Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
  • Ferme
    Ferme Grézieux-le-Fromental - les Armands - isolé - Cadastre : 1809 A 208 à 211 1986 A2 108, 109, 397
    Description :
    . Logis dans l'ancienne maison des maîtres, de trois travées, avec un étage carré (plafonds en voûtain de briques sur poutre de bois ou IPN), avec une cour fermée devant la façade principale, encadrée par deux pavillons (remises) et fermée le long de la route par un mur avec portail et porte piétonne (piédroits en granite, vantaux en fer forgé). La maison était à l'angle sud-est d'un clos (murs en pisé) de vigne un cuvage, séparé d'une étable par plusieurs granges et remises. Au nord, dépendance à usage de porcherie ou poulailler au rez-de-chaussée, grenier (accès par escalier extérieur) à l'étage. Puits au nord du cuvage. Les bâtiments sont en pisé enduit (le soubassement en maçonnerie couvre tout le rez-de , ouvertures de la porcherie) ou en bois (étable). Les toits sont à longs pans et croupes (sauf sur la
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison des maîtres. IVR82_20134202863NUCA Vue arrière de la maison des maîtres. IVR82_20134202858NUCA Vue arrière de la maison des maîtres et du clos, de trois-quarts. IVR82_20134202860NUCA Vue de la porcherie et grenier. IVR82_20134202861NUCA
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier tournant en maçonnerie
    Historique :
    Le domaine est mentionné en 1675 (reconnaissance de dîme par noble Claude Giraud, entre autres conseiller du roi et receveur des tailles, pour le domaine des Armands. L'acte ne mentionne pas de bâti ; AH ). Il est représenté sur la carte de Cassini, au milieu du 18e siècle. En 1830 (matrice cadastrale) il appartient à M. Tison Desarnaud, et se compose d'une maison et bâtiment (A 209), de trois bâtiments ruraux (A de 1809 ne correspond pas exactement avec les indications de la matrice : la parcelle bâtie A 201 (? lecture difficile) n'est pas indexée, le numéro 210 ou 211 est difficile à lire et l'un de ces deux ). Les bâtiments actuels sont datables de la 2e moitié du 19e siècle. Le cuvage est reconstruit en 1887 (matrice : A 211, construction nouvelle de "maison", pour Jean-Baptiste Gonon), avec des reprises au début . Dans la 2e moitié du 20e siècle, le domaine aurait appartenu à un notaire de Roanne, puis à un boucher  ; il comptait 50 ha cultivés en polyculture, avec un élevage de vaches laitières (renseignement oral
    Référence documentaire :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit de l'hôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de enclavées dans la dîmerie de 100 sétérées de terre et appartenant à la dîmerie dudit hôtel-Dieu. Le document AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. Maladrerie de Grézieux. Léproserie de Moingt. Cote B1. Reconnaissances de dîmes à l'hôpital Saint-Main ; en vertu d'un édit de décembre 1672 ordonnant la recherche et le recouvrement des biens et revenus de l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare-de-Jérusalem, dont dépend dès lors la maladrerie de Grézieux, dans les diocèses de Mâcon, Chalons-sur-Saône et Lyon. - 19 avril 1675. Reconnaissance par de dîme abénévisé par les habitants dudit Grézieux en 1541, à cause des domaines que ledit Chappuis possède à Grézieux, appelés la Chaud, les Thévenons et Poivon, dont plusieurs pièces de terre sont
  • Ferme, dite domaine des Latards
    Ferme, dite domaine des Latards Grézieux-le-Fromental - les Latards - en village - Cadastre : 1809 B 162 1986 B2 73
    Description :
    Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (portail). Logis de trois travées, à un étage ; le rez -de-chaussée comprend une cuisine en partie centrale (cheminée en pierre ; escalier droit, en bois ), avec une bretagne (chambre chauffée par le rayonnement de la plaque foyère de la cheminée de la cuisine du côté ouest de la cour, étable double avec grange-remise au milieu. Le long du côté sud, grange
    Observation :
    Lieu-dit sur le cadastre de 1986 : Chantemerle.
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'angle nord-ouest de la cour : logis, fournil et logement. IVR82_20074201258NUCA Vue d'ensemble de l'angle sud-est de la cour : granges-étables. IVR82_20074201259NUCA
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Historique :
    Le domaine est mentionné en 1674 (reconnaissance de dîme par maître Jacques Punctis, juge de la seigneurie de Grézieux, pour le domaine des Lattards, qui consiste en maison, grange, jardin, cour et aisance ) puis 1675 (reconnaissance de dîme par Hubert Bois, prêtre, résidant à Montbrison ; AH). La ferme est représentée sur la carte de Cassini, au milieu du 18e siècle. En 1830 (matrice cadastrale), le domaine appartient à Barthélemy Gaulne, de Montbrison et se compose d´une maison et bâtiment (B 162), avec jardin (B , bâtiments ruraux, aisance et mare) appartenant à Damien Battant de Pommerol, magistrat à Montbrison. La partie appartenant à Barthélemy Gaulne passe en 1836 à Louis Courbon de Saint-Genest, qui vend en 1868 aux de Vazelhes (AD Loire, 3P 605 ; la partie appartenant aux Battant de Pommerol avait été vendue aux de Vazelhes en 1857 ; AD Loire, 3P 605, et Gerest). Les bâtiments ont sans doute été totalement 159 et 160 ont disparu, sauf le bâtiment 1986 B2 74, datable de la 1ère moitié du 19e siècle, non
    Référence documentaire :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit de l'hôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de enclavées dans la dîmerie de 100 sétérées de terre et appartenant à la dîmerie dudit hôtel-Dieu. Le document AD Loire. Série 3P : 605. Commune de Grézieux. Cadastre. Registre présentant les agmentations et AD Loire. Série 3P : 605. Commune de Grézieux. Cadastre. Registre présentant les agmentations et les 1847, dernière année 1897 ; 1914 sur feuille volante. Suivi de Matrice cadastrale de propriétés AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. Maladrerie de Grézieux. Léproserie de Moingt. Cote B1. Reconnaissances de dîmes à l'hôpital Saint-Main ; en vertu d'un édit de décembre 1672 ordonnant la recherche et le recouvrement des biens et revenus de l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare-de-Jérusalem, dont dépend dès lors la maladrerie de
  • Ferme, dite domaine des Rapeaux ou domaine des Grisons (ancienne maladrerie Saint-Méen ?)
    Ferme, dite domaine des Rapeaux ou domaine des Grisons (ancienne maladrerie Saint-Méen ?) Grézieux-le-Fromental - le Bourg - en village - Cadastre : 1809 B 19, 20, 21 1986 B1 49
    Description :
    Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée. Logis de deux travées, à un étage (deux pièces au rez -de-chaussée : une cuisine, dans laquelle se trouve l'escalier droit, en bois, et qui distribue une (deux étables pour petits animaux : porcs, poules). Dans l'angle nord-est de la cour est implanté un cellier, composé d'un rez-de-chaussée divisé en trois pièces voûtées (d'ouest en est : la première en pour favoriser la pose des pigeons. La moitié ouest de la cour est bordée d'étables à vaches : une sont en pisé (enduit sur le logis), avec un soubassement en maçonnerie de granite, galets et molasse (?) et assises de briques, qui monte jusqu'à l'étage, pour le cellier (appentis au nord du logis : en moellon de granite ; remises au sud : en parpaing de mâchefer). Les voûtes du cellier sont en brique. Les cellier), en bois (fenêtres non refaites du logis, fenêtres et de l'étage du cellier et des étables), en granite et bois (portes des étables) ou en brique (en plein-cintre, pour l'étable nord), avec des arcs de
    Illustration :
    Plan de situation, sur fond de plan cadastral, section B1, échelle originale 1:2500. Source Plan de situation, d'après le cadastre de 1809, section B, échelle originale 1:5000 Détail de matériaux du cellier. IVR82_20134202901NUCA Détail de matériaux du cellier. IVR82_20134202900NUCA Vue intérieure du cellier : gouttière aménagée dans un jour de la troisième cave Détail de la porte de la grange sud : encadrement chanfreiné en remploi. IVR82_20134202828NUCA Vue du cellier et de l'étable nord. IVR82_20134202829NUCA
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Historique :
    Mont-Carmel et de Saint-Lazare-de-Jérusalem, qui gère ses biens ; il est ensuite réuni à l'hôtel-Dieu Cet édifice est réputé par tradition orale contenir les vestiges de l'ancien hôpital Saint-Méen , une maladrerie ou léproserie située au bourg de Grézieux, mentionné en 1409 (Dufour). Dans la 2e moitié du 17e siècle, cet hôpital (qui n'existe peut-être déjà plus) dépend de l'ordre de Notre-Dame du Sainte-Anne de Montbrison, par lettres patentes du 23 juillet 1693. Les reconnaissances de dîmes établies en 1675 montrent que l'hôpital percevait une dîme sur presque tous les domaines de la commune (la -ferme des biens, fonds et héritages dépendant de l´hôpital cite deux maisons : la "maison de l´hôpital ", non localisée par le texte, et la maison aux Meschins (bail donné à Etienne de la Font, laboureur maréchaussée de Forest, demeurant à Grézieux, qui accepte "tous les fonds dépendant de ladite maladrerie ... consistant en un petit bâtiment de maison situé au bourg dudit Grézieu, en une place de bâtiment et mazures
    Référence documentaire :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit de l'hôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de enclavées dans la dîmerie de 100 sétérées de terre et appartenant à la dîmerie dudit hôtel-Dieu. Le document AD Loire. Série 3P : 604. Commune de Grézieux-le-Fromental. Etat de sections des propriétés non AD Loire. Série 3P : 604. Commune de Grézieux-le-Fromental. Etat de sections des propriétés non bâties et AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. Maladrerie de Grézieux. Léproserie de Moingt. Cote B1. Reconnaissances de dîmes à l'hôpital Saint-Main ; en vertu d'un édit de décembre 1672 ordonnant la recherche et le recouvrement des biens et revenus de l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare-de-Jérusalem, dont dépend dès lors la maladrerie de Grézieux, dans les diocèses de Mâcon, Chalons-sur-Saône et Lyon. - 19 avril 1675. Reconnaissance par
  • Ferme, dite domaine de Lachaud
    Ferme, dite domaine de Lachaud Grézieux-le-Fromental - Lachaud - isolé - Cadastre : 1809 B 113 1986 B2 189 à 192
    Titre courant :
    Ferme, dite domaine de Lachaud
    Description :
    Ferme à dépendances en retour d'équerre, à cour fermée (passage couvert en retour de l'habitation ) ; deux portes piétonnes à encadrement saillant formaient des accès secondaires de part et d'autre (la sont en pisé enduit (soubassement en moellon de granite sur route la hauteur du 1er niveau) ; les arcades du passage couvert sont en brique sur piliers de granite. Les encadrements sont en granite. Les
    Appellations :
    domaine de Lachaud
    Illustration :
    Plan de situation, sur fond de plan cadastral, section B2, échelle originale 1:2500. Source Plan de situation, d'après le cadastre de 1809, section A, échelle originale 1:5000Plan cadastral Vue d'ensemble de la façade ouest. IVR82_20074201245NUCA Vue d'ensemble de l'élévation sud, depuis le sud-est. IVR82_20074201242NUCA Vue de l'élévation sud, partie ouest. IVR82_20074201241NUCA Vue intérieure de l'angle nord-ouest de la cour (habitation, passage couvert, grange-étable Vue d'ensemble de la cour, depuis l'ouest. IVR82_20074201253NUCAQ Vue d'ensemble de la cour, depuis l'ouest. IVR82_20074201255NUCAQ
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Historique :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit dehôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de Le domaine de Lachaud (ou la Chaud, ou la Chaux) est mentionné en 1675 (reconnaissance de dîme par Grézieux-le-Frommental, pour le le grand domaine de la Chaud : un tènement... au milieu duquel sont ses carte de Cassini, au milieu du 18e siècle. En 1830 (matrice cadastrale ; AD Loire, 3P 604), le domaine 1ère moitié du 20e siècle, l´étang de Lachaud (1809 B 77 ; 1986 B1 27 a) appartient au propriétaire du domaine, ce qui explique sans doute son changement de nom (en 1830, il est appelé étang de Champ Grimaud et appartient à Antoine Lachèze, propriétaire à Grézieux du domaine de la Pommière, non repéré). Dans propriétaires (aménagement d´un accès sur le mur pignon sud de l´habitation). Les bâtiments existants sont la fin du 19e siècle ; adjonctions de petits bâtiments en parpaing de ciment dans la cour, à la fin du 20e siècle) et des remaniements : les ouvertures du rez-de-chaussée de l´habitation étaient toutes
    Référence documentaire :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit de l'hôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de enclavées dans la dîmerie de 100 sétérées de terre et appartenant à la dîmerie dudit hôtel-Dieu. Le document AD Loire. Série 3P : 604. Commune de Grézieux-le-Fromental. Etat de sections des propriétés non AD Loire. Série 3P : 604. Commune de Grézieux-le-Fromental. Etat de sections des propriétés non bâties et AD Loire. Série 3P : 605. Commune de Grézieux. Cadastre. Registre présentant les agmentations et AD Loire. Série 3P : 605. Commune de Grézieux. Cadastre. Registre présentant les agmentations et les 1847, dernière année 1897 ; 1914 sur feuille volante. Suivi de Matrice cadastrale de propriétés AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. Maladrerie de Grézieux. Léproserie de Moingt. Cote B1. Reconnaissances de dîmes à l'hôpital Saint-Main ; en vertu d'un
  • Ferme
    Ferme Grézieux-le-Fromental - les Méchins - isolé - Cadastre : 1809 A 181 à 184 1986 A1 377, 379
    Description :
    Ferme à dépendances en retour d'équerre, à cour ouverte. Logis de trois travées, avec un étage carré à usage de grenier, accessible par porte haute et escalier extérieur (en pierre ; remanié
    Illustration :
    Vue de la grange-étable. IVR82_20134202840NUCA
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier tournant en maçonnerie
    Historique :
    mentionné en 1388 et 1434 selon Dufour). Il est mentionné en 1675 (reconnaissance de dîme par Jacques Henry , écuyer, seigneur de Charlieu, pour le domaine des Meschins ; l'acte ne mentionne pas de bâti ; AH), puis 1692, où il apparaît lié à la maison qui abritait la maladrerie de Grézieux (sous-ferme des biens , fonds et héritages dépendant dudit hôpital consistant en deux maisons : la maison de l'hôpital et la maison aux Meschins, bail donné à Etienne de la Font, laboureur, demeurant à Grézieux ; AH), en 1703 (ferme prise par Bonnet Thinet, laboureur, demeurant aux Meschins : "une place de bâtiment et mazures audit lieu des Meschins avec un chenevier de 2 couppes y attenant" ; AH) et 1710 (ferme prise par Antoine Royret, archer en la maréchaussée de Forest demeurant à Grézieux : "un petit bâtiment de maison situé au bourg dudit Grézieu, [et] une place de bâtiment et mazures audit lieu des Meschins avec un chenevier de 2 couppes y attenant" ; AH). La ferme est représentée sur la carte de Cassini, au milieu du
    Référence documentaire :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit de l'hôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de enclavées dans la dîmerie de 100 sétérées de terre et appartenant à la dîmerie dudit hôtel-Dieu. Le document AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Boîte 89. Hôpital de Sury-le-Comtal. Maladrerie de Grézieux. Léproserie de Moingt. Cote B1. Reconnaissances de dîmes à l'hôpital Saint-Main ; en vertu d'un édit de décembre 1672 ordonnant la recherche et le recouvrement des biens et revenus de l'ordre de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare-de-Jérusalem, dont dépend dès lors la maladrerie de Grézieux, dans les diocèses de Mâcon, Chalons-sur-Saône et Lyon. - 19 avril 1675. Reconnaissance par de dîme abénévisé par les habitants dudit Grézieux en 1541, à cause des domaines que ledit Chappuis possède à Grézieux, appelés la Chaud, les Thévenons et Poivon, dont plusieurs pièces de terre sont
  • Présentation de la commune de Grézieux-le-Fromental
    Présentation de la commune de Grézieux-le-Fromental Grézieux-le-Fromental
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Grézieux-le-Fromental
    Description :
    La commune de Grézieux-le-Fromental (1031 ha) est située au coeur de la plaine du Forez (altitude comprise entre 351 et 389 m). Elle compte encore plusieurs grands étangs (étangs de Font Genty, Messilleux et des Armands au sud-ouest, étang des Grisons au nord du bourg, étang de Lachaud au nord-est) et se lieu-dit de Lachaud. L´habitat est dispersé et formé uniquement de fermes isolées (il n´y a aucun partir de la fin du 19e siècle. On remarque dans les maçonneries la présence de blocs de roche de couleur verte, qui ressemble à de la molasse.
    Illustration :
    Commune de Grézieux le fromental. Section A dite du Bourg. 1809Plan cadastral, dit cadastre Commune de Grézieux. Section B dite de Lachaud. 1809Plan cadastral, dit cadastre napoléonienDessin Vue de la carrière d'argile de Lachaud. IVR82_20084200844NUCA Vue de la carrière d'argile de Lachaud. IVR82_20084200846NUCA Vue de la carrière d'argile de Lachaud. IVR82_20084200847NUCA Vue de la carrière d'argile de Lachaud. IVR82_20084200845NUCA Vue d'ensemble de la mairie-école (le Bourg, 1986 B1 47). IVR82_20134202836NUCA Vue de la ferme de Mingallon (1986 A2 129). IVR82_20134202873NUCA Fragment de croix déposé à Mingallon (1986 A2 129). IVR82_20134202872NUCA Fragment de croix déposé à Mingallon (1986 A2 133). IVR82_20134202879NUCA
    Copyrights :
    © Conseil général de la Loire
    Texte libre :
    1675 (reconnaissance de dîme au profit dehôtel-Dieu de Grézieux, par par Michel Chappuis, seigneur Complément d'historique et de description Le village de Grézieux-le-Fromental Édifices non repérés au village Le village forme un tout petit noyau d´habitation autour de l´église et du château, où l´absence de commerces est à remarquer : en effet le bâti se compose essentiellement de fermes et de construction de la mairie-école de Grézieux s´est étalée sur plus de 20 ans et a vu se succéder les architectes stoppé par la guerre ; ensuite, le décès de l´architecte Fayolle en 1920 et l´augmentation des coûts de Montbrison, mais se désiste en 1922 au profit de Joanny Thévenet, architecte à Montbrison, qui présente un échoue en 1925 à cause de l´augmentation des prix ; ceux-ci sont révisés en 1928 et un traité de gré à achève l´école en juin 1931. Le cimetière de Grézieux-le-Fromental Le cimetière se trouvait en 1809 autour de l´église, avec une croix monumentale dessinée sur le plan cadastral. Il est déplacé vers 1891
    Historique :
    Du mobilier gallo-romain a été mis au jour à l´est du village, lors de fouilles dans les derniers quarts des 19e et 20e siècles (CAG). La majorité des lieux-dits de la commune, en dehors du Bourg, avec le château, l´église et la maladrerie Saint-Méen, n´ont pas laissé de trace dans la documentation avant le 17e siècle, à l´exception des Méchins, en 1388 et 1434, et de la Chaud (ou la Chaux) en 1331 et Thévenons (non repéré), les Armands (alias les Allemands sur la carte de Cassini, IA42003380) et Mingallon (non repéré). Aux 19e et 20e siècles, l´histoire de la commune est très liée à celle de la famille de Vazelhes, qui achète le château (IA42003393) et confirme son rôle de centre d´un vaste domaine agricole composé de six grosses exploitations et en grande partie exploité en faire valoir direct, avec un régisseur et des ouvriers agricoles logés au Bourg ou dans les fermes isolées. La population de la commune ´implantation de la gare (1875, voir IA42003383), et au moment où Etienne de Vazelhes s´installe dans la commune
    Référence documentaire :
    Michel Chappuis, seigneur de Villette, écuyer, au profit de l'hôtel-Dieu de Saint-Main, sis au village de enclavées dans la dîmerie de 100 sétérées de terre et appartenant à la dîmerie dudit hôtel-Dieu. Le document AD Loire. Série 3P : 604. Commune de Grézieux-le-Fromental. Etat de sections des propriétés non AD Loire. Série 3P : 604. Commune de Grézieux-le-Fromental. Etat de sections des propriétés non bâties et AD Loire. Série 3P : 605. Commune de Grézieux. Cadastre. Registre présentant les agmentations et AD Loire. Série 3P : 605. Commune de Grézieux. Cadastre. Registre présentant les agmentations et les 1847, dernière année 1897 ; 1914 sur feuille volante. Suivi de Matrice cadastrale de propriétés AD Loire. Série 3P : 607. Matrices cadastrales des propriétés bâties de la commune de AD Loire . Série 3P : 607. Matrices cadastrales des propriétés bâties de la commune de Grézieux-le-Fromental AC Grézieux-le-Fromental. Registre des délibérations du conseil municipal de 1908 à 1931. - AC
1