Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 1 972 - triés par pertinence
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la polyclinique
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la polyclinique Clermont-Ferrand - boulevard Charles-de-Gaulle - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la polyclinique
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Description :
    Bâtiment de plan en T.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique vue du nord-ouest. IVR83_20156300112NUC4A Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique, dessin de l'élévation de la façade principale, non Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique, plan du rez-dechaussée, 24 février 1928, Jean Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique, coupe est-ouest du bâtiment, au niveau de l'aile Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La polyclinique (Emile-Roux puis Philippe-Marcombes), brochure
    Texte libre :
    par beaucoup comme le plus beau joyau architectural de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Vue depuis le de Clermont-Ferrand, il formula notamment le projet d’édifier un nouvel hôtel-Dieu à l’extérieur de le privé, les administrateurs des hospices de Clermont-Ferrand avaient créé dans l’hôtel-Dieu, dans plan. Une contribution pleine d’intérêt La polyclinique de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand se foncier). Quoi qu’il en soit, la polyclinique de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand semble appartenir au l’origine de leur création. Par exemple, Hippolyte Bousquet, médecin à l’hôtel-Dieu et professeur à l’école de médecine de Clermont-Ferrand, avait ouvert en 1901 une clinique à Chamalières. Désireux de guerre mondiale, se situait sans doute dans le bâtiment même de l’hôtel-Dieu. Ces locaux, vétustes et peu d’implantation s’étendait à l’ouest de l’enclos de l’hôtel-Dieu, à proximité du boulevard Gergovia. Le 4 novembre limitrophe de Clermont-Ferrand), remporta le lot « terrassements, maçonnerie et ciment armé ». La
    Historique :
    Bâtiment construit de 1928 à 1930 ; architecte Jean AMADON.
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Charles-de-Gaulle - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le Refuge
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le Refuge Clermont-Ferrand - rue Saint-Guillaume - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le Refuge
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée étage de comble
    Description :
    Bâtiment de plan rectangulaire formé de quatre corps entourant une cour rectangulaire.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, projet non définitif, plan "au rez-de-chaussée du jardin Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, plan du "2e étage sur le jardin", vers 1820 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, façade sud (vue du sud-est). IVR83_20146300572NUC4A Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, passage entre le Refuge et le corps de bâtiment oriental Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge et le bâtiment de gastro-entérologie vus du nord-ouest Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, façade nord vue du nord-est (à gauche de la photographie Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, corps de bâtiment nord vu du nord-est, état de 1981 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, façade nord vue du nord-ouest, état de 1981 (avant Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, partie droite de la façade nord vue depuis la rue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, angle sud-est, avec l'extension accolée à la façade
    Texte libre :
    du bâtiment Au sein du groupe des bâtiments principaux de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, le finalement rattaché à l’hôtel-Dieu de Clermont le 26 novembre 1793. Le transfert du Refuge Sans doute depuis historique de l’institution La création du Refuge de Clermont-Ferrand (appelé aussi « Maison du Bon pasteur -Guillaume (au nord). Dans le même temps, les administrateurs de l’hôtel-Dieu, eux aussi désireux de transferts du Refuge et de l’hôtel-Dieu sur ces nouveaux emplacements, ainsi que l’acquisition des terrains nécessaires. Le Parlement de Paris enregistra le 1er avril 1765 les lettres patentes pour l’hôtel-Dieu, et le témoigne le relevé « de 1820 ». Un plan d’ensemble de l’hôtel-Dieu daté de 1882, ainsi que les structures l’hôtel-Dieu ? Avant la Révolution, étaient-elles des dortoirs pour le pensionnat de jeunes filles révolutionnaire, la chapelle devint celle de l’hôtel-Dieu. Elle fut réaménagée vers 1850 suivant les plans de – toujours en place –, est également figurée sur le plan de Clermont-Ferrand dressé par Augustin Loriette en
    Historique :
    Construction de 1765 à 1767 ; architecte probable Antoine DEVAL. Extension en 1895, Jean TEILLARD architecte. Remaniement de la chapelle vers 1850, Hugues IMBERT architecte.
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - rue Saint-Guillaume - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la maternité
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la maternité Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la maternité
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Description :
    Bâtiment à l'origine de plan rectangulaire, puis de plan en L après extension.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Façade principale de la maternité, projet non définitif, 10 août Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Projet définitif pour la façade principale de la maternité, 10 août Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan du rez-de-chaussée de la maternité, 10 août 1890, Jean Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, la maternité, et à l'arrière plan Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La maternité vue du nord-est, vers 1934, après sa surélévation Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La maternité vers 1934 : détails des façades est et ouest après Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La maternité, agrandissement du bâtiment, plan du rez-de-chaussée Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La maternité vue du nord-est (avenue Vercingétorix Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La maternité vue du nord-est (avenue Vercingétorix Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La maternité, partie droite de la façade principale vue du nord-est
    Dimension :
    Dimensions de l'état d'origine.
    Texte libre :
    l’hôtel-Dieu servait d’ultime recours pour les femmes pauvres de Clermont-Ferrand et des alentours. Il vue de l’architecture, l’hôtel-Dieu entra dans « l’ère de la modernité » au début des années 1890 de l’hôtel-Dieu était inéluctablement confronté à de nombreux décès de femmes en couches. Mais à la % en moyenne, alors qu’il atteignait 4,28 % dans le service des accouchements de l’hôtel-Dieu de surcroît de mortalité dans le service de l’hôtel-Dieu. Le personnel se résumait à une seule personne qui considéraient pas l’affaire urgente. Mais par la suite, lorsque le maire de Clermont-Ferrand et « le directeur demandes auprès du préfet du Puy-de-Dôme, du maire de Clermont-Ferrand et des administrateurs des hospices hospices de Clermont-Ferrand, se vit commander les plans. De l’été 1889 à l’été 1890, il dessina secteur oriental de l’enclos de l’hôtel-Dieu était essentiellement dédié aux femmes. Outre le service des (situé de l’autre côté de l’avenue) et le jardin de l’hôtel-Dieu, la maternité bénéficia d’amples
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : l'édifice de l'hôtel-Dieu
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : l'édifice de l'hôtel-Dieu Clermont-Ferrand - boulevard Léon-Malfreyt rue de Lagarlaye - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : l'édifice de l'hôtel-Dieu
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de soubassement
    Description :
    Édifice de plan rectangulaire comportant six corps de bâtiment entourant deux cours rectangulaires.
    Annexe :
    par des intempéries en 1806). Dans l’ouvrage L’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, histoire d’un tours de latrines). Dans l’ouvrage L’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, histoire d’un établissement campagnes de travaux de l’édifice de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand (corps de bâtiment ouest sur la de Clermont (1765-1767), Grand séminaire de Clermont (1766-1774), hôtel-Dieu de Clermont (1767-1773 -1822). Constructions et travaux. Hôtel-Dieu de Clermont (1808-1815), théâtre de Clermont et son château -1843). Mais son œuvre majeure fut l’hôtel-de-ville, tribunal et maison d’arrêt de Clermont-Ferrand architectes de la première campagne de travaux de l’édifice principal de l’hôtel-Dieu (1765-1779). Cette Clermont-Ferrand, il est notamment l’auteur de l’hôpital Saint-Joseph-des-Abandonnés (1746-1762, actuel rédigée par Pascal Piéra pour sa thèse de Doctorat (L’embellissement des villes de Clermont-Ferrand et conventuels des carmes déchaussés de Clermont (1751-1779), hôtel au 38, rue du Port, à Clermont (1762), Refuge
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Emplacements de l'hôtel-Dieu Saint-Barthélemy, de l'hôpital-général , du Refuge et de l'hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand (sur le fond de plan cadastral de 2016 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Relevé du rez-de-chaussée des bâtiments de l'hôtel-Dieu Saint Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan des deux voies et des immeubles à créer sur l'emplacement de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le portail de l'hôtel-Dieu Saint-Barthélemy réemployé au château de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan de la partie sud-ouest de Clermont, 1791 (extrait du "Plan Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Principales campagnes de construction de l'édifice de l'hôtel-Dieu Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Représentation schématique des niveaux de l'édifice de l'hôtel-Dieu Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Coupe nord-sud de l'édifice de l'hôtel-Dieu (avec les galeries Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'édifice de l'hôtel-Dieu, plan du rez-de-chaussée sur la seconde
    Auteur :
    [conducteur de travaux] Gonin Roger
    Texte libre :
    . Ce montant n’atteint toutefois pas celui indiqué par un État de situation de l’hôtel-Dieu de Clermont première campagne de travaux de l’hôtel-Dieu, figurent le marché au blé de Clermont (1762-1771) et le pont 1. De l’hôtel-Dieu Saint-Barthélemy au « Grand hôtel-Dieu » 2. La chronologie de la première le cœur historique de l’hôtel-Dieu. Construit vraisemblablement à partir de 1766, il est le plus principale nord, bien mise en valeur par deux artères du centre de Clermont-Ferrand, incarne pour de nombreux habitants le lieu et l’institution. Dans son état actuel, l’hôtel-Dieu comporte six corps de bâtiment réparties sur un siècle furent nécessaires pour le bâtir. De l’hôtel-Dieu Saint-Barthélemy au « Grand hôtel -Dieu » L’hôtel-Dieu Saint-Barthélemy avait été édifié de 1562 à 1568 grâce au legs de l’évêque riverains. En novembre 1764, les administrateurs de l’hôtel-Dieu obtinrent des lettres patentes les « très convenables à un établissement tel que l’hôtel-Dieu, parce que la salubrité de l’air [pourrait
    Historique :
    Édifice construit de 1765 à 1860, remanié de 1952 à 1963 et de 1992 à 2000. Première campagne, 1765 direction de Roger GONIN. Surélévation partielle, 1998-2000, architectes Laurent ESPINASSE et Jean-Marc
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Léon-Malfreyt rue de Lagarlaye - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : les galeries souterraines
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : les galeries souterraines Clermont-Ferrand - rue Lagarlaye boulevard Malfreyt - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : les galeries souterraines
    Description :
    Réseau de galeries souterraines principalement situé sous l'enclos de l'hôtel-Dieu.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. "Plan des souterrains de l'hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand", levé en Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. "Hôtel-Dieu, plan général des caves", levé vers 1830-1850 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, corps de bâtiment médian, salle au nord-ouest de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, galerie sud, escalier Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, salle dite "du Bonnet Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, galerie sud-est vue depuis Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, galerie sud-est vue depuis Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, galerie de liaison Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, galerie de liaison Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, les galeries souterraines, carrefour des galeries
    Dimension :
    Longueur développée de toutes les galeries et cavités : 1 500 mètres environ.
    Texte libre :
    Clermont et l’hôtel-Dieu, est constituée par un tuf volcanique. C’est une roche tendre et litée, formée galeries et cavités remontant à Augustonemetum, cité gallo-romaine qui fut à l’origine de Clermont-Ferrand ). Sous le corps de bâtiment nord de l’hôtel-Dieu et sous la première cour existe un dédale de galeries : quelques petites caves Cette première phase est antérieure à la construction de l’hôtel-Dieu. Avant 1767 souterraines de sable, de toute évidence exploitées au moment de la construction de l’hôtel-Dieu. On constate l’hôtel-Dieu et les caves d’un immeuble de la rue Georges-Clémenceau. Ce projet non exécuté figure sur un principale, ce chiffre parait en rapport avec les besoins annuels de l’hôtel-Dieu qui pouvait accueillir Hospices de Clermont-Ferrand. Une « sœur tavernière » était chargée de la gestion des caves et de l’achat y a 160 000 ans, le vaste cratère du maar de Clermont-Chamalières (son diamètre dépasse un kilomètre et antérieures à celles du maar de Clermont-Chamalières. La coupe complète des dépôts fluviatiles
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - rue Lagarlaye boulevard Malfreyt - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : les raisons de l'étude
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : les raisons de l'étude Clermont-Ferrand - boulevard Malfreyt - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : les raisons de l'étude
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le site de l'hôtel-Dieu et ses abords, vers 2000 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan de situation du bien-fonds de l'hôtel-Dieu et de ses par les lettres A à F. Les principaux bâtiments sont : Le Refuge (1), l'hôtel-Dieu (2), la maternité principaux édifices en 2010. En gris clair le bien-fonds. Les principales entrées de l'enclos sont repérées (3), l'école de sages-femmes (4), l'hôpital pour enfants (5), la polyclinique (6), le pavillon des maladies sociales (7), l'ancienne faculté mixte de médecine et de pharmacie (8). En gris foncé sont figurés
    Texte libre :
    objectifs En mars et avril 2010, les services de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, composante du Centre enjeux scientifiques L’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand constitue un objet d’étude complexe modelé par Avis aux lecteurs Pour consulter l’ensemble de l’étude d’inventaire sur l’hôtel-Dieu de Clermont du Refuge) 5 - L’édifice de l’hôtel-Dieu 6 - Le tableau historique des anciens hôpitaux de Clermont ville). Inscrit au coeur du centre ancien de Clermont, l’hôtel-Dieu – son site et ses nombreux édifices fonctionnement. Les apports de l’opération d’inventaire permettent finalement d’inscrire l’hôtel-Dieu de Clermont l'étude 2 - Le site de 1764 à 2014 3 - Le Refuge 4 - La chapelle de l’hôtel-Dieu (originellement chapelle hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand, ont emménagé dans le nouvel hôpital d’Estaing (à l’est de la bâtiments de l’hôtel-Dieu bénéficient depuis 2004 d’une inscription sur l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. La direction du CHU de Clermont-Ferrand, très consciente de la valeur patrimoniale
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Malfreyt - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
    Référence documentaire :
    L'Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, histoire d'un établissement hospitalier. Clermont-Ferrand , Presses universitaires Blaise-Pascal, 2014, 239 p. Ouvrage collectif, sous la direction de Bernard direction de Pierre-Louis Laget, Claude Laroche et Isabelle Duhau.
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : l'école de sages-femmes
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : l'école de sages-femmes Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : l'école de sages-femmes
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Description :
    Bâtiment de plan rectangulaire.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, dessin de l'élévation de la façade Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, plan du rez-de-chaussée, 20 janvier 1894 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, coupes du bâtiment, 20 janvier 1894, Jean Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, la maternité, et à l'arrière plan Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, vue d'ensemble depuis l'est Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, façade principale vue du nord-est Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, façade principale, détail Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes vue depuis le sud-est Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes, façade sud. IVR83_20156300073NUC4A Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'école des sages-femmes vue du sud-ouest. IVR83_20156300072NUC4A
    Texte libre :
    -Dieu de Clermont-Ferrand. Elle s’élève en bordure de l’avenue Vercingétorix, à quelques mètres en école d’accouchement. La commission administrative des hospices de Clermont-Ferrand donna son assentiment, mais elle fit valoir que l’hôtel-Dieu ne disposait pas de locaux pour accueillir des élèves sages l’hôtel-Dieu ». Il avait obtenu du Conseil général un crédit de 2 000 francs pour subvenir aux besoins de d’accouchement occupa un bâtiment situé rue Dallet (à l’époque dans le faubourg nord de Clermont-Ferrand). En titulaire de la chaire d’accouchement de l’école de médecine de Clermont-Ferrand. Très logiquement, il du confort moderne », et de l’implanter sur les terrains de l’hôtel-Dieu, par exemple en bordure de une subvention. De leur côté, les administrateurs de l’hôtel-Dieu ne voulurent pas céder les terrains accouchements de l’hôtel-Dieu. Il imagina de construire côte à côte une nouvelle école et une maternité. Outre espaces qui l’entourèrent (jardin Lecoq, avenue, jardins de l’hôtel-Dieu), il bénéficia d’une situation
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des maladies sociales
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des maladies sociales Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des maladies sociales
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Description :
    Bâtiment de plan rectangulaire.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-est (avenue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, "Pavillon de vénérologie, plans Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, "Pavillon de vénérologie Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, "Pavillon de vénérologie, plans Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, le hall d'accueil au rez-de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, le bureau du directeur et la Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-est (avenue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-est (avenue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales vu du sud-ouest Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des maladies sociales, la façade principale vue du sud
    Texte libre :
    l’enclos de l’hôtel-Dieu, en bordure de l’avenue Vercingétorix (ancienne rue Saint-Jacques). Les « filles avant cette date), un quartier séparé du reste de l’hôtel-Dieu leur fut réservé. Il se composait d’une Clermont-Ferrand créèrent deux laboratoires, le premier d’anatomie pathologique, le second de bactériologie de l’hôtel-Dieu. L’augmentation rapide du nombre d’examens chimiques et bactériologiques conduisit à à Clermont-Ferrand un centre régional antivénérien et un laboratoire central de sérologie. Dans ce personnes qui venaient de l’édifice de l’Hôtel-Dieu (entre autres les malades admis dans le service de maison « de Monsieur L. » à Clermont-Ferrand (actuel n° 53 avenue Jean-Jaurès). Elle fut utilisée par des hôpitaux. Ainsi à Clermont-Ferrand, le Refuge (mis en service en 1770) devait prendre en charge toutes les « prostitués repentantes » ou retenues contre leur gré, y compris les vénériennes. L’hôtel-Dieu accueillait Raoul Vaurs et Joseph Castaigne, Clermont-Ferrand comptait très officiellement à l’époque « dix maisons
    Historique :
    Bâtiment construit de 1931 à 1934 par l'architecte Albéric AUBERT, et remanié sur l'arrière lors de
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Couvrements :
    dalle de béton
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le site de 1764 à 2014.
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le site de 1764 à 2014. Clermont-Ferrand - boulevard Léon-Malfreyt rue de Lagarlaye boulevard Charles-de-Gaulle boulevard François-Mitterrand avenue Vercingétorix rue Saint-Guillaume rue Meyrand-des-Pradeaux rue de Poterat - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le site de 1764 à 2014.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Emplacements de l'hôtel-Dieu Saint-Barthélemy, de l'hôpital-général , du Refuge et de l'hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand (sur le fond de plan cadastral de 2016 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Relevé du rez-de-chaussée des bâtiments de l'hôtel-Dieu Saint Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Atlas des plans géométriques des fonds et héritages appartenant à Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Atlas des plans géométriques des fonds et héritages appartenant à Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plans schématiques du site sur lequel sera implanté l'hôtel-Dieu Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan géométrique de Clermont-Ferrand levé et lavé par Augustin Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan de la ville de Clermont-Ferrand rédigé par M. [Pierre Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan de la ville de Clermont-Ferrand rédigé par M. [Pierre Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Plan de la ville de Clermont-Ferrand rédigé par M. [Pierre
    Dénominations :
    ensemble hospitalier d'assistance ou de protection sociale
    Texte libre :
    désaffectation Le site de l’hôtel-Dieu est l’une des composantes de l’hyper-centre de Clermont-Ferrand. Il se administrateurs de l’hôtel-Dieu se gardèrent bien d’exposer. L’hôtel-Dieu de Clermont (c’est-à-dire l’institution Clermont (1766), plusieurs possessions de l’hôtel-Dieu se trouvaient à cette époque au sud, au sud-ouest et administrateurs de l’hôtel-Dieu complétèrent un ensemble foncier s’étendant largement au sud-ouest de Clermont déplacement de l’hôtel-Dieu 5. Des atouts urbains et fonciers 6. Un faubourg partiellement recomposé 7. Des XVIIIe siècle au milieu du XIXe siècle 10. De nouvelles limites pour l’enclos de l’hôtel-Dieu, 1854-1866 . L’édifice de l’hôtel-Dieu, le plus vaste de tous, s’étend dans la partie nord-est et au centre du site. Avec , il est toujours visible aux numéros 2-4-6 de la place Gilbert-Gaillard. L’hôtel-Dieu Saint-Barthélemy pouvant être agrandi L’hôtel-Dieu Saint-Barthélemy avait été reconstruit de 1562 à 1568 grâce au legs de administrateurs, l’hôtel-Dieu Saint-Barthélemy ne répondait plus aux besoins de la ville et des malades. Les
    Historique :
    L'histoire du bien-fonds de l'hôtel-Dieu a comporté quatre étapes principales : 1) 1764-1766 : constitution d'une grande propriété grâce à des achats complémentaires ; 2) 1793 : rattachement de la propriété du Refuge ; 3) 1858-1862 : nouvelle délimitation à l'ouest et au sud à l'occasion de la création d'un
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Léon-Malfreyt rue de Lagarlaye boulevard Charles-de-Gaulle boulevard François-Mitterrand avenue Vercingétorix rue Saint-Guillaume rue Meyrand-des-Pradeaux rue de
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la chapelle de l'hôtel-Dieu (originellement chapelle du Refuge)
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la chapelle de l'hôtel-Dieu (originellement chapelle du Refuge) Clermont-Ferrand - rue Saint-Guillaume (emprise absorbée par le parking Saint-Guillaume). - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la chapelle de l'hôtel-Dieu (originellement chapelle du Refuge)
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, plan du "2e étage sur le jardin", vers 1820, avec la Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle, vue générale, du nord-est, 1981 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle, vue générale, du nord-ouest, 1981 (la Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle, élévation nord, extrémité ouest, 1981 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, façade nord du corps de bâtiment nord qui abritait la Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, façade nord du corps de bâtiment nord vue du nord-est (à Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle (état de 1981), le choeur vu depuis la nef Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle en 2014 vue de son angle nord-ouest (état Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle (état de 1981), la nef vue depuis le choeur Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le Refuge, la chapelle (état de 1981), la nef et le choeur vus de
    Texte libre :
    centre de documentation du Service régional (Clermont-Ferrand, hôtel de Région), sont désormais de chapelle de l’hôtel-Dieu se situait dans le corps de bâtiment nord du Refuge (établissement également n’est que quelques temps après le rattachement de cette institution à l’hôtel-Dieu (26 novembre 1793 ) qu’elle devint la chapelle de l’hôtel-Dieu. Aménagée probablement entre 1775 et 1781, elle fut administrative des hospices de Clermont-Ferrand. En revanche, dans ces registres, l’on peut lire de nombreuses murales de la chapelle de l’hôpital général et de celle de l’hôtel-Dieu. Une hypothèse peut être formulée pour expliquer l’absence de pièces d’archives sur le réaménagement de la chapelle de l’hôtel-Dieu. Afin la chapelle de l’hôtel-Dieu (1982-1983), le Service régional d’Auvergne de l’Inventaire général du d’architecture de la chapelle de l’hôtel-Dieu constituait un ensemble cohérent, comparable à celui de la chapelle Aleil, l’évêque de Clermont François de Bonal aurait béni la première pierre de la chapelle en 1777
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - rue Saint-Guillaume (emprise absorbée par le parking Saint-Guillaume). - en
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
    Référence documentaire :
    La chapelle de l'hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : un exemple de la tradition classique dans la peinture monumentale du milieu du XIXe siècle. Article de Renaud BENOIT-CATTIN publié dans L'Histoire en
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la faculté mixte de médecine et de pharmacie
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la faculté mixte de médecine et de pharmacie Clermont-Ferrand - boulevard Charles-de-Gaulle - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : la faculté mixte de médecine et de pharmacie
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Description :
    Bâtiment de plan en L.
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté mixte de médecine et de pharmacie, plan de situation, 18 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté mixte de médecine et de pharmacie, plan "du 1er étage Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, façade principale vue du nord-ouest Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, la colonnade de la façade principale vue Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, façade principale vue de l'ouest Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, façade principale vue du sud-ouest Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, détail des baies de la partie droite de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, angle nord-ouest du bâtiment et façade Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, façade orientale du corps de bâtiment est Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. La faculté d'odontologie, façade sud du corps de bâtiment est/ouest
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit
    Texte libre :
    1. L’essor d’un enseignement 2. Les locaux de l’école dans l’hôtel-Dieu 3. Un nouveau bâtiment pour occupe l’angle nord-ouest de l’enclos de l’hôtel-Dieu, en bordure du boulevard Charles-de-Gaulle et de la pharmacie de Clermont-Ferrand (place Henri-Dunand). L’établissement universitaire rend ainsi hommage à une XIXe siècle. Elles aboutirent à la création de l’école secondaire de médecine de Clermont-Ferrand par souscrire en raison de l’insuffisance des locaux de l’école. Les locaux de l’école dans l’hôtel-Dieu Dès son ouverture en 1773, le nouvel hôtel-Dieu servit de lieu d’enseignement, mais il est fort probable qu’aucune usage de vastes espaces. Selon les plans qu’il dessina en mars 1808 pour l’achèvement de l’hôtel-Dieu , la municipalité et les hospices de Clermont-Ferrand réunirent enfin les fonds nécessaires à l’achèvement de l’aile nord de l’hôtel-Dieu. Par son legs de 40 000 francs, Jacques Hugaly-Meyrand apporta une scientifiques, les installations de l’école au sein de l’hôtel-Dieu furent régulièrement rénovées. Mais à la fin
    Historique :
    Bâtiment construit en 1949-1954 par l'architecte Albéric AUBERT (avec la collaboration réduite de René DELAYRE et la signature associée de Marcel DEPAILLER). Modifications en 1991-1993 (architecte
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Charles-de-Gaulle - en ville
    Couvrements :
    dalle de béton
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Description :
    Pavillon Desaix : bâtiment isolé de plan rectangulaire. Hôpital pour enfants : trois bâtiments de
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôpital pour enfants, les trois bâtiments (au second plan) vus du Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des militaires, plan du rez-de-chaussée, 8 juillet 1913 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des militaires, dessin des élévations et coupe, 8 Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Vu du nord-est, le pavillon des militaires (appelé "Desaix") conçu Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Vu du sud-est, le pavillon des militaires (appelé "Desaix") conçu Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants, plan Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants, plan du Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants, plan du Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon des militaires et l'hôpital pour enfants, plan du Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le pavillon Gosselin de l'hôpital pour enfants, vu du sud-est, vers
    Texte libre :
    les hôpitaux militaires et à son décret d’application du 3 février 1880, l’hôtel-Dieu de Clermont implantés un peu à l’écart dans les jardins de l’hôtel-Dieu. Leurs caractéristiques générales relevaient de soldats et des prisonniers de guerre malades faisait déjà partie des attributions de l’hôtel-Dieu de saisonnier des troupes de passage et selon les conflits. À partir de 1777, Clermont-Ferrand devint une ville la Guerre et les hospices de Clermont-Ferrand. Après la remise en cause des termes de cet accord, les admissions civiles étaient plus nombreuses. La capacité d’accueil de l’hôtel-Dieu risquait de devenir », les administrateurs des hospices de Clermont-Ferrand et les représentants du 13e corps d’armée architecturales peu en harmonie avec celles des bâtiments de l’hôtel-Dieu ». Ils recherchèrent un emplacement où à l’ouest et en contrebas de la première cour de l’édifice de l’hôtel-Dieu. Le pavillon recevrait et cinq, l’élévation nord onze. L'élévation orientale, tournée vers l'édifice de l'hôtel-Dieu, était
    Historique :
    Bâtiments construits de 1913 à 1925 ; architecte Jean AMADON.
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - avenue Vercingétorix - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le tableau historique des anciens hôpitaux de Clermont et les tableaux des bienfaiteurs des hospices
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le tableau historique des anciens hôpitaux de Clermont et les tableaux des bienfaiteurs des hospices Clermont-Ferrand - boulevard Malfreyt - en ville
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le tableau historique des anciens hôpitaux de Clermont et les
    Description :
    corps de bâtiment oriental de l'édifice de l'hôtel-Dieu. Ensemble composé de huit tableaux situé dans la galerie principale du rez-de-chaussée du premier
    Cadre de l'étude :
    opération d'urgence hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Le portail de l'hôtel-Dieu Saint-Barthélemy réemployé au château de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, corps de bâtiment nord, passage d'entrée, première Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, corps de bâtiment nord, passage d'entrée, première Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, corps de bâtiment nord, galerie du rez-de-chaussée Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Tableau historique (tableau 1, extrémité orientale de la galerie Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Tableau historique (tableau 1, extrémité orientale de la galerie du Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Tableaux des bienfaiteurs (tableau 2, extrémité nord de la galerie Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, premier corps de bâtiment oriental, galerie du rez-de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. L'hôtel-Dieu, premier corps de bâtiment oriental, galerie du rez-de Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Tableaux des bienfaiteurs (tableau 3, partie gauche
    Texte libre :
    1. Des hommages très utiles 2. Les panneaux et les tableaux de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand Le couloir le plus « prestigieux » de l’édifice de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand abrite un ensemble de pratique. Sur l’entablement du portail de l’ancien hôtel-Dieu Saint-Barthélemy de Clermont-Ferrand jusqu’en 1948, fut rédigé sur papier. Les panneaux et les tableaux de l’hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand En l’hôpital général. Dans l’hôtel-Dieu de Carpentras (édifié de 1750 à 1761), une galerie des « Donatifs 1845, le docteur Auguste Peghoux, professeur à l’école de médecine de Clermont-Ferrand, rédigea un bienfaiteurs des hospices de Clermont-Ferrand. Quarante ans plus tard, ce travail servit de base pour l’hôtel-Dieu avait été orné de quatre panneaux commémorant les actions de donateurs. Sur le mur de gauche Clermont ». Les sept autres donnent une liste chronologique des « Noms des bienfaiteurs des hospices », de l’exécution du tableau historique et des tableaux des bienfaiteurs situés dans le principal couloir de l’hôtel
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - boulevard Malfreyt - en ville
    Aires d'études :
    Clermont-Ferrand
  • Centre régional de documentation pédagogique de Clermont-Ferrand
    Centre régional de documentation pédagogique de Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand - 15 rue d' Amboise - en ville - Cadastre : 2019 HT 194
    Titre courant :
    Centre régional de documentation pédagogique de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Intérêt du cliché du point de vue de la composition urbaine : puy de Dôme dans l'axe de la rue d'Amboise et pignon orné (au titre du 1% artistique ?) du Centre régional de documentation pédagogique
    Texte libre :
    hectares). Depuis le 29 août 1929, le conseil municipal de Clermont-Ferrand avait décidé, en accord avec le recteur de l'académie de Clermont, et l'association des parents d'élèves notamment, de profiter de la la plupart des voies orientées est-ouest de Clermont, d'une mise en perspective du puy de Dôme. Avec -1970) se sont en quelque sorte partagé le site de l'ancienne caserne Gribeauval (îlot de plus de quatre désaffectation de la caserne pour construire deux lycées de garçons et une cité universitaire, de manière à créer CRDP. Ce type de décor témoigne d'une époque où les architectes et urbanistes avaient à coeur Gaston Bardet préconise pour le groupement régional de Vichy : "les immeubles existant en recul sur l'alignement pourront être maintenus dans les rues de [tel] secteur, à condition que les pignons séparatifs , qui de ce fait, restent apparents, soient aménagés ou décorés par les soins des propriétaires ne , daté de 1956 : "les murs séparatifs, les murs aveugles apparents doivent être traités avec les mêmes
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - 15 rue d' Amboise - en ville - Cadastre : 2019 HT 194
    Aires d'études :
    aire d'étude de la région Auvergne-Rhône-Alpes
    Référence documentaire :
    CRDP de Clermont. Avant-projet. CRDP de Clermont. Dossier d'avant-projet. AD Puy-de-Dôme. CRDP CRDP. PC et programme. CRDP de Clermont. PC et programme. AD Puy-de-Dôme. Construction et équipement. 1941-1898. CRDP de Clermont. PC et programme. 1957-1972. Non consulté. CRDP. Plans. 1963-1969. CRDP de Clermont. Plans. 1963-1969. AD Puy-de-Dôme. Construction et L'oeuvre de G. Noël père et de G. Noël fils. Georges Noël. Georges G. Noël. Centre de documentation du service régional de l'Inventaire général. Georges Noël. Georges G. Noël. Plaquette de présentation des travaux de l'agence ; 300 exemplaires éditées "peu après le décès [du] père, survenu en 1970 ". Envoi du fils au service le 4 octobre 2007. a) 1941 à 1967 : oeuvres de G. Noël b) 1967 à 1970 : oeuvres de G. Noël en collaboration avec son fils c) 1970 à 1972 : oeuvres de G. G. Noël d) additif général. Service régional de l'Inventaire d'Auvergne. Les villes en Auvergne. Fragments choisis. Réd
  • Marché dit halle au blé de Clermont-Ferrand
    Marché dit halle au blé de Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand - 19 rue Ballainvilliers - en ville - Cadastre : 2019 IN 1 2019 IN 2
    Titre courant :
    Marché dit halle au blé de Clermont-Ferrand
    Illustration :
    Plan cadastral dans le secteur de la halle au blé, au 18 septembre 2019. IVR84_20196300276NUDA Vue de la façade ouest (façade principale) de la halle et perspective sur l'obélisque élevé en mémoire du général Desaix, à l'extrémité de la rue Ballainvilliers. IVR84_20196300275NUC4A Élévation est, avec accès secondaire. Dans l'axe de la rue d'Enfer, tour de l'ancien collège détail de l'inscription située sur la façade principale, donnant la date d'inauguration de Départ de l'escalier situé au sud du vestibule. IVR84_20196300069NUC4A Escalier d'accès au dernier niveau, angle sud-est de la salle centrale. IVR84_20196300072NUC4A Dernier niveau : charpente de toit, en bois. IVR84_20196300071NUC4A , située dans la salle médiane du rez-de-chaussée au sud. Une seconde anamorphose, clairement identifiée de Georges Rousse, a été réalisée dans l'espace situé au-dessus de l'ancien carreau. IVR84_20196300068NUC4A
    Texte libre :
    , que les relevés réalisés en 1999 par les services des bâtiments communaux de Clermont-Ferrand. Une patrimoine chargé des travaux de transformation du FRAC, agence Christian Laporte (Clermont-Ferrand), non Édifice non étudié par le service de l'Inventaire général du patrimoine culturel. Seule une campagne photographique avant travaux a été organisée, de façon à conserver la trace d'un état de l'édifice notice d'indexation de ce dossier figure dans la base de données nationale Architecture (Mérimée) ; voir du Terrail, époque à laquelle le site de la halle au blé était déjà envisagé (et, semble-t-il , préconisé). Dans ce document figure notamment une coupe axonométrique de l'édifice explicitant le développement original des escaliers. Se reporter enfin au diagnostic produit par l'agence de l'architecte du
    Localisation :
    Clermont-Ferrand - 19 rue Ballainvilliers - en ville - Cadastre : 2019 IN 1 2019 IN 2
    Référence documentaire :
    Étude de faisabilité pour l'installation du FRAC dans l'ancienne halle aux blés de Clermont-Ferrand -Ferrand. 2007. Archives Région Auvergne-Rhône-Alpes site de Clermont-Ferrand. Étude de faisabilité pour l'installation du FRAC dans l'ancienne halle aux blés de Clermont-Ferrand. [2007]. Dans ce dossier sont envisagés . 2007. Étude de faisabilité pour l'installation du FRAC dans l'ancienne halle aux blés de Clermont Dômes, la salle Gaillard, le parc de la Pardieu, et, hors de Clermont, le site de Cébazat), en 2006 pistes, et dans la chapelle de l'ancien hôpital général (et aussi, très succinctement la clinique des arguments du président du FRAC, Henri Chibret, y sont exposés, face à ceux des présidents de Région s'étant AD 63. École de la halle au blé. 1881-1923. École de la halle au blé. AD Puy-de-Dôme. 2 O 3472 . École de la halle au blé. 1881-1923. Création d'une école primaire de garçons au premier étage (1881 AD 63. Adjudication de droits de place. An XI-1903. Adjudication de droits de place. AD Puy-de-Dôme
  • Pont de l'Hôtel-Dieu, ou dite passerelle de l'Hôtel-Dieu (détruit)
    Pont de l'Hôtel-Dieu, ou dite passerelle de l'Hôtel-Dieu (détruit) Lyon 2e - 69 Lyon 2e arrondissement 69 Lyon 3e arrondissement - rue Childebert rue Servient - en ville
    Titre courant :
    Pont de l'Hôtel-Dieu, ou dite passerelle de l'Hôtel-Dieu (détruit)
    Description :
    Établi à l'amont du bâtiment de l'Hôtel-Dieu, à l'emplacement de l'actuel pont Wilson, le pont de l'Hôtel-Dieu desservait le quai de l'Hôpital en rive droite et le quai de la Guillotière en rive gauche pont suspendu, long de 210 m, comportant trois travées. Il était assis sur deux piles oblongues et deux culées apparaissant maçonnées ou en béton. Sa suspension était essentiellement composée de quatre câbles métalliques passant de chaque côté dans des ouvertures pratiquées au sommet des massifs - formant pylônes -, s'élevant au-dessus et de chaque côté des piles et des culées (ceux des culées étant moins hauts). Le tablier en treillis (en bois et/ou en métal ?), large de 7 m, portait une chaussée à platelage apparemment en bois (chaussée pavée aux entrées). Elle offrait un passage charretier en double sens, encadrée de deux petits trottoirs de 1 m chacun bordés de parapets.
    Annexe :
    , entre les ponts Lafayette et de la Guillotière, en face du passage de la boucherie de l´hôpital, Palais des Tuileries, le 9 janvier 1837 (extr. du : Bulletin des lois du Royaume de France. IXe série. Règne de Louis-Philippe Ier, roi des Français. 1er semestre de 1837, contenant les lois, les ordonnances d . Paris, 1837, t. XIV, p. 17-19) : "Sur le rapport de notre ministre secrétaire d´état au département des travaux publics, de l´agriculture et du commerce ; Vu les offres faites par la compagnie concessionnaire de la Guillotière, moyennant la concession d´un péage ; Vu l´avant-projet présenté par le conseil général d´administration des hospices de Lyon, et par lequel il propose d´établir, sur un point très rapproché de l´emplacement de la passerelle, c´est-à-dire dans l´axe du passage de la boucherie de l´hôpital hospices de Lyon d´un droit de péage pendant cinquante années ; Vu les pièces de l´enquête ouverte sur ces l´avis de la commission locale consigné dans un procès-verbal en date du 27 octobre 1835 ; Vu les
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Points de franchissement du Rhône
    Observation :
    Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2006, par
    Appellations :
    pont de l'Hôtel-Dieu, ou passerelle de l'Hôtel-Dieu
    Illustration :
    100 - Lyon. Pont deHôtel-Dieu. [Avant 1920]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR 165 - Lyon - Pont deHôtel-Dieu / P.H. & Cie édit. Nancy : P.H. & Cie, [avant 1905]. 1 impr [Pont de l'Hôtel-Dieu]. [Début du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (Musée Gadagne. 9(51) 51 Lyon - Pont deHôtel-Dieu / S.L.P. édit., [avant 1903]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et 2624. Lyon. Le Pont deHôtel-Dieu / L.V. & Cie édit., [avant 1909]. 1 impr. photoméc. (carte [Pont de l'Hôtel-Dieu, détail]. [1er quart du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (AM Lyon. 10 Ph [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot [Construction du Pont deHôtel-Dieu sur le Rhône] / F. Pacalet, Ch. Volatier, Rapidphoto phot 1008. Lyon - L´Hôtel-Dieu et Pont sur le Rhône / E.L.D. édit., [avant 1915]. 1 impr. photoméc
    Historique :
    des Bouchers ou de la Boucherie, utilisée par les bouchers établis à la boucherie de l'Hôtel-Dieu pour l'Hôtel-Dieu veulent construire un pont pour concurrencer la Compagnie des Ponts du Rhône, propriétaire À l'emplacement de ce pont existait depuis le 15e siècle une estacade de 25 m de long, dite pont jeter leurs déchets dans le fleuve. Vers 1830, cette estacade disparaît car les administrateurs de pont à cette dernière contre la concession des droits de péage (annexe n° 1). Le pont, construit de câbles, de mauvaise qualité, s'oxydent rapidement et doivent être remplacés dès 1850. En 1871, le pont est limité à trois tonnes de charge, ce qui ne peut suffire au trafic. On décide finalement de le démolir en 1912, et de le remplacer par un pont provisoire en bois utilisé jusqu'en 1918.
    Référence documentaire :
    AD Rhône. 3959 W 1757. Ponts sur le Rhône. Lyon : ponts de la Guillotière, Wilson et Hôtel-Dieu AD Rhône. 3959 W 1757. Ponts sur le Rhône. Lyon : ponts de la Guillotière, Wilson et Hôtel-Dieu Plan général de la ville de Lyon. Grand-Hôtel-Dieu. 184 / 1:500. 1864. 1 plan : en noir (AM Lyon , Plan général de la ville de Lyon. Grand-Hôtel-Dieu. 184 / 1:500. 1864. 1 plan : en noir (AM Lyon, série [Pont de l'Hôtel-Dieu]. [Début du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (Musée Gadagne. 9(51) 51 ) [Pont de l'Hôtel-Dieu]. [Début du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (Musée Gadagne. 9(51) 51) [Pont de l'Hôtel-Dieu]. [1er quart du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (Musée Gadagne. [Pont de [Pont de l'Hôtel-Dieu, détail]. [1er quart du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (AM Lyon. 10 Ph [Pont de l'Hôtel-Dieu, détail]. [1er quart du 20e siècle]. 1 photogr. : n. et b. (AM Lyon. 10 Ph 148) [Pont deHôtel-Dieu, détruit et remplacé actuellement par le pont Wilson. Le Rhône en crue
  • Passage couvert : passage de l'Hôtel-Dieu
    Passage couvert : passage de l'Hôtel-Dieu Lyon 2e - rue Childebert quai Jules-Courmont place de la République - en ville - Cadastre : 1999 AL 4
    Titre courant :
    Passage couvert : passage de l'Hôtel-Dieu
    Annexe :
    boucherie dehôtel-Dieu élevée en 1579, l´Administration décida de la remplacer par un passage couvert. Ce ´établir un lavoir à l´intérieur dehôtel-Dieu. Mais où l´installer, sinon dans les locaux du secrétariat , pouvant communiquer avec l´intérieur de l'hôtel-Dieu et connu sous le nom de café des Etats-Unis administratifs ne cessèrent de s´agrandir au dépens des magasins et logements proches et même de l'hôtel-Dieu. En l'Hôtel-Dieu et la direction en est confiée à un régisseur-architecte, employé de l´Administration. En l´étroit passage de l'Hôtel-Dieu fut transféré dans l´ancien immeuble de la Cie du Gaz 3 quai des début de bail). Extraits : nom des bailleurs dont la profession est donnée Passage de l'Hôtel-Dieu Geschel, plissage, ajourage et modèles Passage de l'Hôtel-Dieu, numéros impairs et rue Childebert couronnes, Melle Chenel directrice, 60 passage de l'Hôtel-Dieu l'hôtel-Dieu, en annexant une partie des locaux donnant sur le quai, contigus à ceux déjà existants. Le
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Appellations :
    passage de l'Hôtel-Dieu
    Illustration :
    Plan de l'hôtel-Dieu, 1869. A droite, le passage, avec la numérotation des boutiques sur la rue Plan des bâtiments et du passage de l'Hôtel-Dieu indiquant les boutiques numérotées, l'emplacement A droite, le passage. [Plan de l´Hôpital et du passage deHôtel-Dieu dans le cadre du projet de désaffection partielle non exécuté dehôtel-Dieu, 17 mars 1933.] IVR82_20106903037NUCA la place du passage de l'Hôtel-Dieu IVR82_20126901660NUCA A droite, le passage avec la numérotation des boutiques. [Hôtel-Dieu et Charité : plans des propriétés des hôpitaux et des propriétés étrangères aux hôpitaux sur le quai de l'Hôpital et le quai de la du petit dôme coloré en rouge et le projet d'élargissement de la rue Childebert et du pont Wilson Elévation sur la rue de l'Hôpital, Christôt, 1828 IVR82_20106903058NUCA Démolition du passage, vestiges de la verrière avec la basilique de Fourvière en arrière-plan
    Auteur :
    [architecte de l'entreprise] Christôt
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    travaux du passage de l'Hôtel-Dieu aux architectes Christôt (4 000 fr) et Duboys (2 000 fr). Les travaux Dubuisson de Christôt, architecte des Hospices, dessine en 1828 l´élévation du passage de l'Hôtel -Dieu, remplaçant ainsi la boucherie sur la rue Childebert et une partie de la rue de l'Hôpital. En effet, le nord de l´hôpital abritait les boucheries depuis 1578, soit un abattoir et des boutiques. Avec la création de l´abattoir de Perrache et pour des raisons d´hygiène, on transforme ce lieu en un . Une verrière couvre le passage haut de 15 m et comprenant 2 rangées de magasins. Les anciens murs de pouvoir Pénelon perçoivent 230 776 fr. En 1843, une gratification est allouée pour la conduite des louées et assure à l´hôpital un revenu annuel de 50 000 fr. C'est la société d'éclairage dirigée par Dalbis qui est chargée de fournir les mètres cubes de gaz et d'entretenir les becs de gaz (ainsi que , le ferblantier Villard fournit 66 chapiteaux en zinc. En 1856, le ciel vitré bénéficie de réparations
    Localisation :
    Lyon 2e - rue Childebert quai Jules-Courmont place de la République - en ville - Cadastre
    Référence documentaire :
    Hôtel-Dieu de Lyon. Passage de l'Hôtel-Dieu. Elévation sur la rue de l'Hôpital. Dressé par Hôtel -Dieu de Lyon. Passage de l'Hôtel-Dieu. Elévation sur la rue de l'Hôpital. Dressé par l'architecte des Plan de l'hôtel-Dieu. 1869. Ech. Au 1/200e (AML 2 N 706) Plan de l'hôtel-Dieu. 1869. Ech. Au 1/200e Plan des bâtiments et du passage de l'hôtel-Dieu indiquant les boutiques numérotées, l'emplacement Plan des bâtiments et du passage de l'hôtel-Dieu indiquant les boutiques numérotées, l'emplacement du [Plan de l´Hôpital et du passage deHôtel-Dieu dans le cadre du projet de désaffection partielle [Plan de l´Hôpital et du passage deHôtel-Dieu dans le cadre du projet de désaffection partielle non exécuté deHôtel-Dieu, 17 mars 1933.] (AML 2 OP 925) Passage de l'hôtel-Dieu. Photogr., s.d. [mil. XXe s.] Reproductions de plaques de verre conservées Passage de l'hôtel-Dieu. Photogr., s.d. [mil. XXe s.] Reproductions de plaques de verre conservées aux
  • Ensemble des puits de l'hôtel-Dieu
    Ensemble des puits de l'hôtel-Dieu Lyon 2e - 1 place de l' Hôpital rue Marcel-Gabriel-Rivière 58-74 quai Jules-Courmont 7-9 rue de la Barre rue Bellecordière - en ville - Cadastre : 1999 AL 5
    Titre courant :
    Ensemble des puits de l'hôtel-Dieu
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Illustration :
    Le puits de la cour de l'Arbre IVR82_20106901632NUCA Le puits de la cour de l'Arbre. Un robinet IVR82_20106901634NUCA Le puits de la cour de l'Arbre. Détail d'un robinet IVR82_20106901635NUCA Le puits de la cour de la Pharmacie IVR82_20106902007NUCA Le puits de la cour de la Chaufferie IVR82_20106902003NUCA Le puits de la cour de la Chaufferie. Vue de 3/4 IVR82_20106902139NUCA Le puits de la cour de la Chaufferie. Vue depuis le nord IVR82_20096905577NUCA Mécanisme de la pompe aménagée sous le passage couvert du bâtiment K, côté nord Cartouche portant la signature du fontainier Vergniette, mécanisme de la pompe du bâtiment K
    Auteur :
    [architecte de l'entreprise] Tissot Barthélémy Antoine
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Historique :
    Dufour se fait en 1830. En 1842, L. Vergniette est payé pour une pompe le long de la façade dehôtel -Dieu sur un devis de 1841 (au nord du porche nord sur le quai). devis d´une fontaine (très probablement celle de la cour de l´Arbre) ; la fin des paiements au tailleur de pierre Nodet, au maçon Paret, aux ferblantiers Gaillard et Vergniette ainsi qu´au maître-serrurier
    Localisation :
    Lyon 2e - 1 place de l' Hôpital rue Marcel-Gabriel-Rivière 58-74 quai Jules-Courmont 7-9 rue de la Barre rue Bellecordière - en ville - Cadastre : 1999 AL 5
    Référence documentaire :
    1829, 1 MP 836 ; 1841, 1 MP 1850 Livres du détail de la dépense des Hospices Civils de Lyon. 1828 -1904 AC Lyon. 1 MP 835-957. Livres du détail de la dépense des Hospices Civils de Lyon sur les fonds
  • Hôtel-Dieu dit hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône, Hôpital général, Grand Hôtel-Dieu
    Hôtel-Dieu dit hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône, Hôpital général, Grand Hôtel-Dieu Lyon 2e - 1 place de l' Hôpital rue Marcel-Gabriel-Rivière 58-74 quai Jules-Courmont 7-9 rue de la Barre rue Bellecordière - en ville - Cadastre : 1999 AL 5
    Annexe :
    1625, 16 février. Délibération des recteurs de l'hôtel-Dieu au sujet de la construction des galeries 1625, 16 février. Délibération des recteurs de l'hôtel-Dieu au sujet de la construction des Rapport sur la visite à Lyon dehôtel-Dieu en passe d´être complètement désaffecté , Pierre-Louis Laget, mars 2010 Rapport sur la visite à Lyon dehôtel-Dieu en passe d´être complètement désaffecté qui se rencontrent même dans des établissement pourtant relativement modestes tel l´hôtel-Dieu de Montreuil-Bellay. Ainsi, à ma connaissance, seuls l´hôtel-Dieu d´Amiens, celui de Brie-Comte-Robert et très une extension dehôtel-Dieu en entamant la construction de nouvelles salles de malades immédiatement . Par la date du projet de construction, l´hôtel-Dieu de Lyon paraît être le premier en France où fut préexistante. Le plan actuel en T dehôtel-Dieu de Tournus procède ainsi d´une construction de salles de reconstruction dehôtel-Dieu de Lyon en 1622, fut fondé en 1634 à Paris un édifice qui, une fois achevé
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Appellations :
    hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône, Hôpital général , Grand Hôtel-Dieu
    Illustration :
    [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], plan des caves IVR82_20106903104NUCA nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], plan du rez-de-chaussée nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], plan du premier étage nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], élévation antérieure nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], élévation sur cour Plans dehôtel-Dieu de Lyon, Loyer, sd [entre 1756 et 1761]. papier collé, encre, lavis, 63 x
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Laure César [maître de l'oeuvre] Picquet Antoine [architecte de l'entreprise] Pascalon Paul
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Localisation :
    Lyon 2e - 1 place de l' Hôpital rue Marcel-Gabriel-Rivière 58-74 quai Jules-Courmont 7-9 rue de la Barre rue Bellecordière - en ville - Cadastre : 1999 AL 5
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu dit hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône , Hôpital général, Grand Hôtel-Dieu
    Murs :
    pierre de taille
    Dénominations :
    hôtel-Dieu
    Texte libre :
    au nord, dans le quartier Saint-Paul et vendu en 1499 (Ibid.). La fondation de l´actuel Hôtel-Dieu Guillotière et du grand Hôtel-Dieu. Lyon : N. Schevring, 1876. 202 p.). Mais les revenus de l´abbaye ne Childebert et la reine Ultrogothe. Origine du grand pont de la Guillotière et du grand Hôtel-Dieu. Lyon : N de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône A partir de 1507, l´hôpital prend le nom d´hôtel-Dieu de enfants et les nourrices (CROZE, p. 39). En 1526, le cimetière deHôtel-Dieu est établi près de l ´actuelle rue Grolée (DAGIER, p. 77). La première description connue deHôtel-Dieu date de 1539 (La police ´hôtel-Dieu de Lyon en 1523). Le plan scénographique de Lyon daté de 1550 environ en donne une possessions de la confrérie de la Sainte-Trinité que l´hôtel-Dieu annexera pour s´agrandir. En 1542, on , 1573 et 1578, et recteur dehôtel-Dieu, a largement participé à la construction de la boucherie et à . BB 107). Le 1er janvier 1583, le consulat confie l´administration dehôtel-Dieu à une assemblée de
    Historique :
    hôtel-Dieu est situé sur la rive droite du Rhône dans le centre historique de la ville de Lyon place de l´Hôpital. En 1507, l´hôpital prend le nom d´hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône. En 1583, le consulat confie l´administration dehôtel-Dieu à une assemblée de 6 notables, le (bâtiments M, O, Q et L) forment le coeur dehôtel-Dieu. Cet ensemble du XVIIe siècle commencé en 1622 est dresser le plan dehôtel-Dieu. Celui-ci dessine, ainsi que ses prédécesseurs du XVIIe siècle, quatre route d´Italie. La rue Serpillière est englobée dans l´hôtel-Dieu et disparaît au cours de cet hôtel-Dieu. Elle est menée de 1887 à 1893 par l´architecte Paul Pascalon et ponctuée d´un patrimoine du XIXe n´est pas encore pris en compte. Or, l´hôtel-Dieu de Lyon est également un témoin de l ´architecture hospitalière de cette époque. Le 22 novembre 2011, l'hôtel-Dieu est classé en totalité, sols des avaient modifié. Conclusion L´hôtel-Dieu est l´un des édifices les plus emblématiques de Lyon tant
    Référence documentaire :
    AC Lyon. D HD 14. Inventaire des parchemins et titres trouvés dans les archives dehôtel-Dieu AC Lyon. D HD 14. Inventaire des parchemins et titres trouvés dans les archives dehôtel-Dieu (1736) AC Lyon. Délibérations des recteurs de l'Hôtel-Dieu. E HD 4 (26 octobre 1578, 24 mai et 3 décembre AC Lyon. Délibérations des recteurs de l'Hôtel-Dieu. E HD 4 (26 octobre 1578, 24 mai et 3 décembre AC Lyon. Registres des mandats de l'hôtel-Dieu. E HD 21 (1606-1608) ; E HD 22 (1609-1610) ; E HD 23 AC Lyon. Registres des mandats de l'hôtel-Dieu. E HD 21 (1606-1608) ; E HD 22 (1609-1610) ; E HD 23 AC Lyon. E HD 1993. Réparations et aménagements des bâtiments deHôtel-Dieu et des maisons qui AC Lyon. E HD 1993. Réparations et aménagements des bâtiments deHôtel-Dieu et des maisons qui lui AC Lyon. 1 NP 266-267. Quai de l'Hôpital et façade de l'hôtel-Dieu. 1ère partie. Boutiques n° 6 à AC Lyon. 1 NP 266-267. Quai de l'Hôpital et façade de l'hôtel-Dieu. 1ère partie. Boutiques n° 6 à 84
  • Porte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon
    Porte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon Lyon 2e - quai Jules-Courmont - en ville
    Titre courant :
    Porte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon
    Description :
    Le portail du grand dôme de l'hôtel-Dieu est fermé par une porte cochère surmontée d'un tympan de menuiserie. Les vantaux sont composés de tables pleines en partie inférieure et vitrées en partie supérieure losange dont les croisillons sont masqués à l´extérieur par des motifs de ferronnerie. Les panneaux sont confortés par des ferrures à équerre à tête ornée par des fleurs de lis repercées. Les gonds sont prolongés une targette en partie inférieure. L'ensemble est orné de motifs découpés et repercés. Les ébrasements intérieurs sont recreusés pour permettre le placement des éléments saillants de la serrurerie. Les gonds retournent le long des traverses, et se terminent, à chaque extrémité par un motif de fleur de lis repercé . Dms de la penture inférieure : h = 156,5 ; la (jusqu´au gond) = 39 ; la (de la penture de retour ) = 171 ; h du gond = 29 ; h du motif en fleur de lis = 23 ; la = 22,5 Dms de la penture du milieu : h = 100 ; la (jusqu´au gond) = 34,5 Le système de fermeture est quadruple : une double serrure, une
    Annexe :
    1764. Devis des ferrures pour le grand portail du dôme deHôtel-Dieu 1764. Devis des ferrures pour le grand portail du dôme deHôtel-Dieu (AC Lyon. B HD 85). ... Pour arrêté la corniche en 1763, 24 avril. Bail à prix fait pour la grande porte deHôtel Dieu passé à Guillaume Depayre porte deHôtel Dieu passé à Guillaume Depayre, maître menuisier de Lyon, par le recteur Jacques en menuiserie de l´entrée principale du dôme dudit l´Hôtel Dieu du côté du quay, laquelle sera en bon dehors deux ape coudée et à plombé de fer plat, deux gros cloux pour les arresté, quatre cloux à vis de cinq pouces de long chaqu´un, deux grande ape à pommelle et à es, pour arretté le dormant et équaire de huits pieds de long chacune, vingt quatre cloux à grosse teste pour les arreste. Arimé l´imposte d´une bande de fert mey plat d´un pouce d´epaisseur et deux pouces et demy de largeur, de long treize pieds . Pour le reste avoir entaillée la ditte armure de son epaisseur dans le bois, une espagniollette de
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Appellations :
    Porte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon
    Illustration :
    La porte du grand dôme de l'hôtel-Dieu de Lyon ouvrant sur le quai Jules-Courmont : vue de Vue d'ensemble de la porte depuis le vestibule du grand dôme IVR82_20106901840NUCA Vue d'ensemble de la serrure IVR82_20106901843NUCA Détail de la serrure IVR82_20106901841NUCA Détail de la targette inférieure IVR82_20106901842NUCA Détail de l'emplacement de la serrure dans l'ébrasement intérieur de la porte IVR82_20106901844NUCA Les clés, collection du Musée des Hospices civils de Lyon IVR82_20106906340NUCA
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Dimension :
    Largeur de la porte : la = 440
    Texte libre :
    DESCRIPTION DE LA PORTE DU GRAND DÔME DE L'HÔTEL-DIEU DE LYON Le portail du grand dôme ouvre sur composés de tables pleines dans la partie inférieure et vitrées dans la partie supérieure. Les parties ´extérieur par des motifs ; elles se ferment par un système de crémone, repercée d´un cœur. Le tympan de prolongées par des pentures en S, à la tête ornée de fleurs de lys repercées. Les gonds du milieu sont également maintenus par des pentures en S (fig. 2). Dimensions de la ferrure inférieure : la = 171 cm . Dimensions de la penture : h = 156,5 cm. H du gond = 29 cm ; h du motif en fleur de lys = 23 cm, la = 22,5 cm . Dimensions de la penture du milieu : h = 100 ; la jusqu´au gond = 34,5 cm. Le système de fermeture est quadruple : une double serrure, une targette en dessous sur le battant de gauche, une crémone à tige verticale sur le battant de droite, un loquet en haut de la porte. La double serrure est rectangulaire à repercées. C´est une serrure à trois points avec un système de targette par-dessous (fig. 3). Dimensions d
    Historique :
    l'hôtel-Dieu mentionne un paiement à Marc Chabry pour la sculpture de l'imposte, sans doute les ouverte depuis l'entrée du général de Gaulle à l'hôtel-Dieu en septembre 1944.  : prix-fait passé le 24 avril 1763, payé 1548 livres le 15 août 1764. La ferronnerie et la serrurerie de la porte sont réalisées par le serrurier lyonnais Martin Ray en 1764 pour 1550 livres. Les comptes de moulurations autour de la baie vitrée. Selon des renseignements oraux, la porte du grand dôme n'a pas été
    Référence documentaire :
    Bail à prix fait pour la grande porte deHôtel-Dieu passé à Guillaume Depayre, maître menuisier pour la grande porte deHôtel-Dieu passé à Guillaume Depayre, maître menuisier de Lyon, par le de Payre, maître menuisier à Lyon ; 1764. Devis des ferrures pour le grand portail du dôme deHôtel de Lyon, par le recteur Jacques Lambert ; 1764 AC Lyon. B HD 85. 1763, 24 avril. Bail à prix fait -Dieu ; 1764, 28 novembre. Quittance donnée par Martin Ray.
1 2 3 4 99 Suivant