Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
  • Villes en Auvergne : les formes urbaines
    Villes en Auvergne : les formes urbaines Clermont-Ferrand
    Description :
    Récurrence de caractères morphologiques et singularité. Mise en lumière des caractères morphologiques de la famille de villes. L’objectif de l’étude consistait à décrire les villes à l’aide d’une liste de caractéristiques morphologiques. La liste, pour être pertinente, a été dressée après avoir arpenté sept premières localités. Dans un second temps, l'enquête de terrain a ainsi consisté essentiellement à repérer de manière systématique : -les caractères liés au legs (les centres "labyrinthiques ") : --la rue étroite, rue-corridor, sinueuse ou courbe, avec saillies (escaliers, galeries de liaison entre immeubles situés de part et d'autre de la rue, encorbellements, avant-toits), générant des effets de coulisses (échappées) et de labyrinthe ; les impasses aux mêmes caractéristiques, --mais aussi la rue médiévale relativement droite dont la fonction est de relier le portail de l’église à la porte de ville symétrie : --les fronts des rues alignées, --les effets de régularisation des fronts de rue alignés
    Illustration :
    Plan d'alignement de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 1828-1845. 23e division : de l'hôtel de ville Plan d'alignement de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 1828-1845. 27e division : de la préfecture Plan d'alignement de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 1828-1845. 28e division : de la cathédrale Plan d'alignement de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), une proposition de L. Jarrier et A. Mallay Clermont-Ferrand -Puy-de-Dôme). Montage faisant ressortir les aménagements effectués d'après le type de rue se retrouve par exemple à Courpière et à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme Clermont-Ferrand. Rue des Gras. Rue d'origine médiévale menant directement de la porte de ville au Clermont-Ferrand. Rue Ballainvilliers. Obélisque implanté au carrefour, dans l'axe de quatre voies Clermont-Ferrand. Boulevard Joseph-Girod : une des créations prévues sur le plan de 1925 issu de la Clermont-Ferrand. Rue des Grands-Jours, chevet de la cathédrale. Effet du dégagement préconisé dans
    Texte libre :
    vue sur les monts du Livradois-Forez dans l'architecture de l'hôtel de ville) ; pour d'autres, la qu'elles engendrent, du statut de ces vides [...]", de l'histoire de ces vides, ajoutons-nous. "On peut décrire des typologies de vides urbains tout à fait évidentes, fortes, démonstratives". Il s'agit d'associer "la morphologie des vides avec l'analyse des paysages". Du point de vue méthodologique , l'Inventaire général du patrimoine culturel dispose de la notion de famille ("formée par tous les individus (dans ses limites administratives de 2014). Cela permet de faire apparaître la récurrence des caractères morphologiques des membres de la famille constituée. Cela permet d'établir des comparaisons entre ses membres, de les classer, de mettre en lumière et tenter d'expliquer les caractères originaux de la famille, de la servi à décrire les villes reste à compléter (il s’agissait de voir dans quelle mesure certains caractères se retrouvaient d’une ville à l’autre). Il s’agirait également de trouver comment mesurer
    Historique :
    d'alignement proposé en 1863 pour Clermont-Ferrand par Jarrier et Mallay un réseau de percées en témoigne. La (projet de 1781 de Deval pour la rue Neuve de Clermont-Ferrand, réalisé sur ce point notamment). Dans nos on le voit à Clermont-Ferrand ou à Courpière. On peut observer également que l'organisation d'une l'hôtel de ville avait été construit dans un secteur assez peu dense au début du XIXe siècle, le sont diffusés qui aboutissent par exemple à l'exemplaire de l'hôtel de ville et des postes du Mont-Dore Saisir les caractères morphologiques de la famille de villes dans leur évolution historique . Éléments de chronologie des formes urbaines. -Le grand point commun entre la plupart des membres de la famille est d'avoir hérité au milieu du XVIIIe siècle d'un tissu qualifié de labyrinthique. Concernant l'origine de ce trait (notamment un réseau viaire tortueux), nous rapportons des hypothèses de portée manière d’organiser et de penser la vie en société commune à tous les groupes humains. À l'origine il y
    Localisation :
    Clermont-Ferrand La Chaise-Dieu Saint-Georges-de-Mons
    Référence documentaire :
    Avant-projet du plan d'aménagement du groupement d'urbanisme, Clermont-Ferrand, 1949-1951 AD Puy-de Schéma de structure [de la ville de Clermont-Ferrand], 1964-1965. AM Clermont-Ferrand. 881 W 2 . Schéma de structure [de la ville de Clermont-Ferrand], octobre 1964-mars 1965, par André Pointet. Prolongement de la rue de l'hôtel-Dieu (percée), 1863 AD Puy-de-Dôme. 33 Fi 113/615. Prolongement de la rue de l'hôtel-Dieu jusqu'à la place Saint-Herem, 15 octobre 1863, par Agis-Léon Ledru. Fig. 70 PAE de Néris-les-Bains, 1922 Bibliothèque du Patrimoine, Clermont-Ferrand. CA 5097. Plan Plan d'alignement de Clermont-Ferrand en 1688 BOYER, François. Ville de Clermont-Ferrand. Premier à Clermont-Ferrand en 1947. Traverse de Clermont, 1780 AD Puy-de-Dôme. 1 C 6358. Traverse de Clermont, 1780, par Lomet , Clermont-Ferrand : EPA, 1998. Cliché n° IVR83_19936301677XA
  • ensemble de 2 chapes (non étudiées), une chasuble, 2 dalmatiques, 2 étoles, un manipule, un voile de calice, une bourse de corporal
    ensemble de 2 chapes (non étudiées), une chasuble, 2 dalmatiques, 2 étoles, un manipule, un voile de calice, une bourse de corporal Brioude
    Titre courant :
    ensemble de 2 chapes (non étudiées), une chasuble, 2 dalmatiques, 2 étoles, un manipule, un voile de calice, une bourse de corporal
    Description :
    Deux tissus constituent cet ornement : celui du fond et des accessoires, celui des orfrois de la chasuble et clavi des dalmatiques. Le premier est un lampas à fond gros de Tours, 2 lats de liseré, 2 lats de lancé, employant le frisé, broché à liage repris en sergé 3 lie 1 sens S. Le second emploie la
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Clermont-Ferrand : cathédrale : vêtement liturgique n°63, chape du second chapier Vue du devant de la chasuble IVR84_20184300021NUC4A Vue générale du dos de la chasuble IVR84_20184300022NUC4A Vue des deux étoles, du manipule, du voile de calice, de la bourse de corporal
    Dénominations :
    voile de calice
    Dimension :
    h 55.0 = voile de calice la 54.0 = voile de calice h 25.0 = bourse de corporal la 24.0 = bourse de corporal
    Représentations :
    ruban fleur feuille agneau de l'Apocalypse vigne blé desquels se trouvent des bouquets. Ces bouquets sont retenus par des cordons à quatre nœuds de passementerie. Le tour des bouquets et des rubans est bordé d'un motif doré ton sur ton doré, souligné de rouge . Les orfrois de la chasuble sont tissés à disposition, à petits bouquets cernés de feuilles d'acanthes soulignées de rouge, grappes de raisin et épis de blé. A la croisée dorsale se trouve l'Agneau de l'Apocalypse, brodé et rapporté sur fond de gloire en paillettes.
    Historique :
    chasuble de Mauzun : IM63000726, le manipule de Gannat : IM03000518 , Clermont-Ferrand, cathédrale Le tissu principal de cet ornement remonte à la première moitié du 19e siècle, il se retrouve dans d'autres ornements de la région ou hors région et aussi décliné en blanc. Il constitue la croix de la : parties de chapes (dont les robes) et dalmatiques du vêtement n°63, vêtement 70 (entier), Tours (37 ) : orfroi de chape : IM37000147. Il est décliné en blanc sur la croix de la chasuble de Montmorin : IM63000744 et la bourse de corporal de Billom : IM63000672.
  • Viaduc de Chapeauroux ou viaduc du Nouveau-Monde
    Viaduc de Chapeauroux ou viaduc du Nouveau-Monde Saint-Christophe-d'Allier - bâti lâche
    Titre courant :
    Viaduc de Chapeauroux ou viaduc du Nouveau-Monde
    Description :
    Viaduc courbe réalisé en maçonnerie. Il se développe sur 433 m de longueur pour une hauteur de 17 m et se compose de 58 arches de 12 m d'ouverture chacune.
    Illustration :
    Le viaduc courbe de Chapeauroux vu depuis la Haute-Loire, en direction de la gare et du village de Le viaduc enjambant le cours du Chapeauroux au point de confluence avec l'Allier, vu depuis les limites du département de la Haute-Loire, en direction de la Lozère. IVR83_19924300116XA Le viaduc de Chapeauroux vu depuis les limites de la Haute-Loire, en direction de la Lozère Détail du viaduc courbe de Chapeauroux. IVR83_19924300111XA
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Dombre Charles Célestin
    Historique :
    ligne de Clermont-Ferrand à Nîmes, dite "du Cévenol", sur le tronçon ouvert en 1870 depuis Langeac Le viaduc courbe de Chapeauroux est situé à la limite des départements de la Haute-Loire et de la Lozère (régions Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie). Il est l'un des ouvrages d'art remarquables de la (Haute-Loire) en direction de Langogne (Lozère). Les travaux de cet ouvrage d'art auraient été commencés en 1869. Sa conception est l'oeuvre de l'ingénieur en chef du PLM Charles Dombre, vraisemblablement en collaboration avec les ingénieurs Ruelle et Joubert. Les travaux de réalisation auraient été
    Localisation :
    Saint-Bonnet-de-Montauroux - bâti lâche
  • chasuble, étole, manipule, voile de calice, bourse de corporal : ornement réversible : ornement rouge, ornement vert
    chasuble, étole, manipule, voile de calice, bourse de corporal : ornement réversible : ornement rouge, ornement vert Craponne-sur-Arzon
    Titre courant :
    chasuble, étole, manipule, voile de calice, bourse de corporal : ornement réversible : ornement
    Description :
    Cet ornement est réversible, une face de gros de Tours rouge et une face de gros de Tours vert , entièrement brodées "à deux endroits", de motifs strictement identiques sur chaque face. Les broderies sont de filé, filé riant et sorbec (filé riant à l'âme de soie de couleurs qui diffèrent du jaune et du blanc).
    Annexe :
    Farcy, Louis de, 1890, p. 14 LE PASSÉ A DEUX ENDROITS L’ usage du piqué ou passé en or dut bien vite donner l'idée d'utiliser la quantité de fil précieux visible au revers en faisant des vêtements à deux endroicts, comme on disait. L inventaire du mobilier de Gabrielle d'Estrées en 1599, nous parle de « dix-sept carrez thoile de Hollande en broderie d'or et d'argent à deux endroits, prisés 80 escuz . » Étienne Binet l’appelle « besongne à deux envers» et mentionne celle « de semence de perles à deux endroits », ainsi que celle de clinquant. Le grand pavillon de damas, du brigantin, qui, avec huit autres vaisseaux, sillonnait le canal de Versailles, portait les armes du roi Louis XIV, brodées à double face. Les statuts de 1704 consacrent leur XXIVe article a ce point : « Seront les ouvrages à deux endroits faits d'or et d'argent, de soye ou autres étoffes. Et au cas qu 'il y ait rachure, seront lesdits Maistres sera point collé, mais attaché à petits points de soye, tant sur habits d’hommes que de femmes, meubles
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Vue générale du dos (côté rouge) de la chasuble IVR84_20174300014NUC4A Vue générale du dos (côté vert) de la chasuble. IVR84_20174300016NUC4A Vue du devant (côté vert) de la chasuble IVR84_20174300027NUC4A Vue générale du devant (côté rouge) de la chasuble. IVR84_20174300029NUC4A Vue de détail des broderies notamment le sorbec. IVR84_20174300028NUC4A Vue générale de l'étole, du manipule, du voile de calice et de la bourse de corporal du coté vert Vue générale de l'étole, du manipule, du voile de calice et de la bourse de corporal du coté rouge
    Dénominations :
    voile de calice bourse de corporal
    Dimension :
    h 61.5 = voile de calice la 65.5 = voile de calice h 23.5 = bourse de corporal la 20.5 = bourse de corporal
    Représentations :
    Bien qu'un dessin de galon brodé de feuillages et de pois matérialise des orfrois sur la chasuble , c'est l'ensemble de l'ornement qui est brodé sur toute sa surface. L'ornementation, identique sur les deux côtés, est à entrelacs de feuillages au sein desquels s'inscrivent des motifs de fleurs et
    Historique :
    Clermont en 1631 qui meurt en odeur de sainteté à Craponne en 1643 (d'après Audigier). D'après Ambroise décrite en 1770 par Charles-Germain de Saint-Aubin dans "l'art du brodeur" et Louis de Farcy en 1890 dans "la broderie du XIe siècle à nos jours..". Cette technique de haut niveau est rendue ici encore plus des pièces de l'ensemble. Quoique partiellement stylisée, elle est identifiable et un bon nombre de royaux et font l'objet de catalogues, recueils et florilèges qui inspireront les brodeurs. La tulipe qui ouvrages de Daniel Rabel (pl. 64), Emanuel Sweert (pl. 7) et Jean-Théodore de Bry (pl. 33). L'origine de cet ornement n'est pas connu. Traditionnellement on attribue les travaux de broderie à des institutions religieuses féminines, l'une d’entre-elles : les Augustines dépendant du couvent de Vals près le Puy s'établit à Craponne en 1645. La dextérité nécessaire à ce type de réalisation pourrait cependant être l’œuvre de brodeur professionnel et la réalisation ne pas être locale. Au XVIIe siècle la
    Référence documentaire :
    p. 394 Histoire de la ville de Clermont-Ferrand. 1870-1871 TARDIEU, Ambroise. Histoire de la ville de Clermont-Ferrand. Moulins : Desrosiers, 1870-1871. F°228 r., 228 v. Histoire de la ville de Clermont en Auvergne AUDIGIER, Pierre. Histoire de la ville de Clermont en Auvergne, mss 11485, BnF R 69047 p. 14 L'art du brodeur. 1770 SAINT-AUBIN, Charles-Germain de. L'Art du brodeur, 1770.50p.- [10p. de Pl. 33 Florilegium novum . 1612. BRY, Jean-Théodore de. Florilegium novum, hoc est : Variorum sculptae & ad vivum ut plurimum expressae... New Blumbuch... a Johanne Theodoro De Bry cive Oppenheimense , [Frankfurt am Main], 1612. - Éd. et gravé par Jean Théodore De Bry. Pl. 64 Recueil de miniatures de fleurs et d'insectes d'après les gravures du Theatrum florae. 1624 RABEL, Daniel. Recueil de miniatures de fleurs et d'insectes d'après les gravures du Theatrum florae
  • chasuble, étole, manipule, bourse de corporal : ornement rouge n°5
    chasuble, étole, manipule, bourse de corporal : ornement rouge n°5 Le Puy-en-Velay
    Titre courant :
    chasuble, étole, manipule, bourse de corporal : ornement rouge n°5
    Description :
    Le tissu du fond de la chasuble et des accessoires est un lampas damassé orangé à contre-fond de filé argent, broché de frisé de même couleur et de trame verte. Les orfrois sont de lampas doré à fond de satin, contre-fond de filé doré repris en sergé 4 lie 1par 2 coups de trame, broché de frisé doré et de trames multicolores. De larges galons de passementerie bordent les orfrois de la chasuble et de plus étroits les différentes parties de l'ornement.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Vue du devant de la chasuble IVR84_20184300167NUC4A Vue du dos de la chasuble IVR84_20184300168NUC4A Vue de l'étole, du manipule, de la bourse de corporal IVR84_20184300189NUC4A
    Dénominations :
    bourse de corporal
    Dimension :
    h 26.0 = bourse de corporal la 21.0 = bourse de corporal
    Représentations :
    aussi "à la dentelle", mais de dominante dorée à larges fleurs, fruits, feuillage. Les galons ondulés
    Historique :
    Le tissu de fond est à motifs "à la dentelle" de type des "persiennes" de la première moitié du 18e -Roche-Savine : IM63004136 et Saint-Julien-de-Coppel : IM63000794. Les galons sont probablement de la
    Référence documentaire :
    Maston. Clermont-Ferrand : E.P.A., 1991. (Images du patrimoine ; 95), pp. 89-96 . Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Région Auvergne. Canton de Billom : Puy-de-Dôme / Marceline Brunet, Brigitte Ceroni, Jean-Paul Leclercq, photogr. Roger Choplain, Roland Fig. 50 d, p. 52 ; Fig. 163, p. 142 Étoffes d'Auvergne : histoires de soieries sacrées. 2021 Auvergne-Rhône-Alpes. Service régional de l'inventaire général du patrimoine culturel. Étoffes d'Auvergne : histoires de soieries sacrées /dir. par Delphine Renault, Félicie Fougère ; textes, recherches Maryse Durin
  • chape
    chape Pébrac
    Description :
    La chape est constituée de cinq morceaux d'une même laize d'étoffe formant un demi cercle (trois morceaux), et un capuchon triangulaire. La technique du tissu a été étudiée par Sophie Desrosiers lors de la restauration de 1998, il s'agit d'un samit façonné 3 lats, le 3e latté et interrompu, lié en sergé
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [propriétaire] Chavanon Pierre de
    Représentations :
    Bedat dans son rapport de restauration. Le même auteur souligne des analogies dans la disposition du décor en bandes avec la chape de saint Mexme de Chinon (voir Congrès 2000).
    Historique :
    L'histoire de cette chape est liée à celle de saint Pierre de Chavanon fondateur de l'abbaye de de Pebrac en Auvergne, qu'on tient estre de S. Pierre Abbé de ce lieu, qui vivoit il y a six cens ans , qui sont de soie tissuë, et ont une espece de capuches par derriere". Elle était portée notamment lors des vêpres le jour de la fête du saint le 9 septembre, et une source orale certifie l'avoir vue historique récente, les sources du 19e siècle et de la première moitié du 20e siècle le rattachant pour la plupart à l'art islamique du 11e siècle, de provenance espagnole.
    Référence documentaire :
    de Dom Jacques Boyer,… 1710-1714, publié et annoté par Antoine Vernière. Clermont-Ferrand : Ferdinand ecclesiasticas… Tomus secondus : [Provinces de Bourges (évêchés de Clermont, Saint-Flour, Tulle, Le Puy) et Livre second, p. 526-545 La vie des saincts et sainctes d’Auvergne et de Velay. 1652 BRANCHE , Jacques. La vie des saincts et sainctes d’Auvergne et de Velay, recueillie et divisée en trois livres par p. 16-17 Journal de voyage de Dom Jacques Boyer,… 1710-1714 BOYER, Dom Jacques. Journal de voyage p. 704 Lettre écrite à M.D.L.R. au sujet de quelques antiquitez ecclesiastiques du diocèse de Saint -Flour. 1742 Lettre écrite à M.D.L.R. au sujet de quelques antiquitez ecclesiastiques du diocèse de Saint -Flour. Mercure de France. Paris : Guillaume Cavelier, Veuve Pissot, Jean de Nully, 1742, 04. p. 89-92 Note sur la chape de Pébrac et sur l’ancienne porte de Saint-Julien de Brioude. 1858 LEBLANC, Paul. Note sur la chape de Pébrac et sur l’ancienne porte de Saint-Julien de Brioude. Bulletin
  • Ensemble de huit chapes, deux chasubles, six dalmatiques, trois étoles, quatre manipules, quatre voiles de calice, deux bourses de corporal, un voile huméral, un voile d'exposition du Saint-Sacrement, un voile de lutrin : ornement blanc n°1
    Ensemble de huit chapes, deux chasubles, six dalmatiques, trois étoles, quatre manipules, quatre voiles de calice, deux bourses de corporal, un voile huméral, un voile d'exposition du Saint-Sacrement, un voile de lutrin : ornement blanc n°1 Le Puy-en-Velay
    Titre courant :
    Ensemble de huit chapes, deux chasubles, six dalmatiques, trois étoles, quatre manipules, quatre voiles de calice, deux bourses de corporal, un voile huméral, un voile d'exposition du Saint-Sacrement , un voile de lutrin : ornement blanc n°1
    Description :
    Trois types de tissu constituent l'ornement : - tissu n°1 : lampas, fond satin broché de trames de soie multicolores et trames de frisé et de filé, à liage repris en sergé 3 lie 1 sens Z : orfrois des chapes, voiles de calice, étoles, manipules, voile d'exposition du Saint-Sacrement, voile de lutrin et bourse de corporal. - tissu n°2 : lampas broché de trames de soie multicolores et trames de frisé et de lie 1 sens S : clavi des dalmatiques. Des galons de passementerie dorés bordent chaque pièce, orfrois
    Annexe :
    Inventaire des ornements pontificaux et du mobilier de la cathédrale du Puy. 1er avril 1841; In : AN : F / 19 / 3832 F°1 r : Un ornement complet en satin doublé blanc enrichi de fleurs brochées en or et en soie composé de huit tuniques, deux chasubles, un grémial, un voile pour le Saint-Sacrement , deux voiles épistolaires, huit chapes, le tout garni de galons et de franges à torsade or fin, donné en
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Illustration :
    Dos de la chape IVR84_20184300137NUC4A Vue de l'inscription sur l'envers de la chasuble IVR84_20184300142NUC4A Vue du devant de la chape n°2 IVR84_20184300149NUC4A Vue du dos de la chape n°2 IVR84_20184300150NUC4A Vue de deux voiles de calice IVR84_20184300129NUC4A Vue d'une étole, d'un manipule, d'une bourse de corporal IVR84_20184300130NUC4A Vue du voile de lutrin IVR84_20184300131NUC4A
    Dénominations :
    voile de calice bourse de corporal voile de lutrin
    Inscriptions & marques :
    Sur plusieurs pièces de l'ornement, sur la doublure rouge, ont été rapportées des bandes de tissu de même couleur, brodées de l'inscription suivante en fil jaune : Donné par le ROI / 1838.
    Dimension :
    h 32.0 = bourse de corporal la 31.0 = bourse de corporal l 145.0 = voile de lutrin la 58.0 = voile de lutrin Dimensions non prises : voiles de calice.
    Représentations :
    Les motifs du tissu n°1 sont à couronnes de fleurs multicolores ou de feuillages dorés, bouquets de roses, motifs géométriques. Ceux du tissu n°2, à motifs de fleurs et feuillages ton sur ton , semé de bouquets multicolores, motifs de palmettes et motifs géométriques dorés. Le tissu n°3 est à guirlandes fleuries de roses, marguerites et liserons.
    Historique :
    série de commandes similaires offertes entre 1837 et 1839 à différentes cathédrales et églises de France : cathédrales d'Arras, Versailles, Saint-Flour, Evreux, Meaux, basilique de Saint-Denis, églises de saint -Germain l'Auxerrois à Paris, Randan. Parmi les trois types de tissus utilisés pour le Puy, le premier (tissu n°1), qui se retrouve en partie sur l'ornement de Versailles (bande d'orfroi d'une chape et voile huméral) et de Saint-Flour (tissu n°1) : IM15002214, est identifié et documenté. Il s'agit du tissu de "satin blanc, or et nuée, à couronnes de marguerites, bouquets de roses, rosaces et fleurs impériales " exécuté par Bissardon, Cousin et Bony à Lyon pour la chambre à coucher de l'appartement de l'Impératrice Marie-Louise au Palais de Versailles. Tissu d'ameublement commandé parmi d'autres par l'Empereur en 1811 . Sous la Monarchie de Juillet ce tissu sera employé à la fabrication d'ornements liturgiques par le de fabrication lyonnaise, sont des créations de la maison Grand frères : celui des clavi des
    Référence documentaire :
    , Roland Maston, dess. Guylaine Beauparland. Clermont-Ferrand : E.P.A., 2003. (Image du patrimoine ; 226 / Frédérique Vialet, conservateur des antiquités et objets d’art de la Haute-Loire. Le Puy-en-Velay : Impr. Les national ; réd. Jean Coural,... avec la collab. Chantal Gastinel-Coural,... et Muriel Müntz de Raïssac . Paris : Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1980. 586 p. (Inventaire des collections publiques : France. Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Région Auvergne . Canton de Randan : Puy-de-Dôme / réd. par Jean-Yves-Bardy, Jean-François Luneau, phot. Roger Choplain Satin blanc, or et soie nuée, à couronnes de marguerites, bouquets de roses, rosaces et fleurs impériales commandé pour la Chambre à coucher de l'appartement de l'Impératrice Marie-Louise au Palais de Versailles. 2014 DURAND, Maximilien. Satin blanc, or et soie nuée, à couronnes de marguerites, bouquets de roses, rosaces et fleurs impériales commandé pour la Chambre à coucher de l'appartement de l'Impératrice
  • Usine de dentelle mécanique Fontanille (Espaly-Saint-Marcel)
    Usine de dentelle mécanique Fontanille (Espaly-Saint-Marcel) Espaly-Saint-Marcel - Séjalat - rue de Compostelle route de Saugres - en ville - Cadastre : 1996
    Titre courant :
    Usine de dentelle mécanique Fontanille (Espaly-Saint-Marcel)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'usine Fontanille site d'Espaly-Saint-Marcel IVR84_20184300271NUC4AQ Vue intérieur des ateliers de l'usine Fontanille IVR84_20184300094NUC4AQ
    Dénominations :
    usine de dentelle mécanique
    Historique :
    , à une exposition présentée au Musée Bargoin de Clermont-Ferrand. Il s’agit de la création d’un L'ancienne usine de dentelle mécanique Fontanille créée en 1860 avec des extensions en 1903 au Puy -en-Velay est reconvertie en 2011 en logement social et maisons de ville. Le programme est réalisé par Architcture : Laurent Thomassin et Michel Wawrzyniak comme maître d’œuvre. Ce projet de qualité a reçu le Prix nouveau mode de vie. Ils privilégient les espaces plus petits, alternant des bandes bâties (logements) et Fontanille ». En 1964, le site de l' ancienne teinturerie TADS est investi par la société Fontanille au lieu point la bretelle élastique de soutien-gorge. Elle sera adoptée par l’ensemble des producteurs mondiaux (crise du textile). En décembre 2012, la structure de Fontanille localisée à Espaly-Saint-Marcel change : Fontanille SA devient Fontanille Scop, le choix de ce modèle de société coopérative et participative ayant été guidé par la volonté de remettre les salariés au cœur de l’activité. Au travers de ce projet
    Localisation :
    Espaly-Saint-Marcel - Séjalat - rue de Compostelle route de Saugres - en ville - Cadastre : 1996
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    Entretien oral Entretien oral avec le directeur de scop Roland ARNAUD dans son bureau localisé au
1