Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
  • Maison noble, puis maison forte (?), puis demeure, dite château de la Garde
    Maison noble, puis maison forte (?), puis demeure, dite château de la Garde Saint-Thomas-la-Garde - la Garde - isolé - Cadastre : 1814 A 278 à 280 1984 A 369 à 371, 373, 374, 404, 405
    description :
    de Montbrison (un peu plus de 4 km), dont le château occupait une position similaire. Le sommet de
    annexe :
    greffe du tribunal civil de 1ère instance de Montbrison). Mise à prix 65 000 F (immeubles ; le mobilier siècle. Entre 1322 et 1641, le château appartient à la famille du Vernet, de Montbrison. Puis La Tour Maubourg. A la Révolution, Alexandre Javelle, magistrat à Montbrison. en 1859, AF Chollet. Tènements : la terre, 2 porcs, 2 poulets ou canards, 5 kg de beurre, 5 douzaines d´œufs. (Baisle notaire à Montbrison)
    illustration :
    Château de la Garde, près Montbrison. Edition D. Perroton, Montbrison. IVR82_20054201369NUCB
    contenu :
    ). Les Vernet sont des bourgeois de Montbrison, anoblis à la fin du 13e siècle ; Salomon cite certains par adjudication à Etienne-Marie Javelle, président de l'élection de Montbrison ; il appartient en
    historique :
    adjudication à Etienne-Marie Javelle, président de l'élection de Montbrison. La demeure passe ensuite à la
    airesEtudes :
    Montbrison
    referenceDocumentaire :
    AC Saint-Thomas-la-Garde. Etat de sections des propriétés non bâties et bâties. Montbrison, 7 juin AC Saint-Thomas-la-Garde. Etat de sections des propriétés non bâties et bâties. Montbrison, 7 juin . Extrait des minutes du greffe du tribunal civil de 1ère instance de Montbrison. minutes du greffe du tribunal civil de 1ère instance de Montbrison). Mise à prix 65 000 F (immeubles ; le A. Privées (la Garde). 14 mars 1934. Lettre d'E. Martel à J. Péricard, ingénieur à Montbrison. Pour A. Privées (la Garde). 14 mars 1934. Lettre d'E. Martel à J. Péricard, ingénieur à Montbrison. Pour A. Privées (la Garde). 21 mars 1935. Lettre de J. Péricard, ingénieur à Montbrison, à E. Martel. A . Privées (la Garde). 21 mars 1935. Lettre de J. Péricard, ingénieur à Montbrison, à E. Martel. Projet de Château de la Garde, près Montbrison / Edition D. Perroton, Montbrison. / D. Perroton (éditeur). 1 Château de la Garde, près Montbrison / Edition D. Perroton, Montbrison. / D. Perroton (éditeur). 1 impr
  • Maison forte de Morenol, puis château de Montrouge
    Maison forte de Morenol, puis château de Montrouge Savigneux - Montrouge - isolé - Cadastre : [180  ?] F 61 bis 1997 AI 2 (partie)
    illustration :
    Château de Montrouge, près Montbrison. 1er quart 20e siècle. IVR82_20094200694NUC SAVIGNEUX (PRÈS MONTBRISON). - CHÂTEAU DE MONTROUGE. Edit. Nouvelles Galeries. 1er quart 20e siècle
    contenu :
    Mémoires domestiques...) ; son père, Antoine Chirat, vient s´établir à Montbrison dans la 2e moitié du 16e choeur au nord) à la collégiale de Montbrison, qui devient la chapelle familiale. Dans le 3e quart du facture du serrurier Palley, de Montbrison, datée de 1891, est conservée au château ; le dessin signé
    historique :
    Tremeolles vend la maison forte à Jacques Chirat, demeurant à Montbrison, conseiller du roi, élu de
    airesEtudes :
    Montbrison
    referenceDocumentaire :
    Montrouge, et de la Pommière, conseiller du Roy et élu en l´élection dudit Montbrison... a acquis du sieur alternativement à Lyon, rue Saint-Joseph n°17, et à Montbrison, et Jean-Baptiste Accord et Marie Pouillon Château de Montrouge, près Montbrison. Edition D. Perroton, Montbrison / Perroton, D. (éditeur). 1 Château de Montrouge, près Montbrison. Edition D. Perroton, Montbrison / Perroton, D. (éditeur). 1 impr SAVIGNEUX (PRÈS MONTBRISON). - CHÂTEAU DE MONTROUGE Edit. Nouvelles Galeries / Nouvelles Galeries SAVIGNEUX (PRÈS MONTBRISON). - CHÂTEAU DE MONTROUGE Edit. Nouvelles Galeries / Nouvelles Galeries (éditeur société de la Diana à Moingt, Champdieu, Chalain-d'Uzore et Montbrison, les 6 et 7 juillet 1879, Bulletin archéologique faite par la société de la Diana à Moingt, Champdieu, Chalain-d'Uzore et Montbrison, les 6 et 7
  • Maison forte, puis demeure, dite château de Curraize
    Maison forte, puis demeure, dite château de Curraize Précieux - Curraize - isolé - Cadastre : 1809 A 372 à 376, 379 1986 A3 543, 269, 270, 280, 279, 278, 282, 353 à 356, 506, 507, 543 à 546
    annexe :
    Montbrison familier de la cour comtale. Sa petite-fille apporte le domaine aux Du Cros, marchands anoblis SERRURIER / GRANDE RUE 28 / MONTBRISON (LOIRE). Le logis est de plan quadrangulaire, avec un pavillon hors
    representations :
    de Montbrison, ouvrage qu'Emile Alamagny pouvait posséder ou connaître. Décor en bas-relief sur la
    airesEtudes :
    Montbrison
    referenceDocumentaire :
    Bibl. Diana, Montbrison. GRANJON, Antoine. Statistique du département de la Loire. Manuscrit, vers 1806. Bibl. Diana, Montbrison. GRANJON, Antoine. Statistique du département de la Loire. Manuscrit papier. 68,5x48,5 cm. Échelle 1:1000. Tampon : J. PÉRICARD / RUE DE LYON / MONTBRISON (LOIRE). Extrait de CURAISE par Montbrison (Loire). Phototypie Sylvestre. 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B . CURAISE par Montbrison (Loire). Phototypie Sylvestre. 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. [1ère moitié CURAISE par Montbrison (Loire). [Au verso] Coll. Sylvestre, Lyon. 1 impr. photoméc (carte CURAISE par Montbrison (Loire). [Au verso] Coll. Sylvestre, Lyon. 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B CURAISE par Montbrison (Loire). Coll. Sylvestre, Lyon. 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B . CURAISE par Montbrison (Loire). Coll. Sylvestre, Lyon. 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. [1ère CURAISE par Montbrison (Loire). Coll. Sylvestre, Lyon. 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B
  • Demeure, dite château de Magneux-Haute-Rive
    Demeure, dite château de Magneux-Haute-Rive Magneux-Haute-Rive - le Château - en village - Cadastre : 1809 C 120 bâti isolé 1988 C 211 (partie)
    historique :
    au chapitre de Montbrison avant 1272, situé à l´emplacement appelé le Château Vieux (1988 C 243, 272 de Montbrison au nord, est à l´origine de conflits (en particulier de limites) entre le seigneur  ; sa veuve Antoinette du Rosier, morte en 1674, la lègue à l´Hôpital Sainte-Anne de Montbrison. En 1675 parvient à réunir les deux seigneuries en achetant la partie de l´Hôpital de Montbrison en 1695. Le château Jean Hector Montagne, marquis de Poncins, mais deux ans plus tard, le chapitre de Montbrison revient à Magneux à Jérôme Goyet de Livron, receveur des tailles à Roanne, mais en 1779, le bailliage de Montbrison marquis de Poncins (et son acquéreur, qui a pris possession du bien) au chapitre de Montbrison. En 1784
    airesEtudes :
    Montbrison
  • Maison noble de Villeroy, puis ferme
    Maison noble de Villeroy, puis ferme Champdieu - Villeroy - isolé - Cadastre : 1809 A 595 1999 ZD 57
    illustration :
    Montbrison. Fonds Brassart, liasse 5070 IVR82_20084200185NUCA
    airesEtudes :
    Montbrison
  • Demeure, dite château de Quérézieux
    Demeure, dite château de Quérézieux Écotay-l'Olme - Quérézieux - en écart - Cadastre : 1808 B 266, 267 1986 B 28 à 34
    canton :
    Montbrison
    airesEtudes :
    Montbrison
    referenceDocumentaire :
    p. 111 Bibl. Diana, Montbrison. GRANJON, Antoine. Statistique du département de la Loire. Manuscrit , vers 1806. Bibl. Diana, Montbrison. GRANJON, Antoine. Statistique du département de la Loire Du Lac, premier avocat du roi au siège domanial de Montbrison, ressort et comté de Forez, en 1788
  • Maison noble du Chevallard, puis ferme
    Maison noble du Chevallard, puis ferme Essertines-en-Châtelneuf - le Chevallard - isolé - Cadastre : 1809 G 340 à 344 1986 G 565, 566
    illustration :
    Plan de la propriété du Chevallard d'Essertines-en-Châtelneuf dressé à Montbrison par A. Cressot
    historique :
    membres de ce lignage occupent d'importants offices comtaux (châtelain de Montbrison, échanson du comte l'ancienne entrée du site. En 1768, le château est vendu à Antoine Souchon, conseiller du roi à Montbrison
    airesEtudes :
    Montbrison
    referenceDocumentaire :
    au Chevalard. Acte passé Pierre Dupin, notaire à Montbrison (8000 F). Plan joint (voir doc. figuré). . : encre sur calque. 67x20,5 cm. Éch. 1:2500. Dressé à Montbrison, le 20 octobre 1902. Plan-masse avec la citrate ?). 9,7x15,8. Limite 19e-20e siècle (?) (Bibl. Diana, Montbrison. Fonds Brassart, cote 5068).
  • maison forte : château de Pontaujard
    maison forte : château de Pontaujard Montbrison-sur-Lez - le Château - isolé - Cadastre : 1835 A 8 1997 A 12
    historique :
    ) de Pontaujard est cité à l'extrême fin du 13e siècle, dans un acte de bornage entre Montbrison et 19e siècle, l'édifice est propriété d'un notable de Taulignan, Massot, maire de Montbrison de 1835 à
    localisation :
    Montbrison-sur-Lez - le Château - isolé - Cadastre : 1835 A 8 1997 A 12
  • Maison forte dite Château de Beauvoir, actuellement ferme
    Maison forte dite Château de Beauvoir, actuellement ferme Verrières-en-Forez - Beauvoir - isolé - Cadastre : 1809 C 27 1986 AO 291 à 295
    illustration :
    Montbrison. Fonds Brassart, cote 5103 IVR82_20084200253NUCA
    airesEtudes :
    Montbrison
  • Château de la Bastie d'Urfé
    Château de la Bastie d'Urfé Saint-Étienne-le-Molard - la Bastie d'Urfé - isolé - Cadastre : 1826 B4 1201 À 1214, 1228 À 1238, 1244 1986 B4 1435 à 1442, 1445, 1458, 1460, 1751 à 1762, 1892 à 1895
    illustration :
    Relevé par C. Bouniar, géomètre expert DPLG - Montbrison (mai 1990) : plan topographique du château
    referenceDocumentaire :
    B Diana Montbrison La façade sud de la Bastie avant l'arasement des bastions. La façade sud de la , 21x27,5 cm. B Diana Montbrison. B Diana Montbrison Vue générale de la façade sur cour du corps de logis, du nord, vers 1880. Vue ). Tirage photographique B Diana Montbrison. B Diana Montbrison I Forez 101 La Bastie d'Urfé. Vue de la cour d'honneur. La Bastie d'Urfé. Vue de , milieu 19e siècle. B Diana Montbrison, I Forez 101. - Montbrison (mai 1990) : plan topographique du château et des jardins. Ech. originale : 1:200e. Relevé par C . Bouniar, géomètre expert DPLG - Montbrison (mai 1990) : plan topographique du château et des jardins. Ech B Diana Montbrison I Forez 100 Vue du château de la Batie du côté de la façade des jardins. Cette (dessinateur). Dessin, encre sur papier, 22x30 cm, 1812. B Diana Montbrison, I Forez 100.
  • Maison forte, puis ferme
    Maison forte, puis ferme Essertines-en-Châtelneuf - la Guillanche - isolé - Cadastre : 1809 A 171 1986 A 195
    airesEtudes :
    Montbrison
1