Logo ={0} - Retour à l'accueil

Présentation du Pays des Hauts de l'Albanais

Dossier IA00141290 réalisé en 2010

Les Hauts de l'Albanais occupent un espace collinéen à cheval sur les départements de Savoie et Haute-Savoie. Ce territoire, situé entre Annecy, Rumilly et Aix-les-Bains, conserve un visage rural assez net. L'Albanais, ancien grenier à blé des Pays de Savoie, continue d'être un lieu de production de céréales, mais ici aussi l'élevage laitier est devenu prépondérant et s'organise notamment autour de quelques coopératives laitières (Gruffy, Saint-Offenge-Dessous, Saint-Ours, Trévignin). Les prés-vergers omniprésents sur ce territoire structurent les espaces agricoles tandis que quelques séchoirs à tabac évoquent un tournant révolu de l'agriculture locale qui envoyait sa production à la manufacture des tabacs de Rumilly.

L'absence de points de passage stratégiques explique peut-être le nombre important de maisons fortes sur ce territoire. C'est à Quintal que l'on trouve la plus ancienne église romane de Haute-Savoie, tandis que la faïencerie La Forest, qui fut l'une des plus importantes faïenceries savoyardes au XVIIIe siècle, se trouvait à Saint-Ours. C'est également sur ce territoire, dont la géographie tourmentée rend les communications difficiles, que l'on trouve les ouvrages d'art les plus remarquables, tels que le pont de l'Abîmes entre Gruffy et Cusy ou les vestiges du train à crémaillère du Revard à Pugny-Châtenod et Trévignin.

Ici la notion d'habitat semi-dispersé prend tout son sens. A côté de gros bourgs chefs-lieux s'éparpille un grand nombre de hameaux et lieux-dits de taille modeste. Le bâti est généralement implanté en hauteur, à l'écart des nombreuses zones humides. Malgré une densité de près de 88 habitants au km², seules les communes de Quintal, près d'Annecy, et Pugny-Châtenod, près d'Aix-les-Bains, présentent un bâti diffus lié à la construction contemporaine. La molasse, matériau abondant dans cette zone, y est plus utilisée que dans le reste du parc, mais on trouve également des maisons en pisé sur les communes les plus à l'ouest comme Epersy ou Saint-Ours. Les toits débordants à croupe ou demi-croupe cèdent parfois la place à quelques pignons à redents dans les communes les plus méridionales telles que Le Montcel ou Trévignin.

Aires d'étudesHauts de l'Albanais

DOSSIER EN COURS

Annexes

  • Les communes du Pays des Hauts de l'Albanais

    Les communes du Pays des Hauts de l'Albanais

    Chainaz-les-Frasses : 557 ha, altitude minimum 420 m, altitude maximum 725 m

    Cusy : 1 743 ha , altitude minimum 420 m, altitude maximum 1 365 m

    Epersy : 322 ha, altitude minimum 343 m, altitude maximum 564 m

    Gruffy : 1 444 ha, altitude minimum 400 m, altitude maximum 1 644 m

    Héry-sur-Alby : 733 ha, altitude minimum 398 m, altitude maximum 702 m

    Le Montcel : 1 523 ha, altitude minimum 371 m, altitude maximum 1 563 m

    Mûres : 523 ha, altitude minimum 380 m, altitude maximum 593 m

    Pugny-Châtenod : 536 ha, altitude minimum 380 m, altitude maximum 1 539 m

    Quintal : 911 ha, altitude minimum 585 m, altitude maximum 1 533 m

    Saint-Offenge-dessous : 792 ha, altitude minimum 404 m, altitude maximum 1 410 m

    Saint-Offenge-dessus : 771 ha, altitude minimum 556 m, altitude maximum 1 449 m

    Saint-Ours : 459 ha, altitude minimum 432 m, altitude maximum 690 m

    Trévignin : 689 ha, altitude minimum 433 m, altitude maximum 1 563 m

    Viuz-la-Chiesaz : 1 391 ha, altitude minimum 440 m, altitude maximum 1 699 m

Références documentaires

Multimedia
  • La culture du tabac. Reportage ORTF, diffusé le 13 octobre 1961. Archives de l'INA. Accès Internet :

    INA
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry - Daviet Jérôme