Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village de Montcel

Dossier IA73003315 réalisé en 2014
Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Montcel
Lieu-dit : chef-lieu
Cadastre : 2013 B3, C3, D1, D2

Le village se caractérise par l'implantation dans son immédiate périphérie de demeures bourgeoises déjà visibles sur la mappe sarde, avec four à pain et dépendances agricoles bordant une grande cour rectangulaire : la demeure au Lancié (IA73003323), celle de la Ferme (détruite) ou celle de Dessus Lavy (maison du notaire Dégaillon, transformée en aerium puis ITEP). Les deux premières ont sans doute des origines antérieures au 18e siècle, de même que l'ancienne ferme puis centre de vacances les Platanes (IA73003324). Ces demeures (hormis la première) ont la particularité d'avoir été réaménagées en aerium au milieu du 20e siècle (voir Présentation de la commune de Montcel, Annexe 2).

La reconstruction de l'église en 1845, puis la modification de la RD 211 qui traverse le chef-lieu, en 1868, et le réaménagement de l'espace entre église et mairie-école qui a suivi, on modifié visuellement l'aspect de la traversée du village, de même que la construction de la mairie-école (1891-1895 ; IA73003317).

Dans la 2e moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle, le village compte trois café-épiceries, une boulangerie (voir annexe), et un hôtel-restaurant (le Chalet, IA73003325). Une fruitière est installée avant 1880 au nord du village, puis transférée au sud-est au début du 20e siècle (IA73003329 et IA73003326).

Dans le dernier quart du 20e siècle et au début du 21e, des lotissements sont implantés au nord du village (anciennes propriétés Francoz à la Ferme et Berthier au Château) et au sud-est (ancienne propriété Dégallion Dessus Lavy).

Période(s)Principale : 19e siècle
Secondaire : Temps modernes

Le village de Montcel est installé sur un replat bordé à l'ouest par une descente, et traversé par la route départementale RD 211, juste après l'embranchement de la RD 211a vers les Saint-Offenge, marqué par une croix de chemin (IA73003332). Le coeur de village présente un bâti lâche et très limité nombre : 12 bâtiments (parfois divisés en plusieurs parcelles), dont presque la moitié sont des bâtiments communaux (église, mairie-école, salle des fêtes...), auxquels il faut ajouter une dizaine de pavillons construits dans la 2e moitié du 20e siècle. Le bâti ancien est essentiellement implanté en bordure de route : à l'est de la route se trouvaient l'église, le cimetière et le presbytère ; à l'ouest, des fermes (actuellement maisons), de type à superposition (elles sont implantées en limite du replat) ou à juxtaposition, plutôt mitoyennes (sans doute liées à un partage).

Dans l'immédiate périphérie du centre du village sont implantées trois demeures (voir historique), placées en retrait par rapport à la route, ainsi qu'un hôtel-restaurant, une ancienne épicerie et la fruitière le long de la RD 211a.

Les bâtiments sont en général perpendiculaires à la pente, avec le logis en aval, comprenant une cave et une étable (?) en étage de soubassement et l'habitation en rez-de-chaussée surélevé, et grange-étable en aval, l'accès au fenil pouvant ainsi se faire de plain-pied. Plusieurs maisons disposaient d'un puits, et il n'y a pas de bassin.

Les édifices sont en moellon de calcaire enduit à pierre vue (ou enduit ciment au 20e siècle), avec des encadrements en calcaire et des toits à longs pans et demi-croupe, en ardoise ou en tuile plate mécanique (autrefois en chaume).

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate mécanique, ardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans demi-croupe

Annexes

  • Edifices non repérés du chef-lieu de Montcel

    Les anciens commerces :

    - B3 782, 783 (1880 B3 343bis : Pégaz-Fiornet Anthelme, cabaretier). Café-restaurant Pégaz-Nini, puis maison. Ferme à juxtaposition, mitoynne. L'habitation a une cave en sous-sol, non voûtée (accès intérieur), un rez-de-chaussée comprenant la salle du café-restaurant, et un étage carré (escalier intérieur, tournant). La grange-étable située dans le prolongement a été transformée en habitation dans les années 1970. Les murs sont en moellon de calcaire enduit, les encadrements en calcaire (et en molasse ; en ciment pour l'habitation installée dans la grange-étable), avec des remplois (jambage à cavet, appui à tore et cavet...), le toit est à longs pans et demi-croupe, en ardoise. Le café a fermé dans les années 1970.

    - C3 828 (au Lancié). Epicerie Gellot (épicerie et tabac). Bâtiment d'habitation et boutique, à un étage ; grange-étable et remise (agrandissement en parpaing) dissociée. Les murs sont en moellon de calcaire enduit, les encadrements en calcaire (devanture en bois), les toits sont à longs pans et croupes, en ardoise (habitation) ou demi-croupe, en fibrociment (grange-étable). Commerce fermé en 1993.

    Voir aussi le café-épicerie Pégaz-Fiornet (IA73003324), l'hôtel-restaurant Claude Pégaz, puis "Le Chalet" (IA73003325), l'épicerie-boulangerie (IA73003327).

    Anciennes fermes :

    - B3 267 (1880 B3 341 : Pégaz-Fiornet Vincent, facteur). Ferme, puis maison. Ferme à juxtaposition, mitoyenne. Habitation à un étage et comble à surcroît. La grange-étable (mitoyenne de la grange-étable voisine) a été surélevée (voir carte postale). Les murs sont en moellon de calcaire enduit au ciment, les encadrements en calcaire ou en ciment (réfections), le toit est à longs pans et demi-croupe, en tuile plate mécanique.

    - B3 965, 967 (1732 3160, partie, appartenant à Claude Gabet - en contentieux avec Louis Pégaz). Ferme, puis maison. Ferme à superposition, mitoyenne. Accès à l'habitation (1er étage) par escalier extérieur (disparu). Remise sur l'arrière. Murs en moellon de calcaire (décroûté), encadrements en calcaire (en bois pour le comble), toit à longs pans et demi-croupes, en ardoise.

    - B3 778 (1732 3160, partie, appartenant à Claude Gabet - en contentieux avec Louis Pégaz). Ferme, puis maison. Ferme à superposition (?), mitoyenne. Cave et étable (?) en étage de soubassement ; accès à l'habitation (rez-de-chaussée surélevé) par escalier extérieur (remanié). Remise latérale ajoutée. Murs en moellon de calcaire enduit, encadrements en calcaire, toit à longs pans et demi-croupe, en fibrociment.

Références documentaires

Documents figurés
  • 5876. LE MONTCEL (Savoie), alt. 620 m., à 10 km. d’Aix-les-Bains, près du Mont-Revard – Vue générale / 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 2e quart 20e siècle (datée au verso de 1938) (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
  • LE MONTCEL (Savoie) - – Église et Château cl. Curtelin / Curtelin (photographe). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tamponnée en 1913) (AP Podevin).

    AP Podevin
  • LE MONTCEL (Savoie). – La Rue Principale N° 363. – Coll. L. Grimal, Chambéry / Louis Grimal (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tamponnée en 1908) (AP Podevin).

    AP Podevin
  • MONTCEL (Savoie) – Vue d’Ensemble Gervais et Pacalet Edit. Lyon / F. Pacalet (éditeur) ; Gervais (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tamponnée et datée en 1907) (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
  • 5875. LE MONTCEL (Savoie), alt. 620 m , à 10 km. d’Aix-les-Bains - Entrée du chef-lieu [au verso] Photographie Grimal, Chambéry. / Louis Grimal (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
  • CIM [au verso] LE MONTCEL (Savoie) - Alt. 620 m. 3 - Entrée du Chef-lieu. COMBIER IMP. MACON (S. - et – L.) « CIM » PHOTOGRAPHIE VERITABLE Reproduction Interdite / CIM [Combier imprimeur à Mâcon] (éditeur, imprimeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. Milieu 20e siècle (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
  • 4571. LE MONTCEL (Savoie) Chef-lieu – Alt. 620 m. L’Eglise et le Groupe Scolaire Photo Grimal . Chambéry / Louis Grimal (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
  • 12. LE MONTCEL (Savoie) – Restaurent Pégaz-Nini / 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
  • LE MONTCEL (Savoie) – Alt. 700 m. – Epicerie Gellot / 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 2e quart 20e siècle (Collection particulière, Le Montcel).

    Collection particulière
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry