Logo ={0} - Retour à l'accueil

Paysage du bassin-versant du Lac d'Annecy

Dossier IA74001089 réalisé en 2012

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte

Œuvres contenues

Dénominationspaysage
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Annecy
AdresseCommune : Haute-Savoie

(Etude en cours) Orientée selon un axe nord-ouest, sud-est, la Cluse d´Annecy se trouve à la limite des massifs des Bornes, des Bauges et des Aravis dans sa partie sud. D´est en ouest, le lac est ceinturé par le massif du Parmelan, le Mont Veyrier, les Dents de Lanfon, la Tournette (point culminant à 2 375 mètres), l´Arcalod (2 217 mètres), le Taillefer, le Roc des Boeufs et le Semnoz (1 699 mètres). Ce lac dispose d´une superficie de 2 800 hectares pour un périmètre de 32 kilomètres. La profondeur maximale du Lac est évaluée à plus de 64 mètres. D´origine glaciaire, le lac d´Annecy serait né du réchauffement climatique débuté il y a plus de 20 000 ans. Le bassin-versant du même nom, d´une superficie de 284 km² se compose du Grand lac au Nord et du Petit lac, tous deux constituant le lac d´Annecy. La partie intermédiaire située entre les communes de Saint-Jorioz et de Duingt est nommée l´étranglement du Roselet. Le Petit Lac est principalement alimenté d´ouest en est par le ruisseau d´Entrevernes, la Bornette, le torrent de l´Ire, le torrent de Saint-Ruph (appelé aussi l´Eau Morte ou la Glière), le ruisseau de Tamié son affluent et le Nant de Montmin dévalant les pentes de la Tournette. Prolongeant la Cluse du Lac dans sa partie sud, les torrents de l´Eau morte, de l´Ire assurent la plus grande partie des apports en eau du Lac. Ils bâtissent dans la commune de Doussard de vastes deltas. Le Grand Lac est principalement alimenté par le Biolon à l´est et le torrent du Laudon à l´ouest. Dans ce bassin-versant les paysages sont variés. Les massifs des Bornes, Aravis, Bauges ouvrent sur une zone de moyennes montagnes à l´est et au sud dominée par les alpages et les forêts. L´habitat traditionnel groupé se concentre dans les petites vallées. La cuvette du lac offre une zone médiane avec au sud des centres urbains formés par les villes de Doussard et de Faverges qui contrôle le couloir sud de la cluse. L´agglomération d´Annecy qui enserre le lac dans sa partie nord offre une succession de paysages superficiels. La ville d´Annecy marque de sa silhouette cet espace. L´évacuation des eaux se fait dans cette ville grâce à un émissaire naturel : le Thiou d´une longueur de 3,6 km. Cette rivière passe par la plaine sédimentaire de la ville et va butter contre les massifs du Gevrier avant de se transformer en torrent au hameau de cran. A partir de la commune de Cran-Gevrier, les eaux du Thiou rejoignent celles du Fier. Dans le bassin-versant du lac d´Annecy, le développement d´une activité diversifiée s´explique par l´abondance de matières premières acheminées des Préalpes et la présence d´un important réservoir d´eau douce. En aval, la centralité annécienne dispose d´une force industrielle importante. Le long du Thiou, la papèterie et les forges de Cran-Gevrier disposent de centrales hydroélectriques capables d´alimenter en électricité une bonne partie de l´agglomération en 1905. En amont du lac, la persistance d´un artisanat de proximité s´explique par le développement des industries d´Ugine en Savoie. En redistribuant des revenus dans les communes voisines, la cité manufacturière garantit le renouvellement d´une main d´oeuvre itinérante et participe au maintien du tissu économique.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Énergiesénergie hydraulique
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • BERGES Aristide, La Houille Blanche. Grenoble : Truc, 1899, 213 p.

  • BURDEYRON Christiane, Au fil du Fier. Annecy : Imprimerie Vaccari, 1986, 128 p.

  • Conseil général de la Haute-Savoie, Bassin versant du Fier, étude d´opportunité pour la mise en oeuvre d´une gestion globale de l´eau et des milieux aquatiques. Annecy : CG74, 2007, 42 p.

  • France, Ministère de l´Agriculture, Annales. Direction de l´hydraulique et des améliorations agricoles. Fascicule 32, Service d´études des grandes forces hydrauliques (région des Alpes). Tome I, organisation et comptes rendus des travaux. Paris : Imprimerie Nationale, 1905, 181 p.

  • MOUGIN Paul, Les torrents de la Savoie, inondations et catastrophes. Grenoble : Grands Etablissements de l´Imprimerie Générale, 1914, 1251 p.

  • QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Mémoire de maîtrise : Lyon 3, 1975, 126 f.

  • Syndicat Intercommunal du Lac d´Annecy, Le Lac d´Annecy de l´oxygène à la vie. dans Guide du Patrimoine Naturel de la Région Rhône-Alpes, n°6. Annecy : APEGE, 1993, 63 p.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir