Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 772 - triés par pertinence
  • Ville de Faverges
    Ville de Faverges Faverges - Faverges - bâti dense
    titreCourant :
    Ville de Faverges
    description :
    La ville de Faverges, située au pied du château du même nom, se compose de trois rues parallèles
    canton :
    Faverges
    contenu :
    La ville de Faverges apparaît au Moyen Âge. Elle se développe au pied du château (IA74001055 ) établi sur une éminence dominant la plaine, sur les pentes du Crêt de Chambellon. Le nom de Faverges , l'agglomération de Faverges supplante rapidement, en taille et en influence, ce village héritier de l'antique vicus de Casuaria : en 1318, Faverges obtient une charte de franchise du comte de Savoie Amédée V la mine de fer de la Bouchasse, prend son essor au XVe siècle. On trouve alors à Faverges des installe des forges à Faverges tandis que les moines de Tamié établissent un haut-fourneau à Seythenex Maurice Barfelly, procureur fiscal au conseil de Genevois à Annecy : "le bourg et ville de Faverges est ), originaire de Faverges mais installé à Lyon où il possède deux filatures de coton, décide d'acheter le château de Faverges pour installer une manufacture de soierie, afin de s'affranchir des difficultés métiers à tisser (voir IA74001057). Faverges devient dans la 1ère moitié du XIXe siècle une ville
    historique :
    La ville de Faverges apparaît au Moyen Âge. Elle se développe au pied du château (IA74001055 ) établi sur une éminence dominant la plaine, sur les pentes du Crêt de Chambellon. Le nom de Faverges , l'agglomération de Faverges supplante rapidement, en taille et en influence, ce village héritier de l'antique vicus de Casuaria : en 1318, Faverges obtient une charte de franchise du comte de Savoie Amédée V les moines de Tamié exploitent la mine de fer de la Bouchasse. On trouve alors à Faverges des installe des forges à Faverges tandis que les moines de Tamié établissent un haut-fourneau à Seythenex Maurice Barfelly, procureur fiscal au conseil de Genevois à Annecy : "le bourg et ville de Faverges est ), originaire de Faverges mais installé à Lyon où il possède deux filatures de coton, décide d'acheter le château de Faverges pour installer une manufacture de soierie, afin de s'affranchir des difficultés métiers à tisser (voir IA74001057). Faverges devient dans la 1ère moitié du XIXe siècle une ville
    localisation :
    Faverges - Faverges - bâti dense
    referenceDocumentaire :
    Faverges au fil des pas. Histoires d'une ville. DAVIET, Jérôme. Faverges au fil des pas. Histoires JUDET, p. (dir.) Le pays de Faverges. Une terre d'industrie XIXe. XXe siècles. JUDET, Pierre (dir .). Le Pays de Faverges. Une terre industrielle XIXe XXe siècle. Chambéry : Ed. Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie, Société des Amis de Viuz-Faverges, 2013 (Histoire en Savoie ; n°25). 111 p. ISBN Au pays de Faverges DURET, Michel. Au pays de Faverges. Joué-lès-Tours : ed. Alan Sutton, 1998 DURET, M. PICCAMIGLIO, A. Faverges et son canton DURET, Michel, PICCAMIGLIO, Alain. Faverges et son
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Présentation de la commune de Faverges
    Présentation de la commune de Faverges Faverges
    titreCourant :
    Présentation de la commune de Faverges
    description :
    La commune de Faverges occupe l'extrémité sud-est de la cluse du lac d'Annecy, au fond de la vallée , se compose du petit centre urbain de Faverges, d´une vingtaine de hameaux ruraux et de lieux-dits
    contenu :
    . Une paroisse est érigée à Viuz dès le VIIe siècle ; mais au XIIe siècle, le bourg de Faverges (voir Villaret dès la fin du XVIIIe siècle. Le destin industriel de la ville de Faverges prend toutefois son en textile lyonnais originaire de Faverges, décide d'installer une manufacture de tissage de mousseline et de broderie dans l'ancien couvent des Annonciades. En 1810, il achète le château de Faverges sortie de la ville en direction d'Albertville. La ville de Faverges connaît alors un important , soit près de 200 femmes issues d'une vingtaine de hameaux de Faverges). En 1902, Hans Stünzi , industriel originaire de la région de Zurich en Suisse, achète les soieries de Faverges à la société Gourd Faverges une filiale de la société Stäubli frères dont le siège se situe à Horgen sur les rives du lac de Zurich. Au cours du XXe siècle, la commune de Faverges connaît une concentration de la production au -Ferréol à côté de Faverges, installe un atelier à Faverges. Spécialisée au départ dans la maroquinerie de
    historique :
    attestée dès le VIIe siècle. Au XIIe siècle, le chef-lieu se déplace au bourg de Faverges, sous le château
    localisation :
    Faverges
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Moulin de la Curiale puis Moulin de Saint-Catherine puis Usine d'éclairage électrique de Faverges, actuellement Boulodrome de Faverges
    Moulin de la Curiale puis Moulin de Saint-Catherine puis Usine d'éclairage électrique de Faverges, actuellement Boulodrome de Faverges Faverges - Faverges - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 2 81; 3574; 3576; 3573; 2283; 2284; 5510
    titreCourant :
    Moulin de la Curiale puis Moulin de Saint-Catherine puis Usine d'éclairage électrique de Faverges , actuellement Boulodrome de Faverges
    description :
    , nord-est avant de rejoindre la commune de Faverges. A partir de cette ville, ce torrent change de nom Faverges, ce sont les anciennes fonderies du Villaret qui profitaient du détroit des torrents du Saint-Ruph traversant du sud au nord, la ville de Faverges. Pour arriver au lieu de la Curiale, il faut donc suivre l gradins complètement clause par les murs des jardins qui entourent le centre historique de Faverges.
    observation :
    Au regard du PLU de Faverges, ce site se trouve en zone Ua, zonage à forte densité urbaine aux
    illustration :
    Extrait de la Mappe Sarde de la commune de Faverges, 1732. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 2 O 2 IVR82_20117401004NUCA Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Faverges, extension et aménagement, plan d'ensemble IVR82_20117401079NUCA
    canton :
    Faverges
    contenu :
    Les récits réalisés par l´association les Amis de Viuz-Faverges mentionnent la présence d´une détruit pas les grandes inondations qui touchent Faverges dans les années 1730. Jean-Baptiste Desrippes revend les vestiges au marquis de Faverges mais la Révolution française pousse les nobles à céder leurs fils de Pierre Duport, propriétaire des soieries de Faverges, lequel y transporte le moulin de Sainte tous temps, la ville de Faverges a subi les caprices de ce cours d´eau qui a inondé à plusieurs reprises le village. Aussi les habitants de Faverges se sont appliqués à se défendre contre les irruptions torrent et d´où jaillit une source appelée la Fontaine de Faverges, qui alimente le cours d´eau. Mais la au pied de la montagne du château de Faverges. D´où elles continuent leurs cours vers une dérivation Fontaine de Faverges a été ouvert de la main d´homme depuis un temps fort éloigné et paraît remonter au avril 1863 adressée au conseil municipal de Faverges divers habitants de cette commune exposent que
    historique :
    Les récits réalisés par l´association les Amis de Viuz-Faverges mentionnent la présence d´une détruit pas les grandes inondations qui touchent Faverges dans les années 1730. Jean-Baptiste Desrippes revend les vestiges au marquis de Faverges mais la Révolution française pousse les nobles à céder leurs fils de Pierre Duport, propriétaire des soieries de Faverges, lequel y transfert le moulin de Sainte tout temps, la ville de Faverges a subi les caprices de ce cours d´eau qui a inondé à plusieurs danger qui pourrait menacer la ville de Faverges au moment d´une forte crue. De façon à réduire la
    localisation :
    Faverges - Faverges - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 2 81; 3574; 3576; 3573
    referenceDocumentaire :
    AD Haute-Savoie : 10 FS 204 Réparations, construction et rehaussement de la digue de Faverges AD Haute-Savoie : 10 FS 204 Réparations, construction et rehaussement de la digue de Faverges 1818-1859. Faverges, l´usine dite de la Fontaine de M. le Baron Blanc Jules. 1865 Faverges, l´usine dite de la Fontaine de M. le Baron Blanc Jules. 1865. Faverges, plan général des usines. 1865. Faverges par M. Dumont Pierre. 1892. de la ville de Faverges par M. Sicaud. n.p. AD Haute-Savoie : 6 S 77. Réparation du bief des usines de Faverges pour protéger les caves à la AD Haute-Savoie : 6 S 77. Réparation du bief des usines de Faverges pour protéger les caves à la AD Haute-Savoie : 2 O 978 Renforcement des digues de protection de Faverges et du hameau AD Haute
  • Mairie et halle au grains, puis office de tourisme du Pays de Faverges
    Mairie et halle au grains, puis office de tourisme du Pays de Faverges Faverges - Faverges - rue de la République - en ville - Cadastre : 1905 D15 3147 2008 D15 2314
    titreCourant :
    Mairie et halle au grains, puis office de tourisme du Pays de Faverges
    canton :
    Faverges
    historique :
    développement de Faverges au XIXe siècle. Sa construction avait été décidée en conseil municipal le 31 octobre -traité une partie des travaux à des artisans de Faverges : taille de pierre à Canovaz, couverture en tourisme du Pays de Faverges.
    localisation :
    Faverges - Faverges - rue de la République - en ville - Cadastre : 1905 D15 3147 2008 D15 2314
    referenceDocumentaire :
    AC Faverges. Série M2. Travaux de construction d'un hôtel de ville. AC Faverges. Série M2 Faverges au fil des pas. Histoires d'une ville. DAVIET, Jérôme. Faverges au fil des pas. Histoires
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Château de Faverges, puis Usines Duport et Blanc, puis Société Lyonnaise Gourd-Croizat-Dubost et Cie ou encore Soierie Stünzi, actuellement logements
    Château de Faverges, puis Usines Duport et Blanc, puis Société Lyonnaise Gourd-Croizat-Dubost et Cie ou encore Soierie Stünzi, actuellement logements Faverges - le Chateau - 293 chemin de La Vie Plaine - en ville - Cadastre : 0D17 1, 5732, 5425, 1712, 3059, 3060
    titreCourant :
    Château de Faverges, puis Usines Duport et Blanc, puis Société Lyonnaise Gourd-Croizat-Dubost et
    description :
    La ville de Faverges est située au point le plus élevé du col de séparation des bassins du Lac d ´entrée de Faverges. La ville est dominée par l'ancien château de Faverges. (Etude en cours. Depuis fin
    observation :
    Au regard du PLU, le Château de Faverges se trouve dans une zone Naar qui est au coeur d'une zone
    illustration :
    Extrait du cadastre de Faverges, 1905. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 1 G 40 IVR82_20117401060NUCA Plan général du Château, 29 juin 1994. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 5 Fi 34/10 IVR82_20117401061NUCA Cadastre 1945. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 1 G 40 Plan général du Château, 29 juin 1994. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 5 Fi 34/10 IVR82_20117401062NUCA Elévation corps central - cours. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 5 Fi 34/10 IVR82_20117401094NUCA Aile est, coupe A-A des combles, 29 juin 1994. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives
    canton :
    Faverges
    historique :
    Selon la légende, le château de Faverges était sans doute une construction en bois. Les premiers , une mention de "Berlion du château fort qu´on appelle Faverges". Plus tard, en 1173, un autre Berlion et Ponce de Faverges sont témoins d´un acte signé entre le roi d´Angleterre et le comte de Savoie . Guilfred de Faverges est témoin d'une donation à la chartreuse de Vallon en 1209, et dans une donation à la Faverges est passé entre les mains des Comtes de Genève. En 1316, le Comte de Genève Guillaume III et son frère Rodolphe vendent le château de Faverges au Comte de Savoie Amédée V Le Grand. En 1318, Amédée V octroie les franchises de Faverges. Promulgué le 29 septembre 1318, ce texte institue trois foires annuelles. La cité est aussi connue pour ses forges qui permettent à Faverges d´être à la tête d´un Savoie Philibert Le Beau vend le château de Faverges au prince François de Luxembourg-Martigues, mais propriété à Louis Millet qui devient baron de Faverges en 1572. Charles Emmanuel Millet, marquis de Faverges
    localisation :
    Faverges - le Chateau - 293 chemin de La Vie Plaine - en ville - Cadastre : 0D17 1, 5732, 5425
    referenceDocumentaire :
    AD Haute-Savoie : 10 L 91 Faverges : hospices ; affaires forestières ; voirie ; comptabilité ; AD Haute-Savoie : 10 L 91 Faverges : hospices ; affaires forestières ; voirie ; comptabilité ; industrie AD Haute-Savoie : 10 L 45 bis, Industrie : établissement Duport à Annecy et Faverges ; AD Haute -Savoie : 10 L 45 bis, Industrie : établissement Duport à Annecy et Faverges ; renseignements sur les usines à traiter le fer existant dans l´arrondissement de Faverges ; usine Doucet à Faverges. 1806-1815. AD Haute-Savoie : 5 M 190 Etablissements industriels, dangereux et insalubres, Faverges. AD Haute -Savoie : 5 M 190 Etablissements industriels, dangereux et insalubres, Faverges. 1921-1940. Faverges, plan général des usines. 1865. par M. Goud et Cie, usinier à Faverges. 1897. AD Haute-Savoie : 6 S 77. Prise d´eau dans le ruisseau de la Fontaine de Faverges au moyen d´une
  • Abattoir
    Abattoir Faverges - Thovey - 235 route du Thovey - en ville - Cadastre : 0D 1 52
    description :
    de Faverges longe la route du Thovey et occupe une parcelle donnant directement sur le canal de
    observation :
    Le secteur se trouve donc au regard du PLU de la commune de Faverges en zone Ualar qui se traduit
    illustration :
    Mur Pignon sud des anciens abattoirs de Faverges IVR82_20117401055NUCA Mur Pignon sud des anciens abattoirs de Faverges IVR82_20117401054NUCA Mur Pignon nord des anciens abattoirs de Faverges IVR82_20117401056NUCA
    canton :
    Faverges
    historique :
    Appellée route des bouchers ou route de Thoveix, la partie nord de Faverges est connue pour ces
    localisation :
    Faverges - Thovey - 235 route du Thovey - en ville - Cadastre : 0D 1 52
  • Moulin du Haut-Bourg dit Moulin Sainte-Catherine, transformé en Usine textile Duport et Blanc, puis Société Lyonnaise Gourd-Croizat-Dubost et Cie, puis Usine de construction mécanique Staübli Frères et Cie, actuellement logements
    Moulin du Haut-Bourg dit Moulin Sainte-Catherine, transformé en Usine textile Duport et Blanc, puis Société Lyonnaise Gourd-Croizat-Dubost et Cie, puis Usine de construction mécanique Staübli Frères et Cie, actuellement logements Faverges - Faverges - 48 route de Tamié - en ville - Cadastre : 0D 3 88, 3089, 2586, 2585, 6187, 6186, 6184, 6185
    description :
    Contigüe à la route de Tamié, l´ancienne usine Staübli domine l´entrée sud de la ville de Faverges dispose d´une position privilégiée. Dominant le secteur, les flancs de la montagne du château de Faverges bordent la périphérie du centre ville de Faverges. Dominant l´ensemble des jardins, le bief alimentait la
    observation :
    Au regard du PLU de Faverges, ce site se trouve en zone Ua, zonage à forte densité urbaine aux
    illustration :
    Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Extrait de la section D Feuille n°14 du cadastre de la commune de Faverges, 1945. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 1 G 40 IVR82_20117401083NUCA Les clos du sud de Faverges ouvrant sur le site Stäubli IVR82_20117401084NUCA
    canton :
    Faverges
    historique :
    Dominant la ville de Faverges, l´ancienne usine du Haut-Bourg connaît plusieurs histoires. Simple commune de Faverges. Situé à l´entrée sud de la ville sur le tracé du canal la Fontaine, cet artifice ville de Faverges prospère au Moyen Âge, l´agriculture et le travail du fer constituant deux de ses plaine de Faverges. Le moulin du Haut-Bourg était une dépendance appartenant aux religieuses de Sainte vendent ce moulin au marquis de Faverges, avec d´autres possessions. L´atelier de meunerie est transformé devient la propriété des industriels Gourd-Croizat-Dubost et Cie, qui possèdent le château de Faverges nord) et les filatures du château de Faverges (IA74001055). Les industriels lyonnais vendent les trois à Faverges de la maison mère de Horgen. Rudolf Schelling et Hermann Staübli codirigent leur atelier de construction mécanique à Faverges. Employant plus de 30 salariés en 1914, l´effectif est porté à "l´ancienne usine de confiture" près de la gare de Faverges où ils installent le contrôle final et l
    localisation :
    Faverges - Faverges - 48 route de Tamié - en ville - Cadastre : 0D 3 88, 3089, 2586, 2585, 6187
    referenceDocumentaire :
    AD Haute-Savoie : 10 L 91 Faverges : hospices ; affaires forestières ; voirie ; comptabilité ; AD Haute-Savoie : 10 L 91 Faverges : hospices ; affaires forestières ; voirie ; comptabilité ; industrie AD Haute-Savoie : 10 L 45 bis, Industrie : établissement Duport à Annecy et Faverges ; AD Haute -Savoie : 10 L 45 bis, Industrie : établissement Duport à Annecy et Faverges ; renseignements sur les usines à traiter le fer existant dans l´arrondissement de Faverges ; usine Doucet à Faverges. 1806-1815. Faverges, plan général des usines. 1865. Faverges, l´usine dite du Haut6du Bourg de MM. Gourd, Croizat, Dubost et Cie. 1865. PAJANI Bernard, Faverges et ses environs : un moment de son histoire, 1906, un aspect de sa vie par PAJANI Bernard, Faverges et ses environs : un moment de son histoire, 1906, un aspect de sa vie par les cartes postales. Faverges : Pajani, 1982, 166 p.
  • Martinet à cuivre Desrippes puis usine du Thoveix actuellement jardins
    Martinet à cuivre Desrippes puis usine du Thoveix actuellement jardins Faverges - la Petite Biolle - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 1 23, 1725,
    observation :
    Faverges est reconvertie en quartier résidentiel, la propriété Desrippes forme un hameau très ancien.
    illustration :
    Mappe sardes, 12 ème feuille, copie, 1827. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 1 G 2 IVR82_20117401151NUCA Extrait de la Section D Feuille n°9 du cadastre de Faverges, 1905. Plan. Archives départementales Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Plan général des usines de Faverges, 1895. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Bâtiment attenant à la propriété constituant une annexe de l'ancienne filature de Faverges
    canton :
    Faverges
    historique :
    En ces lieux, à la sortie nord de la ville de Faverges est attesté depuis 1480, un martinet à progressivement à partir de 1756. A cette époque, l' association les amis de Viuz Faverges signalent dans leur . Dans la ville de Faverges, le bief alimente plus de sept usines. L´usine du Thoveix. Comprend un moulin bassin de retenue établi à la sortie de l´usine des soieries de Faverges. En 2011, la propriété
    localisation :
    Faverges - la Petite Biolle - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 1 23, 1725,
    referenceDocumentaire :
    AD Haute-Savoie : 10 L 45 bis, Industrie : établissement Duport à Annecy et Faverges ; AD Haute -Savoie : 10 L 45 bis, Industrie : établissement Duport à Annecy et Faverges ; renseignements sur les usines à traiter le fer existant dans l´arrondissement de Faverges ; usine Doucet à Faverges. 1806-1815. Faverges, deux prises d´eau établies à l´amont de l´usine de Thoveix fournissant les eaux nécessaires aux Faverges, l´usine dite du Thoveix et MM. Desrippes Jean Baptiste. 1865 Faverges, la prise d´eau d´irrigations à l´amont de l´usine de la rue du Coq appartenant à M. le Baron Extrait de la Section D Feuille n°9 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Extrait de la Section D Feuille n°9 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Plan général des usines de Faverges, réglement pour l'usage des eaux du ruisseau de la Fontaine, 20 Plan général des usines de Faverges, réglement pour l'usage des eaux du ruisseau de la Fontaine, 20
  • Forge (à cuivre) puis Moulin à Tabac et Battoir à Tan Ailloud
    Forge (à cuivre) puis Moulin à Tabac et Battoir à Tan Ailloud Faverges - Faverges - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 3 13, 4894, 2428, 2426, 4895, 2425, 2424, 2423, 2422
    description :
    Située au pied de la butte du château de Faverges, la ville historique dessine un arc qui suit les ´orientent perpendiculairement à la chaussée, le tissu urbain de Faverges se caractérise par une succession d se trouvant en aval de l´église de Faverges, ainsi que les artifices du battoir Ailloud ont disparu
    observation :
    Au regard du PLU de Faverges, ce site se trouve en zone Uaar à forte densité urbaine aux franges du
    illustration :
    Extrait de la Section D Feuille n°15 du cadastre de Faverges, 1905. Plan. Archives départementales Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie
    canton :
    Faverges
    historique :
    La ville de Faverges s´est défendue très tôt contre la montée des eaux du torrent du Saint-Ruph en prospérer. Ainsi, au nord de la rue Centrale de Faverges, un "rebattoir" à cuivre avec sa forge est nord de la ville de Faverges, M. Ailloud établi en ces lieux une annexe de ce site de production. Il y arrêté du 12 germinal an 12. Il existe sur le cours d´eau formée par la Fontaine de Faverges six usines
    localisation :
    Faverges - Faverges - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 3 13, 4894, 2428, 2426
    referenceDocumentaire :
    Faverges, plan général des usines. 1865. Faverges, réglement des tanneries de MM. Neyret et Ailloud. 1865 Faverges, l´usine dite de la Rue Centrale de M. Ailloud. 1865. PAJANI Bernard, Faverges et ses environs : un moment de son histoire, 1906, un aspect de sa vie par PAJANI Bernard, Faverges et ses environs : un moment de son histoire, 1906, un aspect de sa vie par les cartes postales. Faverges : Pajani, 1982, 166 p. QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Lyon  : QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Lyon : Mémoire Faverges, deux prises d´eau établies à l´amont de l´usine de Thoveix fournissant les eaux nécessaires aux Extrait de la Section D Feuille n°15 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Extrait
  • Tannerie Neyret
    Tannerie Neyret Faverges - Faverges - 15 rue de La Boucherie - en ville - Cadastre : 0D 2 98
    observation :
    Au regard du PLU de Faverges, ce site se trouve en zone Uaar qui a une forte densité urbaine aux
    illustration :
    Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Extrait de la section D Feuille n°15 du cadastre de la commune de Faverges, 1945 Section D Feuille n°15 du cadastre de la commune de Faverges, 1945 IVR82_20117401473NUCA
    canton :
    Faverges
    historique :
    La commune de Faverges développe une activité industrielle particulière. Située en amont du lac d zones d´influences. Le couloir de Faverges prolonge le lac dans sa partie sud. Deux torrents parcourent , établie sur une ligne de partage des eaux, Faverges constitue une interface entre les bassins-versants du au XIII ème siècle, époque du développement du château de Faverges. Plusieurs inondations menacent protéger la ville de Faverges. Grâce au mur de défense, l´activité artisanale prospère le long du bief qui fait le lien entre les deux rivières. Le ruisseau de la Fontaine de Faverges passe dans la ville au
    localisation :
    Faverges - Faverges - 15 rue de La Boucherie - en ville - Cadastre : 0D 2 98
    referenceDocumentaire :
    Faverges, plan général des usines. 1865. Faverges, l´usine dite de la Rue Centrale de M. Ailloud. 1865. AD Haute-Savoie : 6 S 77. Réparation du bief des usines de Faverges pour protéger les caves à la AD Haute-Savoie : 6 S 77. Réparation du bief des usines de Faverges pour protéger les caves à la QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Lyon  : QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Lyon : Mémoire Extrait de la Section D Feuille n°15 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Extrait de la Section D Feuille n°15 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Plan général des usines de Faverges, réglement pour l'usage des eaux du ruisseau de la Fontaine, 20 Plan général des usines de Faverges, réglement pour l'usage des eaux du ruisseau de la Fontaine, 20
  • Distillerie Chevrier actuellement logements
    Distillerie Chevrier actuellement logements Faverges - la Curiale - 293 chemin de La Vie Plaine - en ville - Cadastre : 0D 1 11, 5732, 5425, 1712, 3059, 3060
    illustration :
    Extrait de la section F Feuille n°14 du cadastre de la commune de Faverges, 1945. Plan. Archives municipales de Faverges © Archives municipales de Faverges. 1 G 40 IVR82_20117401070NUCA
    canton :
    Faverges
    historique :
    Par pétition en date du 12 juin 1913, M. Chevrier distillateur à Faverges, demande l'autorisation d'établir dans le ruisseau de la Fontaine, à Faverges, au droit de sa distillerie sise à la sortie de la
    localisation :
    Faverges - la Curiale - 293 chemin de La Vie Plaine - en ville - Cadastre : 0D 1 11, 5732, 5425
    referenceDocumentaire :
    Extrait de la section F Feuille n°14 du cadastre de la commune de Faverges, 1945Plan Extrait de la section F Feuille n°14 du cadastre de la commune de Faverges, 1945Plan
  • Village de Viuz
    Village de Viuz Faverges - Viuz - bâti dense
    description :
    Situé sur le rebord nord de la plaine de Faverges, au pied des falaises, le village de Viuz est un du XXe siècle, liée au développement industriel de Faverges et à son dynamisme démographique, a centre-ville de Faverges. Les maisons anciennes, bien que généralement fortement réaménagées, conservent
    canton :
    Faverges
    historique :
    autour de l'an Mil ; toutefois, au XIIe siècle, le bourg de Faverges, situé sous le château du comte de habitants. Malgré sa taille modeste, ce hameau situé près du centre ville de Faverges est cependant d'une
    localisation :
    Faverges - Viuz - bâti dense
    referenceDocumentaire :
    DURET, M. PICCAMIGLIO, A. Faverges et son canton DURET, Michel, PICCAMIGLIO, Alain. Faverges et son Au pays de Faverges DURET, Michel. Au pays de Faverges. Joué-lès-Tours : ed. Alan Sutton, 1998 Faverges au fil des pas. Histoires d'une ville. DAVIET, Jérôme. Faverges au fil des pas. Histoires
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Tannerie Ailloud actuellement maison d'habitation
    Tannerie Ailloud actuellement maison d'habitation Faverges - Faverges - 108 rue de Des Fabriques - en ville - Cadastre : 0D 2 99
    observation :
    Au regard du PLU de Faverges, ce site se trouve en zone Uaar à forte densité urbaine aux franges du
    illustration :
    Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Section D Feuille n°15 du cadastre de la commune de Faverges, 1945 IVR82_20117401473NUCA Plan général des usines de Faverges, 1865. Plan. Archives départementales de la Haute-Savoie Extrait de la section D Feuille n°15 du cadastre de la commune de Faverges, 1945
    canton :
    Faverges
    historique :
    La commune de Faverges développe une activité industrielle particulière. Située en amont du lac d zones d´influence. Le couloir de Faverges prolonge le lac dans sa partie sud. Deux torrents parcourent , établie sur une ligne de partage des eaux, Faverges constitue une interface entre les bassins-versants du au XIII ème siècle, époque du développement du château de Faverges. Plusieurs inondations menacent protéger la ville de Faverges. Grâce au mur de défense, l´activité artisanale prospère le long du bief qui fait le lien entre les deux rivières. Le ruisseau de la Fontaine de Faverges passe dans la ville au
    localisation :
    Faverges - Faverges - 108 rue de Des Fabriques - en ville - Cadastre : 0D 2 99
    referenceDocumentaire :
    Faverges, plan général des usines. 1865. Faverges, l´usine dite de la Rue Centrale de M. Ailloud. 1865. AD Haute-Savoie : 6 S 77. Réparation du bief des usines de Faverges pour protéger les caves à la AD Haute-Savoie : 6 S 77. Réparation du bief des usines de Faverges pour protéger les caves à la QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Lyon  : QUELLET Marie-Jeanne, Les formes du terrain et l´hydrographie dans le couloir de Faverges. Lyon : Mémoire Extrait de la Section D Feuille n°15 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Extrait de la Section D Feuille n°15 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Plan général des usines de Faverges, réglement pour l'usage des eaux du ruisseau de la Fontaine, 20 Plan général des usines de Faverges, réglement pour l'usage des eaux du ruisseau de la Fontaine, 20
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Faverges - Faverges - rue Simon Tissot-Dupont - en ville - Cadastre : 1905 D15 2949 2008 D15 2437
    description :
    L'église de Faverges se compose d'une nef centrale et de deux bas-côtés dépourvus de chapelles
    canton :
    Faverges
    historique :
    Jusqu'en 1763, le bourg de Faverges ne dispose que d'une chapelle desservie par un chanoine du , mais Faverges ne devient une paroisse à part entière qu'en 1803. En 1821, l'architecte Prosper Dunant
    localisation :
    Faverges - Faverges - rue Simon Tissot-Dupont - en ville - Cadastre : 1905 D15 2949 2008 D15
    referenceDocumentaire :
    AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux. Rapport du 20 septembre 1823 de la commission nommée par le conseil municipal relatif aux travaux à réaliser dans l'église de Faverges. AC Faverges municipal relatif aux travaux à réaliser dans l'église de Faverges. AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux. Rapport du 25 octobre 1825 de l'architecte Ruphy relatif à l'état de l'église. AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux. Rapport du 25 octobre 1825 de AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux. Lettre patente du 27 mars 1829 autorisant le syndic de Faverges à acquérir de gré à gré les terrains nécessaires à l'édification d'une nouvelle église. AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux. Lettre patente du 27 mars 1829 autorisant le syndic de Faverges à AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux. Délibération du 14 novembre 1829 pour couper le bois nécessaire à l'édification de l'église dans les forêts publiques AC Faverges. Série M1. Bâtiments Communaux
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Ecole René Cassin
    Ecole René Cassin Faverges - Faverges - rue de la République - en ville - Cadastre : 1905 D7 1550 2008 D7 1255
    canton :
    Faverges
    contenu :
    Les écoles de Faverges Suite à la loi Jules Ferry du 16 juin 1881 rendant l´enseignement public et gratuit, la commune de Faverges, qui disposait déjà de trois écoles confessionnelles et de quatre écoles primaire à l´inspecteur d´académie, les écoles de Faverges sont mal éclairées, petites et mal logées. Les
    historique :
    Avant les lois républicaines sur l'instruction publique le centre-ville de Faverges disposait de marquis de Faverges et une école de fille fondée un peu plus tard par madame Duport épouse de l'industriel favergien Jean-Pierre Duport (fondateur des soieries de Faverges). En 1881, le conseil municipal décide
    localisation :
    Faverges - Faverges - rue de la République - en ville - Cadastre : 1905 D7 1550 2008 D7 1255
    referenceDocumentaire :
    l'emplacement des futures écoles. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public. Délibération du 28 novembre 1881 acquérir pour la construction des écoles. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement l'architecte. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public. Délibération du 3 construction des écoles. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public p. 3 PAJANI, B. Histoire des écoles dans le canton de Faverges PAJANI, Bernard. Histoire des écoles dans le canton de Faverges au XIXème siècle Bulletin d'histoire et d'archéologie des amis de Viuz -Faverges, 1983, n° 23-24, p. 2-18.
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste Faverges - Viuz - route de Viuz - en écart - Cadastre : 1730 717 1905 C6 1114 2008 C6 888
    canton :
    Faverges
    contenu :
    -Augustin est clairement mentionné dans un texte qui rappelle la proximité de la ville de Faverges, qui bien avait sous sa dépendance les paroisses de Viuz, de Faverges et de Saint-Ferréol. Les biens possédés par
    historique :
    l'emplacement des édifices précédents. Selon les "Amis de Viuz-Faverges", cette reconstruction semble de Faverges décide de procéder à l'agrandissement de l'église en imposant les paroissiens de Viuz, et
    localisation :
    Faverges - Viuz - route de Viuz - en écart - Cadastre : 1730 717 1905 C6 1114 2008 C6 888
    referenceDocumentaire :
    reconstruction du clocher de Viuz. AD Haute-Savoie. Série 2 O : 972. Commune de Faverges : Edifices religieux : 972. Commune de Faverges : Edifices religieux. Rapport du 25 juin 1881 dressé par l'architecte la réparation du clocher de Viuz. AD Haute-Savoie. Série 2 O : 972. Commune de Faverges : Edifices du clocher à Joseph Monnet. AD Haute-Savoie. Série 2 O : 972. Commune de Faverges : Edifices . Commune de Faverges : Edifices religieux. Procès-verbal de réception des travaux de réparation du clocher AC Faverges. Série M1. Lettre du curé de Viuz à l'Intendant du Genevois AC Faverges. Série M1 AC Faverges. Série M2. Délibération relative à l'agrandissement de l'église de Viuz AC Faverges AC Faverges. Série M2. Procès-verbal d’adjudication attribuant les travaux d'agrandissement de l'église de Viuz à joseph Carrier. AC Faverges. Série M2. Bâtiments communaux. Procès-verbal d’adjudication AC Faverges. Série M2. Réception des travaux d'agrandissement de l'église de Viuz par l'architecte
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Ecole de Glaise
    Ecole de Glaise Faverges - Glaise - route de l'ancienne éole - en écart - Cadastre : 1905 F10 1669 2008 F10 1277
    canton :
    Faverges
    contenu :
    Les écoles de Faverges Suite à la loi Jules Ferry du 16 juin 1881 rendant l´enseignement public et gratuit, la commune de Faverges, qui disposait déjà de trois écoles confessionnelles et de quatre écoles primaire à l´inspecteur d´académie, les écoles de Faverges sont mal éclairées, petites et mal logées. Les
    historique :
    Le 15 juin 1865, la commune de Faverges décide d'établir une école à Glaise pour les enfants des hameaux de Bellecombe, les Roux, Saint-Ruph et Glaise : Le 22 avril 1868, la commune de Faverges obtient
    localisation :
    Faverges - Glaise - route de l'ancienne éole - en écart - Cadastre : 1905 F10 1669 2008 F10 1277
    referenceDocumentaire :
    l'emplacement des futures écoles. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public. Délibération du 28 novembre 1881 acquérir pour la construction des écoles. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement l'architecte. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public. Délibération du 3 construction des écoles. AD Haute-Savoie. Série 2 O 971. Commune de Faverges ; Equipement public p. 3-4 PAJANI, B. Histoire des écoles dans le canton de Faverges PAJANI, Bernard. Histoire des écoles dans le canton de Faverges au XIXème siècle Bulletin d'histoire et d'archéologie des amis de Viuz -Faverges, 1983, n° 23-24, p. 2-18.
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Moulin de la Curiale puis Moulin de Saint-Catherine puis Usine d'éclairage électrique de Faverges, actuellement Boulodrome de Faverges
    Moulin de la Curiale puis Moulin de Saint-Catherine puis Usine d'éclairage électrique de Faverges, actuellement Boulodrome de Faverges Faverges - Faverges - 409 route de La Fontaine - en ville - Cadastre : 0D 2 81; 3574; 3576; 3573; 2283; 2284; 5510
    dossier :
    Faverges, extension et aménagement, plan d'ensemble Moulin de la Curiale puis Moulin de Saint -Catherine puis Usine d'éclairage électrique de Faverges, actuellement Boulodrome de Faverges
    referenceDocumentaire :
    Faverges, extension et aménagement, plan d'ensemble, 1:2000Plan Faverges, extension et aménagement
  • Ancienne maison Blanc puis Tissot-Dupont, actuellement hôtel de Ville
    Ancienne maison Blanc puis Tissot-Dupont, actuellement hôtel de Ville Faverges - Faverges - rue de la République - en ville - Cadastre : 1905 D8 1552 2008 D8 3057
    canton :
    Faverges
    historique :
    Cette demeure a été édifiée en 1830 par Maurice Blanc (1804-1865) maire de Faverges et député au passe ensuite par héritage à la famille Berger avant d'être achetée par la mairie de Faverges qui en
    localisation :
    Faverges - Faverges - rue de la République - en ville - Cadastre : 1905 D8 1552 2008 D8 3057
    referenceDocumentaire :
    KREITMANN, Pierre. Petite histoire des familles Blanc et Duport à Faverges. Bulletin d'Histoire et d'Archéologie des Amis de Viuz-Faverges, 1989, n°31. KREITMANN, Pierre. Petite histoire des familles Blanc et Duport à Faverges. Bulletin d'Histoire et d'Archéologie des Amis de Viuz-Faverges, 1989, n°31. . Histoire et Patrimoine des Sources du Lac d'Annecy. [en ligne]. Faverges : CPCGF74, 05.10.2013. Accès
    airesEtudes :
    Pays de Faverges et du Laudon
  • Moulin de Frontenex puis moulin Sous le Pont de Frontenex, actuellement maison d'habitation
    Moulin de Frontenex puis moulin Sous le Pont de Frontenex, actuellement maison d'habitation Faverges - Chenevier - 409 route de La Fontaine - en écart - Cadastre : 0E 2 81, 1224, 2480
    observation :
    Au regard du PLU de la commune de Faverges, le moulin se trouve dans une zone d'habitat individuel
    illustration :
    Extrait de la Section E Feuille n°8 du cadastre de Faverges, 1905. Plan. Archives départementales
    canton :
    Faverges
    historique :
    Faverges. Ces deux hameaux constituaient des points stratégiques importants car ils contrôlaient les accès allant de l´abbaye de Tamié au village de Faverges. Par ailleurs, de nombreuses fonderies et autres forges sont mentionnées dans le mandement de Faverges, rattachés soit à l´abbaye de Talloires, soit à l commune Faverges et il n´est pas étonnant de voir que les artifices et autres usines ont une histoire sarde de Faverges dressé dans les années 1730 mentionne les artifices de Chenevier sous le pont de
    localisation :
    Faverges - Chenevier - 409 route de La Fontaine - en écart - Cadastre : 0E 2 81, 1224, 2480
    referenceDocumentaire :
    Torrent de Frontenex, commune de Faverges, plan indexé à la pétition de M. Roccaz Jean -Marie pour Torrent de Frontenex, commune de Faverges, plan indexé à la pétition de M. Roccaz Jean -Marie pour la Torrent de Frontenex, commune de Faverges, plan indexé à la pétition de M. Roccaz Jean -Marie pour Torrent de Frontenex, commune de Faverges, plan indexé à la pétition de M. Roccaz Jean -Marie pour la Extrait de la Section E Feuille n°8 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Extrait de la Section E Feuille n°8 du cadastre de Faverges, 1:1 000. 20 décembre 1905Plan Commune de Faverges, plan général et plan de détails pour un projet d'alimentation en eau potable Commune de Faverges, plan général et plan de détails pour un projet d'alimentation en eau potable du
1 2 3 4 39 Suivant