Logo ={0} - Retour à l'accueil

Paysage du bassin-versant du Fier Supérieur

Dossier IA74001085 réalisé en 2012

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte

Œuvres contenues

Dénominationspaysage
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Annecy
AdresseCommune : Haute-Savoie

D´une superficie de 405 km², le bassin-versant du Fier Supérieur se compose de deux sous-bassins : le bassin-versant du Fier amont d´une superficie de 224 km² et le bassin-versant de la Fillière d´une superficie de 165 m². Le Fier prend sa source au pied de la face nord du Mont Charvin à une altitude de 2 011 mètres dans la commune de Manigod. Avec 2 407 mètres, le Mont Charvin, est le point culminant de la chaîne des Aravis et du bassin-versant du Fier. Dans ce bassin, il rencontre le Nom situé au sud-est du bassin, le Malnant descendant les versants du massif de la Tournette et enfin le torrent de la Fillière qui capte les eaux du plateau des Glières. La Fillière et le Nom sont, dans ce secteur, ses principaux affluents. Le paysage se compose essentiellement de vallées, de hauts massifs montagneux et de forêts importantes dans les altitudes les moins élevées. Sur les sommets, le paysage rocheux et de prairies constitue une dominante. Les fonds de vallées offrent peu d´espace pour le développement de l´urbanisation. Située à la confluence du Nom et du Fier, la ville de Thônes reste le principal secteur d´urbanisation dans le bassin du Fier Amont. Prenant sa source dans la face ouest du col des Aravis, le Nom draine un petit bassin depuis la commune de La Clusaz. Dans ce secteur, les sommets sont vertigineux et se composent de la pointe des Aravis (2 325 mètres), la pointe de Merdassier (2 313 mètres), l´Etale (2 484 mètres), la pointe de Mandallaz (2 277 mètres), la tête de l´Aulp (2 129 mètres) et du Mont Charvin. Le plus important des affluents de la rive droite du Fier, la Fillière prend sa source dans la gorge d´Albon, dans le massif des Bornes à 1 400 mètres d´altitude dans la commune de Dingy-Saint-Clair. Son cours est de 25 km et il reçoit les eaux du Nant de Brasset, du Flan, du Daudens. La confluence du Fier et de la Fillière marque la limite sud du bassin-versant. Riches en rivières et en ressource forestière, les vallées d´altitude constituent alors des couloirs artisanaux très actifs. Les villages des Clefs, de Thônes et Manigod en contrôlent les accès. Ainsi, dans le bassin versant du Fier Supérieur, ce réseau hydrographique dense favorise le développement d´un artisanat dispersé en fond de vallée. Une industrie dispersée se développe traduisant indirectement une sous exploitation de la ressource en eau.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété d'une société privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BERGES Aristide, La Houille Blanche. Grenoble : Truc, 1899, 213 p.

  • BURDEYRON Christiane, Au fil du Fier. Annecy : Imprimerie Vaccari, 1986, 128 p.

  • Conseil général de la Haute-Savoie, Bassin versant du Fier, étude d´opportunité pour la mise en oeuvre d´une gestion globale de l´eau et des milieux aquatiques. Annecy : CG74, 2007, 42 p.

  • France, Ministère de l´Agriculture, Annales. Direction de l´hydraulique et des améliorations agricoles. Fascicule 32, Service d´études des grandes forces hydrauliques (région des Alpes). Tome I, organisation et comptes rendus des travaux. Paris : Imprimerie Nationale, 1905, 181 p.

  • MOUGIN Paul, Les torrents de la Savoie, inondations et catastrophes. Grenoble : Grands Etablissements de l´Imprimerie Générale, 1914, 1251 p.

  • Syndicat Intercommunal du Lac d´Annecy, Le Lac d´Annecy de l´oxygène à la vie. dans Guide du Patrimoine Naturel de la Région Rhône-Alpes, n°6. Annecy : APEGE, 1993, 63 p.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir