissées au 1/16e et au 1/12e ; sa largueur entre parapets est de 20 mètres. Il est entièrement en acier 24 septembre puis le 3 octobre, deux passerelles pour piétons, d'1,80 m de large, sont lancées au
    Référence documentaire :
    la Guillotière, puis le pont de l'Hôtel-Dieu, le pont Lafayette et la passerelle du Collège . (carte postale) : n. et b. (AM Lyon. 4 Fi 220 et 2985) Notes : comprend notamment le pont de l'Hôtel Hôtel-Dieu et le Pont Lafayette 118. Lyon - Les Quais, le pont Lafayette et l´Hôtel-Dieu / L.L. édit., [1ère moitié du 20e siècle ]. 118. Lyon - Les Quais, le pont Lafayette et l´Hôtel-Dieu / L.L. édit., [1ère moitié du 20e siècle]. 1 Plans (non classés). (AD Rhône (rue Servient). Fonds de la Compagnie de Fives-Lille) Notes : 8 Plans (non classés). (AD Rhône (rue Servient). Fonds de la Compagnie de Fives-Lille) Notes : 8 portefeuilles intéressant le pont Lafayette sur le Rhône à Lyon : Portefeuille 367 B : Travée de rive de 63 m - Caissons ; Portefeuille 368 E : Avant-projets. Renseignements, 1888 ; Portefeuille 368 F : Echafaudage de montage, 25 plans ; Portefeuille 368 G : [manquant] ; Portefeuille 369 H : Plans venus de Givors. 1889-90
  • Pont des Facultés, puis pont routier de l'Université
    Pont des Facultés, puis pont routier de l'Université Lyon 7e - 69 Lyon 7e arrondissement Université 69 Lyon 2e arrondissement - rue de l' Université rue Sainte-Hélène - en ville
    Annexe :
    La passerelle provisoire établie en 1944 (extr. de : MOOK-ARAY, André. Reconstruire et embellir. Le grand effort des travailleurs, des entrepreneurs et des ingénieurs. La reconstruction des ponts de Lyon , 1944, p. 36, 38-39) : (...) Le pont étant calculé pour un convoi de camions de 16 tonnes, (...) le projet retenu comporte une succession de poutres indépendantes sur appuis simples, dont la stabilité n'est pas compromise par les mouvements éventuels de leurs fondations. Toutefois, il eut été fâcheux de voir l'assiette d'un pont se modifier au moment de sa mise en service. Il fallait que cette assiette fût acquise, au préalable, sous les charges permanentes de l'ouvrage. C'est pourquoi les palées supportant la succession des travées indépendantes furent dressées sur d'imposantes semelles de béton ; la semelle centrale en particulier, établie au voisinage de l'ancienne clé de l'arche métallique, a une masse du même ordre de grandeur que la réaction d'appui du reste de l'ouvrage avec ses surcharges. (...) On
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Points de franchissement du Rhône
    Appellations :
    pont des Facultés, puis pont de l'Université
    Illustration :
    Plan de situation (sur fond de SCAN25(R) (C) IGN-2008 (C) Région Rhône-Alpes Licence n°2008-CISE27 [La mise en place de la passerelle provisoire]. [1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM [La construction de la passerelle provisoire]. [26/01/1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b [La construction de la passerelle provisoire]. [1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM [La construction de la passerelle provisoire]. [14/03/1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b [La construction de la passerelle provisoire]. [1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM [La construction du pont. Le système de grue]. [1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM [La construction du cintre de l'arche de rive]. [1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM [La construction de l'arche de rive en maçonnerie]. [1901]. 1 photogr. nég. (sur verre) : n. et b [La construction de l'arche de rive en maçonnerie et de la pile adjacente]. [1901]. 1 photogr. nég
    Auteur :
    [entrepreneur] Société des Forges de Franche-Comté
    Représentations :
    avec monogramme de la République encadré de palmes académiques, coq au sommet des "colonnes
    Localisation :
    Lyon 7e - 69 Lyon 7e arrondissement Université 69 Lyon 2e arrondissement - rue de l' Université
    Titre courant :
    Pont des Facultés, puis pont routier de l'Université
    Description :
    Le pont de l'Université offre une longueur totale de 218 à 267 m selon les sources. Il est composé de trois arches métalliques de 67,50 m, 72,50 m et 67,50 m, reposant sur des piles maçonnées couvertes de bossages. Chaque arche est formée de huit arcs en acier laminé. En rive gauche, une travée passante maçonnée franchit le quai. Le tablier, large de 20 m, est occupé par une chaussée à quatre voies en sens unique rive gauche-rive droite, bordée de trottoirs de 4,50 m de large. Une piste cyclable ouvragée reproduisant des rinceaux feuillages, les piles sont sculptées des monogrammes "RF" de la République passant sur une palme de la victoire. Les piles sont surmontées, côtés aval et amont, de petits arche métallique présente dans sa partie basse le blason de Lyon sculpté et est couronnée de chaque côté amont de la rive gauche.
    Statut :
    propriété de la commune
    Observation :
    Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2009, par
    Historique :
    Dès octobre 1844, des habitants de la rive gauche (Bermond de Vaux, Combalot, Dumoulin) demandent à la municipalité la mise en place d'une passerelle entre le pont de la Guillotière et le pont du Midi . Avec le projet de création d'une faculté des sciences et le développement des quartiers sud de la rive construction des facultés par Abraham Hirsch de 1885 à 1892 détermine la position du nouveau pont qui est bâti septembre 1944. Du 24 septembre au 8 octobre, on reconstruit, avec l´aide d´une troupe de FFI, un ouvrage provisoire en bois et métal qui remplace la travée centrale effondrée. Ce pont, long de 73,40 m et large de 8 m, permet la circulation des véhicules de 10 tonnes dans les deux sens (voir descriptif annexe n° 1 Lyon et E. Capitain-Gény, maître de forge à Bussy en Haute-Marne (voir annexe n° 2). L'éclairage par lampadaires est celui d'origine. Avant l'utilisation des bas-ports comme parcs de stationnement, ceux-ci étaient aménagés en jeux de boules, remis en état après chaque crue. Les parcs de stationnement ont été
    Référence documentaire :
    ´Hôtel-Dieu, Pont de la Guillotière, Pont de l´Université ´Hôtel-Dieu, du Collège, de la Guillotière] / P. Martel édit. Lyon : Martel, [1ère moitié du 20e siècle Compagnie nationale du Rhône. Voie navigable du Haut-Rhône. Traversée de Lyon. Elévation des Compagnie nationale du Rhône. Voie navigable du Haut-Rhône. Traversée de Lyon. Elévation des différents Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Profil en long des ponts Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Profil en long des ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. D´après plan Ponts et Chaussées, service navigation Rhône Saône , complété avec documents Ville de Lyon, P. et C. service ordinaire, et relevés C.N.R. P.B.S., Saint-Fons, 21 [Photographies de la construction du pont]. [1901]. 40 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM [Photographies de la construction du pont]. [1901]. 40 photogr. nég. (sur verre) : n. et b. (AM Lyon. 15 Ph 1/713)
  • Pont Morand, puis pont du Bâtiment, puis pont Morand (détruit) ; culée (vestiges)
    Pont Morand, puis pont du Bâtiment, puis pont Morand (détruit) ; culée (vestiges) Lyon 1er - 69 Lyon 1er arrondissement 69 Lyon 6e arrondissement - en ville
    Description :
    Le pont Morand, de 210 à 242 m de long selon les sources, comportait trois travées d'ouverture à peu près égale. Le tablier métallique, large de 20 m, reposait sur des piles et des culées maçonnées . Il portait une chaussée bordée de larges trottoirs protégés par des garde-corps probablement en fonte d'un éclairage électrique d'origine. Le pont Morand était d'une conception très proche de celle du pont Lafayette : tous deux suivaient le modèle du pont en métal sur piles de pierre. Le pont Morand ne différait que par une longueur moindre (c'est-à-dire environ 3,50 m de moins que son "jumeau") et une décoration plus sobre : les piles étaient simplement revêtues de granite et de marbres polis (voir la culée conservée en rive gauche). Il subsiste de ce pont la culée de la rive gauche qui offre un petit belvédère sur le Rhône et sur l'actuel pont Morand. Le pont provisoire, long de 205 m et large de 11 m , comportait douze travées (onze travées de 18 m et une travée passante de 7 m en rive gauche). Son tablier
    Annexe :
    La passerelle provisoire établie en 1944 (extr. de : MOOK-ARAY, André. Reconstruire et embellir. Le grand effort des travailleurs, des entrepreneurs et des ingénieurs. In La reconstruction des ponts de Lyon. Lyon : Association des Anciens Élèves de l'École Centrale lyonnaise, s.d. [c. 1945], p. 36 , matériau qui se prête à de grandes déformations. Tout l'ensemble fut dressé sur des semelles longitudinales en bois simplement posées sur le tablier effondré et ancrées à la rive. Des ancrages réalisés de façon rustique par coupons de rails devaient permettre les mouvements relatifs de la construction en bois et de l'épave, tout en s'opposant au glissement en cas de rupture de l'ancrage de rive. Enfin , par coupure, au chalumeau, des pièces de pont et des tôles embouties de coffrage de la chaussée sans amener des désordres dans les appuis de la passerelle.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Points de franchissement du Rhône
    Observation :
    Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2009, par
    Illustration :
    Plan de situation (sur fond de SCAN25(R) (C) IGN-2008 (C) Région Rhône-Alpes Licence n°2008-CISE27 Projet d'un pont en treillis de fil de fer / Théodore Aynard, 1883 IVR82_20106902543NUCA 334. Lyon - Panorama des Ponts sur le Rhône pris de la Croix-Rousse / L.L. édit., [avant 1912]. 1 [Pont Morand et colline de la Croix-Rousse, vue en plongée depuis la rive gauche du Rhône] / E 199. Lyon - Pont Morand. Quai de Retz et Coteau de Fourvière / E.C.L. édit., [avant 1918]. 1 impr 5741. Lyon - Pont Morand et Quai de l´Est / S. Farges édit. Lyon : Farges, [avant 1910]. 1 impr [Ancien pont Morand lors de sa démolition] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 1 photogr. pos [Ancien pont Morand lors de sa démolition] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 1 photogr. pos
    Historique :
    Devant l'état de délabrement du premier pont Morand en bois, il est décidé, dans le dernier quart du 19e siècle, de le reconstruire. En 1883, Théodore Aynard propose un pont en treillis de fil de fer pont est dynamitée par les Allemands en septembre 1944. Le 15 octobre, une passerelle en bois de 4 m de large est mise en place pour le passage des piétons (voir annexe n° 1). Afin de permettre la doit supporter le passage des voitures et de la ligne 7 du tramway. Les travaux commencés dès novembre
    Référence documentaire :
    ´Hôtel-Dieu, du Collège, de la Guillotière] / P. Martel édit. Lyon : Martel, [1ère moitié du 20e siècle Compagnie nationale du Rhône. Voie navigable du Haut-Rhône. Traversée de Lyon. Elévation des Compagnie nationale du Rhône. Voie navigable du Haut-Rhône. Traversée de Lyon. Elévation des différents Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Profil en long des ponts Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Profil en long des ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. D´après plan Ponts et Chaussées, service navigation Rhône Saône , complété avec documents Ville de Lyon, P. et C. service ordinaire, et relevés C.N.R. P.B.S., Saint-Fons, 21 Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Ponts sur le Rhône dans la Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. Détails des piles. M.T. dessinateur, M.P. ingénieur, Saint-Fons, 21 juin 1962 (A. CNR
1