Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
  • église de Chaynat
    église de Chaynat Ludesse - Chaynat
    Titre courant :
    église de Chaynat
    Illustration :
    Vue de la façade méridionale. IVR83_20146300410NUC4A
    Référence documentaire :
    Phalip. -Clermont-Ferrand : Université de Clermont II, 2001. 16 T. Mémoire d'habilitation à diriger des l'ancien diocèse de Clermont : face aux élites, une approche des "simples" et de leurs oeuvres / Bruno une étude des techniques de construction et des productions artistiques montagnardes : l'exemple de
  • église paroissiale Saint-Pierre
    église paroissiale Saint-Pierre Biollet
    Référence documentaire :
    / Bruno Phalip. -Clermont-Ferrand : Université de Clermont II, 2001. 16 T. Mémoire d'habilitation à : l'exemple de l'ancien diocèse de Clermont : face aux élites, une approche des "simples" et de leurs oeuvres friche : pour une étude des techniques de construction et des productions artistiques montagnardes
  • Église Notre-Dame-du-Mont-Carmel (vestiges)
    Église Notre-Dame-du-Mont-Carmel (vestiges) Lyon 5e - 2 chemin de Montauban - en ville - Cadastre : 2012 AB 30 1831 R 236
    Description :
    L'église des carmes déchaussés se composait d'une nef voûtée d'arêtes, flanquée de chaque côté de deux chapelles latérales séparées par une petite cour. En raison de la situation du terrain, l'église avec l'église par deux portes percées de part et d'autre du maître-autel. Le clocher très élancé , couvert d'un petit dôme avec épi de faîtage était implanté en surplomb sur les voûtes de la sacristie , dans l'angle formé par la nef et le chœur, côté nord. Après la destruction de l'église, l'architecte a composait de deux registres d'ordres superposés (corinthien et composite) couronnés par un fronton triangulaire. La façade en maçonnerie était ornée de pilastres corinthiens "en pierre de choin duement bien chapiteaux étaient réalisés en pierre blanche, les pilastres étant en stuc. Le chambranle de la porte était en pierre noire polie. Le fronton était décoré de deux vases et de deux figures sculptées d'une hauteur de six pieds (Vierge à l'Enfant ?) en pierre blanche, et sommé d'une croix en pierre de taille. Au
    Annexe :
    ANNEXE 1 : Convention pour la construction de la façade de l'église, 14 janvier 1729. AD Rhône, 12 H 29 « Prix et convention de l’ouvrage de pierre de taille, massonnerie, voüte et platrissage , sculpture estuq qu’il convient faire pour le devant de l’eglise des Rpp des communautés des RP Carmes Deschaux pour la construction du portail de son église de Lyon le tout conforme au dessin qui a été fait par Mr Roche architecte et agréé parafait par les d RP Nous soussignés promettons de suivre et executer ce qui en suit, le dit Sr Roche s’oblige de fournir generalement tous les matériaux nécessaires soit pierre voute pierre de taille chaux sable et generalement tout ce qui sera necessaire pour la d’architecture chorinthien et composite au rez-de-chaussée les socles et les basses et le tout jusque a huit pieds de hauteur, sera fait en pierre de choin duement bien taillée à la fine boucharde sans aucune décornure ny défaut, les chambranles de la porte sera fait en pierre noir poly, les pilastres jusqu’au
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Illustration :
    Vue de l'église en 1822, lithographie de Wery (dess.) et Villain (lith.) - (AC Lyon, 16 Fi 367 Vue de la façade nord de l'église en 1836, dessin de Paul Saint-Olive. (BM Lyon Res Est 152 769 Vue de la façade sud de l'église en 1861, dessin de Paul Saint-Olive. (BM Lyon Res Est 152 769 : T Vue d'ensemble de la cour occupant l'emplacement de l'église, depuis l'entrée, avec le clocher en Vue d'ensemble de la cour occupant l'emplacement de l'église, depuis le choeur Vue générale de la façade est IVR82_20146901205NUCAQ Vue latérale du porche, depuis le chemin de Montauban IVR82_20146901199NUCAQ Vue du porche, avec les vestiges du pavement en damier de l'église IVR82_20146901264NUCAQ
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    Chabry (auj. chapelle de l'hôtel-Dieu) ; en 1732, remplacement de la balustrade de la chapelle Sainte l'hôtel-Dieu) sous la direction de Marc II Chabry, sur un dessin du sculpteur académicien Grillot ; en de La Bénisson-Dieu, sœur du fondateur du couvent, le marquis de Nérestang décédé, pour le L'église du couvent des carmes déchaussés est construite à partir de 1622, dans le prolongement de la maison du Grand Thunes. La première pierre est posée entre 1622 et 1625 par le chanoine-comte de Saint-Jean Edme de Foulquier, seigneur de Vitrey, sous le priorat de Valère de Sainte-Anne. Lorsque l'église est consacrée le jour de la Pentecôte de 1640, la construction de la nef et des deux chapelles de Lumague le 1er juillet 1627 ; la chapelle Saint-Joseph est concédée à Pernette Boissier, veuve de : la chapelle Sainte-Geneviève est attestée en 1665 (Annales des carmes déchaussez, par Louis de Sainte de décoration sont engagés à la fin du 17e siècle : commande d’un grand tabernacle en noyer en 1660
    Localisation :
    Lyon 5e - 2 chemin de Montauban - en ville - Cadastre : 2012 AB 30 1831 R 236
    Référence documentaire :
    Clocher de l'ancienne église des Carmes-Déchaussés démolie en 1907 / Joannès Drevet. 1911. Clocher de l'ancienne église des Carmes-Déchaussés démolie en 1907 / Joannès Drevet. 1911. 1 est. (ill.) Dans Démolition de l'église des Carmes-Déchaussés / Joannès Drevet. 1911. Démolition de l'église des SAINTE-THERESE, R.P. Louis de. Annales des carmes deschaussez de France. 1665 SAINTE-THERESE, R.P . Louis de. Annales des carmes deschaussez de France. Paris : chez Charles Angot, 1665. 796 p. CLAPASSON, André. Description de la ville de Lyon avec des recherches sur les hommes célèbres qu'elle a produits. Lyon : impr. A. Delaroche, 1741 CLAPASSON, André. Description de la ville de Lyon GIRAUD, Jules. Le couvent des Carmes-déchaussés de Lyon. 1907 GIRAUD, Jules (abbé). Le Couvent des Carmes-déchaussés de Lyon. Bulletin historique du diocèse de Lyon, 1907. p. 165-172 MARTIN, Jean-Baptiste. Histoire des églises et chapelles de Lyon. Lyon : H. Lardanchet
  • Église du collège des jésuites de Tournon, actuellement chapelle du lycée Gabriel-Faure
    Église du collège des jésuites de Tournon, actuellement chapelle du lycée Gabriel-Faure Tournon-sur-Rhône - place Stéphane-Mallarmé - en ville - Cadastre : 2007 AM 1
    Titre courant :
    Église du collège des jésuites de Tournon, actuellement chapelle du lycée Gabriel-Faure
    Genre :
    de clercs réguliers de la compagnie de Jésus
    Description :
    C'est un édifice à nef unique flanquée de quatre chapelles surmontées d'un étage de tribune , éclairée par une rangée de hautes fenêtres en plein-cintre. La façade est à ordonnancement classique, l'axe central marqué par un jeu de colonnes d'ordre dorique et corinthien superposés ; la niche axiale au-dessus de l'entrée protège une statue de la Vierge à l'Enfant. L'ensemble est couronné par un entablement à
    Statut :
    propriété de la région
    Appellations :
    du lycée de Tournon
    Illustration :
    Plan du collège de Tournon, vers 1570 (B.n.F., Est., HD-4 (16)-FT 4 ) IVR82_20110700207NUCA Département de l'Ardèche. Lycée impérial de Tournon. Coupe sur la ligne AB, coupes longitudinales Coupe longitudinale de l'église. Document figuré. Plan marouflé sur toile. 83 x 87 cm. Elévation et Projet de réfection de la chapelle du lycée Gabriel-Faure. Etat des lieux. PC vue en plan, éch. 1 /50e ; PC3 coupes ; PC5 façades. Page de titre. IVR82_20110700108NUCA Projet de réfection de la chapelle du lycée Gabriel-Faure. Etat des lieux. PC vue en plan du rez-de Projet de réfection de la chapelle du lycée Gabriel-Faure. Etat des lieux. PC3 Coupes. Mars 2009 Projet de réfection de la chapelle du lycée Gabriel-Faure. Etat des lieux. PC5 Façades sud & ouest Projet de réfection de la chapelle du lycée Gabriel-Faure. Etat des lieux. PC5 Façades nord & est Projet de réfection de la chapelle du lycée Gabriel-Faure. Etat des lieux. PC vue en plan du rez-de
    Représentations :
    pot à feu ; niches de part et d'autre de la porte d'accès dont le tympan est timbré d'une rosace flanquée de chutes ; à l'intérieur, décor porté peint à ornements d'architecture et bouquets.
    Texte libre :
    1. HISTORIQUE L'étude attentive des archives du collège de Tournon associée à celle des collège fondé par le cardinal de Tournon en 1536 (les sources emploient indifféremment les termes église ou chapelle). 1. La première église : 1570 Le 15 octobre 1570 a lieu la consécration de l'église du collège, placée sous le vocable de Saint-Just (AD Ardèche, D 37). C'est peut-être cette dernière qui est représentée partiellement, au nord du jardin du collège, sous l'appellation de "chapelle de Madame" sur le après son achèvement, en décembre 1570 (MASSIP, M., 1890 ; comm. écrite de M. Guy Morel, 3 mars 2011 ). Les jésuites, demandent alors au grand vicaire de l'évêché de Valence l'autorisation d'en construire église : 1574-1672 L'implantation de la deuxième église reste difficile à déterminer. Les sources ne permettent pas de trancher en effet entre deux hypothèses qui ont toutes deux de solides fondements. Si l'on se réfère au plan dit de 1577 (BnF, Est., HD-4(9) FOL), la nouvelle église a été édifiée dans le
    Historique :
    Trois chapelles rattachées au collège de Tournon se sont succédé. La première, consacrée en 1570 , est placée sous le vocable de Saint-Just ; elle se situait peut-être dans les locaux du collège jésuites entre 1574 et 1578. Située au nord du collège, elle est aussi placée sous le vocable de Saint-Just lycée. Une partie des fondations, commencées en 1673-1674, s´appuie sur les murailles de la ville ; la construction est alors confiée à Ennemond Fontaine, maître maçon de Romans ; l'édifice s'élève entre 1680 et 1706, date de l'achèvement de la façade ; les aménagements intérieurs se succèdent de 1707 à 1714 ; la cardinal de Tournon translatés de l´ancienne église à la nouvelle le 19 décembre 1720.
    Couvrements :
    cul-de-four
    Référence documentaire :
    à l´Hôtel Dieu et d´une église au collège (1574, 14 mai) ; testament de Claudine de la Tour de AD Ardèche. Série D : 37. Eglise et imprimerie. Eglise : consécration de la première église qui fut AD Ardèche. Série D : 37. Eglise et imprimerie. Eglise : consécration de la première église qui fut bâtie au collège (1570, 15 octobre) ; dédicace de la chapelle du collège sous le vocable de Saint-Just (1570, octobre) ; permission du grand vicaire de l´évêché de Valence pour la construction d´une chapelle Turenne, dame de Tournon, mentionnant la construction d´une chapelle dans l´église du collège pour recevoir sa sépulture (1578, 20 mars) ; rôle de ceux qui contribuent volontairement à la construction du clocher (1583, 26 octobre) ; délibération de la ville de Tournon portant consentement et permission au collège de fermer la rue située entre la nouvelle église et la chapelle des Carmes (1672, 12 juin ) ; délibération municipale relative à l´agrandissement du bâtiment de l´église (1672, 16 juin) ; acte du duc de
1